Suivez-nous

Lifestyle

Streaming : Et si le confinement encourageait les partages de comptes ?

Cette pratique est d’ores et déjà massive selon un sondage réalisé aux États-Unis.

Il y a

  

le

 
netflix operateurs teletravail
© Unsplash / Kon Karempelas

Avec le confinement de plusieurs milliards de personnes à travers le monde, les habitudes sont en train de changer. En matière de divertissement par exemple, le recours aux services de streaming est littéralement en train d’exploser. Aux États-Unis, par exemple, le visionnage de VOD a bondi de 30 % depuis le début de l’épidémie.

Les consommateurs peuvent, il est vrai, accéder à une offre pléthorique de plateformes qui disposent chacune d’un catalogue très étoffé. Dans le cas de la France, Netflix reste dominant mais il doit faire face à la concurrence d’Amazon Prime Video, de MyCanal, d’Apple TV+, ou encore de Disney+ qui vient d’être lancé dans l’Hexagone.

Des économies importantes sont en jeu pour les consommateurs

Les budgets ne sont cependant pas illimités, si bien que certains craignent d’assister à une retour en force du piratage. Le recours au partage des comptes pourrait également se renforcer. Il est d’ailleurs déjà très présent comme le confirme un récent sondage de Bankrate, une startup spécialisée dans la finance.

L’étude a permis d’interroger 2606 américains adultes pour mieux connaître leurs pratiques. Le partage de comptes semble très répandu, puisque 42 % des répondants ont déclaré utiliser l’abonnement d’une autre personne. Dans le détail, 35 % l’ont fait pour des services de streaming vidéo, 14 % pour du streaming musical, et 6 % pour des abonnements à des sites d’information.

Toutes les générations sont concernées par ce phénomène, mais les plus jeunes y ont beaucoup plus recours. Ainsi, 66% de la génération Z (personnes nées à partir de 1997) et 64 % de la génération Y (personnes nées à partir de 1980) ont déclaré utiliser cette technique, contre seulement 26 % des baby-boomers.

Sans surprise, les personnes interrogées indiquent utiliser les abonnements de personnes proches : 29 % empruntent à des amis, 28 % à leurs parents et 26 % à leurs frères et sœurs.

Enfin les américains insistent sur le gain important que leur permet le partage de comptes. Ils estiment économiser en moyenne 513 dollars par an. Les jeunes semblent encore plus gagnants avec 642 dollars mis de côté, tandis que leurs aînés déclarent gagner 220 dollars.

Les services luttent comme ils le peuvent contre les partages de comptes réalisés en dehors du cadre familial. Ces pratiques représentent en effet un important manque à gagner, mais elles ont aussi fait le succès d’entreprises comme Netflix qui s’est longtemps montré tolérante. D’autres comme Spotify ont présenté des mesures drastiques pour repérer les utilisateurs en vérifiant leur localisation.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests