Suivez-nous

Actualités

StopCovid : la justice saisie pour des soupçons de favoritisme

Anticor s’inquiète de possibles surfacturations pour l’hébergement et la maintenance de l’application.

Il y a

  

le

 
Stopcovid
© Gouvernement

C’est une affaire dont le gouvernement se serait bien passé. L’association Anticor a décidé de saisir le Procureur de la République concernant de possibles surfacturations pour l’hébergement et la maintenance de StopCovid.

« L’application StopCovid, qui a été développée gratuitement, coûte en revanche plus de 200.000 euros d’hébergement. Un prix très supérieur aux pratiques du marché. Anticor a saisi le parquet national financier », précise-t-elle sur sur compte Twitter. Ces chiffres se fondent sur une enquête de l’Obs qui estimait que ce coût pourrait atteindre entre 200 000 à 300 000 euros par mois.

Une polémique qui ne va pas aider à populariser StopCovid

Toujours dans les colonnes de l’hebdomadaire, Elise Van Beneden, la présidente d’Anticor, a expliqué : « StopCovid, c’est une facture de plus de 200 000 euros par mois quand d’autres évoquent 1 000 ou 2 000 euros, dès lors, un risque de surfacturation apparaît. »

Selon l’association anticorruption, il n’y aurait pas eu d’appel d’offres lancé alors que la loi impose au gouvernement d’y recourir pour les projets supérieurs à 139 000 euros.

Désormais, Anticor espère que le procureur décidera de diligenter une enquête afin de « vérifier la régularité de ces marchés ». Dans le cas contraire, elle réfléchit à un dépôt de plainte.

Interrogé sur le sujet du coût de l’application, le secrétaire d’État au Numérique, Cédric O, a expliqué qu’il serait « inférieur à quelques centaines de milliers d’euros par mois. Il n’y a donc pas d’enjeu de coût financier ». Son cabinet avait également expliqué à RTL.fr que « toute la transparence serait faite rapidement », et réfuté l’hypothèse d’une surfacturation.

Lancé il y a un peu plus d’une semaine, StopCovid a été activé 1,4 millions de fois, un chiffre encore limité puisqu’il ne représente qu’environ 2 % de la population hexagonale. La polémique actuelle ne devrait donc pas aider le gouvernement qui s’apprête à lancer une opération de communication pour inciter les Français à télécharger l’application de suivi de contacts.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Alexandre CUGNOT

    12 juin 2020 at 0 h 03 min

    d’un autre cote sur iphone 6+ l’activation ne fonctionne pas alors que l’appli s’installe correctement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests