Studio Démo, la pédagogie appliquée aux smartphones selon Orange

Huit ans après avoir lancé le premier smartphone sur le marché français (souvenez-vous de l’épopée du SPV, le premier mobile grand public qui permettait de surfer sur le « vrai » web), Orange vient-il de réaliser subitement que l’expertise nécessaire à la bonne utilisation d’un smartphone faisait parfois défaut au sein de ses agences ? C’est en

Huit ans après avoir lancé le premier smartphone sur le marché français (souvenez-vous de l’épopée du SPV, le premier mobile grand public qui permettait de surfer sur le « vrai » web), Orange vient-il de réaliser subitement que l’expertise nécessaire à la bonne utilisation d’un smartphone faisait parfois défaut au sein de ses agences ?

studiodemo

C’est en tout cas ce que l’on pourrait penser en observant l’opération Studio Démo proposée par l’opérateur du 8 au 24 avril, qui consiste à installer des espaces de démonstration temporaires en plusieurs points des différents départements de la région parisienne.

Ces dômes, faits d’une structure aussi gonflable qu’apparemment accueillante et conviviale, accueillent le public afin de l’aider à mieux connaître les possibilités des smartphones actuels, avec l’aide des mobiles coachs d’Orange.

Une initiative intéressante qui est à saluer, relevant autant de la pédagogie que de l’évangélisation et du buzz, même si on peut se demander si elle n’arrive pas un peu tard : les smartphones proposent des fonctions de plus en plus nombreuses, mais ils sont aussi de plus en plus faciles à utiliser, et de plus en plus intuitifs. On aurait aimé davantage d’écoute et de compétence dans les boutiques à une époque ou cela était vraiment nécessaire. Cette remarque est bien sûr valable pour tous les opérateurs et revendeurs. Dommage également qu’elle soit circonscrite à la région parisienne, mais peut-être peut-on compter sur un Studio Démo on Tour au cœur des provinces dans les prochains mois ?

Pour tout savoir sur l’opération Studio Démo, c’est par ici : http://www.studiodemo.orange.fr/


9 commentaires

    • @Nim65s : en fait avant le SPV il y avait les premiers Tréo mais leur connexion GSM basique à 5 ko/s et leur navigateur anémique Blazer ne permettait pas vraiment de surfer dans de bonnes conditions. Le premier smartphone de l’histoire est bien le SPV, sorti en novembre 2002. A l’époque le buzz était moins important que pour l’iPhone mais l’attente et la révolution chez les geeks fut aussi importante.

  1. HTC s’appelait alors QTEK et le SPV était la référence Orange… Effectivement le Palm Treo avec accès Internet fonctinnait déjà, j’ai tout cela dans mon musée et à l’époque on ne nous appelait pas des Geeks même si nous passions nos nuits avec nos bijoux (Ah, mes Psion quel bonheur !) … et nos nanas cela va de soit…

  2. Ah ce bon vieux SPV que de bons souvenirs en sa compagnie ^^!
    Il est vrai que ce téléphone était très fiable et assez rapide (pour l’époque) pour naviguer sur le web!
    Néanmoins comme l’as si bien dit coreight les employés « orange » laissent à désirer…Enfin bon ne fesons pas non plus une généralité!;)

  3. Oh waw, que de souvenir, le spv… »Son Photo Vidéo », ça s’était de vrai branding!
    Je viens de faire un tour sur le site de l’opération, mais ça semble plus être axé vers les nouveaux utilisateurs, avec l’essai de « vieux » terminaux (iPhone 3GS, HTC HD2, BlackBerry 9700, Nokia N97 mini, Samsung Galaxy Spica, LG Eve GW620 et HTC Hero). Ca aurait été plaisant de pouvoir essayer de nouveaux appareils (voir des exclus pas encore sorties!).

    @Amanda: captain obvious?

  4. je me souviens un beau cadeau de noel choisi sur les conseils du site pressecitron que j’ai inscrit ce jour là dans mes marques pages je l’utilise toujours même si l’arrivée du n900 le relègue au D3E. et oui on viellit tous (ensemble on the web)

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.