Suivez-nous

Gaming

Starcraft II : la machine est plus forte que l’homme

StarCraft II prouve que désormais l’intelligence artificielle n’a plus beaucoup de limites dans le monde du gaming.

Il y a

  

le

 
Des champions du jeu StarCraft II battus pas une intelligence artificielle

StarCraft II, un défi de taille ?

On s’interroge souvent sur les limites concrètes de l’intelligence artificielle. Elles sont aussi, tellement souvent repoussées, que l’on peine parfois à suivre le rythme. Il y a à peine quelques mois, l’intelligence artificielle gagnait au jeu de Go contre l’être humain, un défi alors relevé avec une ou deux décennies d’avance par rapport aux projections initiales.

Cette fois, DeepMind vient de s’attaquer à Starcraft II, le jeu vidéo sorti en 2011 et qui était considéré par beaucoup comme un très grand défi pour l’IA. L’objectif des chercheurs était bien entendu de réussir à vaincre les joueurs humains. Là encore, les choses sont allées très vite. En effet, les équipes de DeepMind viennent d’annoncer que son programme AlphaStar avait réussi à battre des joueurs professionnels dans 10 parties consécutives. Celles-ci qui ont eu lieu en décembre 2018 ont opposé l’IA à  Grzegorz « MaNa » Komincz et Dario « TLO » Wünsch. Les vidéos ont été mises en ligne.

DeepMind, la super IA de Google

Seul point positif pour l’être humain ? La victoire de MaNa dans une autre bataille qui a été diffusée en direct. Le jeu vient donc d’être vaincu alors qu’on le considérait comme hautement imprévisible en raison de la foule de données qui doivent être combinées pour établir une stratégie en temps réel. Le jeu ne fournit pas non plus d’informations sur toute la zone et l’IA doit donc improviser.

Pour y arriver, Alpha Star a utilisé une méthode classique en observant des parties dans un premier temps avant de jouer contre lui-même pour s’améliorer. Il aurait absorbé l’équivalent de 200 ans de jeu en deux semaines.

Toutefois, la puissance de calcul ne serait pas mise à profit pendant les parties selon les développeurs. Le robot ne ferait que 277 actions par minute soit… deux fois moins qu’un joueur humain professionnel. Son temps de réaction est aussi légèrement plus long.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

7 Commentaires

7 Commentaires

  1. Sebc22

    28 janvier 2019 at 9 h 41 min

    Merci de ne pas confondre IA et machine learning.
    C’est comme dire que quelqu’un qui a de bonnes notes au BAC parce qu’il a bachoté est un génie…
    Le jour où les machines seront capable de découvrir seule l’humour ou de concevoir de l’art (et pas parce qu’on les a programmer pour produire quelque chose de ressemblant), alors là, oui, elles seront intelligentes.
    Pour le moment, elles ont juste de grandes capacité de mémoire, de calcul et des temps de réactions très faibles (c’est déjà bien, mais c’est pas de l’IA)

    • Emmanuel Ghesquier

      28 janvier 2019 at 10 h 52 min

      Désolé de vous contredire, mais le machine Learning est une technique d’apprentissage automatique et non une intelligence en soi (en anglais machine learning signifie « l’apprentissage machine ») c’est un apprentissage statistique qui permet aux ordinateurs d’avoir la capacité d’ « apprendre » à partir de données. De plus, on peut être une intelligence artificielle et ne pas écrire des poèmes, tout dépend la tâche que l’on lui donne pour remplacer un humain… Sinon cela reviendrait à dire qu’individuellement, nous ne sommes pas des humains si l’on ne sait pas cuisiner un coq au vin, que l’on ne maîtrise pas la physique Quantique et que l’on est incapable de réparer le moteur d’un avion.

  2. Ax

    28 janvier 2019 at 9 h 46 min

    L’article est erroné. L’IA n’a pas gagné contre Mana qui a exploite une faille de la dite IA pour gagner 5-0..

    • Emmanuel Ghesquier

      28 janvier 2019 at 10 h 05 min

      Rien d’erroné… C’est précisé dans l’article : « Seul point positif pour l’être humain ? La victoire de MaNa dans une autre bataille qui a été diffusée en direct ».

  3. NH

    28 janvier 2019 at 11 h 32 min

    Article très peu informé qui oublie de préciser que l’ia avait l’énorme avantage de ne pas avoir à bouger la caméra. Une fois l’avantage enlevé dans la partie en direct, l’humain à gagné facilement. Bizarre dis donc
    De plus, la moyenne d’apm est bien celle d’un joueur pro mais est humainement impossible dans la plupart des situations cruciales du jeu, comme quand elle a réussi à maintenir 1500apm pendant 15 secondes… Sans limitation humainement possible ça n’a aucun intérêt, on sait faire des IA imbattables depuis 2012 sur sc2. La c’est comme observer une course de voiture contre un humain
    « Le jeu vient donc d’être vaincu »est tout aussi faux vu que l’ia n’a joué que 1/9 des matchs possibles au niveau des races

  4. Nicolas

    28 janvier 2019 at 12 h 09 min

    DeepMind a gagné contre les 2 joueurs humain. Sauf qu’ils ont jouer en PvP, un seul matchup. En sachant qu’il y a 3 races dans le jeux. J’aimerai bien voir ce qu’il fait contre contre des joueurs coréens ou des top joueurs de la GSL ou la blizzcon.

  5. Cham

    29 janvier 2019 at 14 h 58 min

    Très intéressant 🙂
    Il est temps de passer à des jeux plus complexes un peu moins connus du grand public car beaucoup moins accessibles.
    Blood Bowl en est un exemple et pourrait être un beau challenge je pense (et des données doivent sûrement être disponible vu qu’il a été adapté en jeu vidéo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests