Suivez-nous

Applications

StopCovid : Le développement de l’application serait freiné par Apple

Cédric O appelle la firme de Cupertino à « lever les barrières techniques » qui gênent le fonctionnement de l’application.

Il y a

  

le

 
Logo Apple
© Pixabay / Ribastank

C’est l’un des instruments phares dont entend se servir le gouvernement dans le cadre du déconfinement à partir du 11 mai prochain. L’application StopCovid, actuellement en développement, fonctionnera sur la base du suivi des contacts. En d’autres mots, elle permettra de prévenir les personnes ayant été à proximité d’individus infectés par le COVID-19.

Comme toute application, cet outil dépendra donc beaucoup des systèmes d’exploitation mobiles de Google et d’Apple. Il semble justement y avoir un soucis du côté d’iOS.

Concrètement, ce dernier empêcherait la localisation par Bluetooth lorsque l’application tourne en arrière fond. En temps normal, ces dispositions sont nécessaires afin de protéger la confidentialité des utilisateurs, mais cela bloque ici le fonctionnement du suivi de StopCovid qui doit s’effectuer durant deux à trois semaines.

L’application sera-t-elle vraiment prête pour le 11 mai ?

Hier, le secrétaire d’État au numérique, Cédric O, a donc profité de son passage devant la commission des lois du Sénat pour alerter sur ce sujet : « Ce que nous leur demandons, et j’ose espérer qu’ils y répondront favorablement, c’est de faire en sorte d’apporter les modifications techniques impératives pour que les États puissent mettre en place les applications sanitaires qui peuvent être utiles à la lutte contre le virus. »

La réaction d’Apple est selon lui nécessaire car sinon les développeurs seraient alors forcés de passer par des options de modification des conditions de fonctionnement qui « seraient une espèce de bricolage », déplore le ministre. En l’absence de réponse de la firme de Cupertino, Cédric O explique ne pas être certain que l’application StopCovid soit prête pour le 11 mai.

Pour rappel, Apple et Google travaillent de leur côté sur une API de suivi des contacts qui devrait être disponible pour les services de santé publics au cours du mois de mai. Il s’agit d’une interface de programmation commune pour permettre la création d’applications de suivi des contacts afin de prévenir les personnes ayant été à proximité des malades.

Mais, ces derniers temps, le ton semble monter entre les autorités politiques et les deux géants de la Tech. Comme le rappelle Le Parisien, le commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton, vient de rappeler les règles définies par l’UE : «Ce que l’on demande à Apple et Google c’est de travailler sur l’interopérabilité entre les systèmes iOS et Android pour les applications de suivi de contacts et rien d’autre. »

La suite semble donc très ouverte, d’autant que le protocole de communication ROBERT, développé par l’INRIA et sur lequel StopCovid pourrait bien s’appuyer, fait déjà l’objet de critiques concernant la protection des données. La prochaine étape sera politique avec un débat suivi d’un vote le 28 avril prochain à l’Assemblée sur le sujet.

Youtube
Par : Google LLC
4.4 / 5
87,1 M avis
6 Commentaires

6 Commentaires

  1. o

    21 avril 2020 at 18 h 08 min

    quand les dinosaures de la politiques imaginent avoir les compétences pour s’imposer dans le monde de la tech… espéront que Apple et Android continueront à leur tenir tête. perso je ne fais aucune confiance aux politicos.

    • Anna nomyne

      22 avril 2020 at 15 h 33 min

      Moi non plus, je ne fais pas confiance aux politiques ; mais aussi à Apple (IOS étant complètement fermé) et à Android (qui nous espionne en permanence).
      Bref, bienvenu dans le monde de la tech ^^

  2. Patrick Huet

    21 avril 2020 at 18 h 15 min

    Cédric O, vous devriez être le dernier à demander ce genre de choses !
    Il n’y a aucune raison qu’Apple se plie à vos ordres, et encore moins qu’il ne se fasse complice d’un système qui n’a pour objectif final que la surveillance numérique des citoyens français.

    Et puis, arrêtez de nous sortir le COVID-19, pour faire passer des lois liberticides !
    Le covid se guérit très bien avec le protocole du professeur Raoult.
    Si vous étiez aussi soucieux de la santé des Français que vous prétendez l’être, c’est cela que vous exigeriez pour tous les citoyens, et pas une application de surveillance.

    Je compte sur vous pour agir en ce sens. Merci par avance !

  3. Jose

    21 avril 2020 at 22 h 03 min

    Comme toujours ces escrocs d’apple qui veulent faire a leur sauce

  4. Robert

    22 avril 2020 at 9 h 50 min

    Lorsque les complotistes José et Patrick ne partagent pas du tout les mêmes complots.
    On a même plus la force d’en sourire, tant vous êtes fatiguant et navrant.

  5. Patrick Huet

    22 avril 2020 at 9 h 55 min

    Je précise également que ce n’est pas une raison pour Apple de développer une application de traçage dont elle serait bénéficiaire. Je dis, pas d’application de traçage du tout. Ni par l’Etat, ni par Apple, Google ou un autre acteur.
    La liberté normale pour un citoyen de se déplacer sans être surveillé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests