Suivez-nous

Applications

StopCovid : une partie du code va être publiée ce mardi

Cette semaine sera déterminante pour l’application de suivi des contacts voulue par le gouvernement.

Il y a

  

le

 
smartphone
© Unsplash / Paul Hanaoka

« C’est une étape importante qui montre que nous tenons les échéances ». Cédric O a annoncé qu’une partie du code source de l’application StopCovid sera publiée ce mardi. L’idée est d’offrir la possibilité aux personnes intéressées d’aller vérifier son fonctionnement. Pour le secrétaire d’État au Numérique, il ne s’agit que d’une première étape et « d’autres lignes de codes seront publiées dans les semaines à venir. » La publication s’effectuera sur Gitlab, une plateforme open source utilisée par l’Institut national de recherche en informatique, qui se trouve en charge du développement.

Cette volonté de transparence s’inscrit dans le contexte tumultueux du développement de StopCovid. L’outil a été annoncé début avril par le gouvernement dans le cadre de sa stratégie de déconfinement. Il repose sur la technologie Bluetooth et permet de prévenir les personnes qui se sont trouvées à proximité d’individus infectées par le Covid-19.

La phase de test démarrera en milieu de semaine

Le but était de sortir l’application à partir du 11 mai afin d’aider à repérer la formation de nouveaux foyers de contamination. Sauf que le projet a pris beaucoup de retard suite notamment à une passe d’armes entre le gouvernement et Apple. StopCovid devrait finalement être disponible à partir du 2 juin a promis Cédric O.

La phase de test doit toutefois s’enclencher dès cette semaine a annoncé le ministre, avant une accélération la semaine suivante. Difficile pour autant de savoir comment cela va se dérouler. Selon le JDD, des volontaires issus d’agents du service public pourraient être mis à contribution. Il est également possible que l’armée soit appelée à essayer ce nouveau dispositif comme l’ont fait les Allemands. On ignore également où ces opérations prendront place. Un conseiller de Cédric O précise cependant à nos confrères : «  Nous souhaitons tester l’application dans un endroit avec un réseau dense de transports en commun, un endroit où il y a des métros et des centres commerciaux ».

Les résultats seront déterminants, d’autant que l’Assemblée nationale doit débattre et voter sur le dispositif durant la semaine du 25 mai. Pour l’heure, le gouvernement peut se rassurer en observant l’expérimentation actuellement menée au Royaume-Uni sur l’île de Wight. L’application, qui ressemble beaucoup au modèle français, a déjà été téléchargée 55 000 fois.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Patrick Huet

    12 mai 2020 at 13 h 54 min

    Citation : « StopCovid devrait finalement être disponible à partir du 2 juin a promis Cédric O ».
    NOn Cédric O, ce qu’on veut c’est que vous défendez la vie privée des Français. Que vous dites ouvertement que vous refusez cette mesure. Et que si le gouvernement persiste, que vous démissionnez avec pertes et fracas pour montrer au public votre opposition.

    Qu’une partie du code soit publiée (et donc une autre cachée), on s’en fiche. C’est le principe du traçage et de la surveillance des citoyens que l’on refuse.

  2. Loremipsum

    12 mai 2020 at 19 h 24 min

    « Pour l’heure, le gouvernement peut se rassurer en observant l’expérimentation actuellement menée au Royaume-Uni sur l’île de Wight. L’application, qui ressemble beaucoup au modèle français, a déjà été téléchargée 55 000 fois. »
    L’île de Wight a une population de 141 000 hab (estimation 2017). Donc on peut estimer qu’1/3 de la population a télécharger l’application sans prendre en compte que toutes ces personnes ne possèdent pas un téléphone voire un téléphone compatible.
    Si on rapporte cela à la population française 67 848 156/3 = 22 616 052 téléchargements. Est-ce suffisant ?

  3. Patrick Huet

    12 mai 2020 at 21 h 16 min

    Pourquoi ne publiez-vous pas mon commentaire ?
    Etes-vous déjà soumis aux ordres de Bill Gates et de l’OMS ?
    Je vous reproduis donc mon commentaire, en espérant que vous le publierez.
    Merci d’avance.

    Citation : « StopCovid devrait finalement être disponible à partir du 2 juin a promis Cédric O ».
    NOn Cédric O, ce qu’on veut c’est que vous défendez la vie privée des Français. Que vous dites ouvertement que vous refusez cette mesure. Et que si le gouvernement persiste, que vous démissionnez avec pertes et fracas pour montrer au public votre opposition.

    Qu’une partie du code soit publiée (et donc une autre cachée), on s’en fiche. C’est le principe du traçage et de la surveillance des citoyens que l’on refuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests