StumbleUpon lance Su.pr, son nouveau raccourcisseur d’URL

(billet rédigé par Camille Bouiller) S’il y a quelque chose que l’on utilise tous les jours sur les réseaux sociaux, c’est bien les raccourcisseurs d’URLs. Ces derniers sont nombreux : TinyURL, bit.ly, is.gd et bien d’autres. Le service de partage de liens StumbleUpon a lancé récemment su.pr, un énième raccourcisseur d’URL toutefois assez novateur. Nombre

(billet rédigé par Camille Bouiller)

S’il y a quelque chose que l’on utilise tous les jours sur les réseaux sociaux, c’est bien les raccourcisseurs d’URLs. Ces derniers sont nombreux : TinyURL, bit.ly, is.gd et bien d’autres.

supr

Le service de partage de liens StumbleUpon a lancé récemment su.pr, un énième raccourcisseur d’URL toutefois assez novateur. Nombre de ses fonctionnalités sont intéressantes, même si  l’on sait qu’il est difficile d’innover dans ce genre de projet, au vu du nombre de ces raccourcisseurs d’URL qui se sont créés ces derniers mois. su.pr propose en premier des statistiques détaillées des clics et des partages de vos tweets.

Ces statistiques sont déjà proposées par quelques services mais celui-ci va plus loin. Il propose notamment plusieurs graphiques des clics, avec plusieurs tris possibles (clics du jour, de la semaine ou du mois). On voit aussi le nombre de RT (retweet), un critère important pour connaître la popularité d’un tweet. De plus, su.pr permet de savoir combien de fois ce lien a été partagé sur StumbleUpon.

Il est également possible de savoir les sources de trafic, et de programmer un tweet par exemple. Il semblerait que l’on puisse aussi poster des messages sur Facebook. Pour les blogueurs, un plug-in WordPress est même disponible, qui permet de générer une URL raccourcie de vos billets lors de leur publication, d’héberger les URLs raccourcies sur votre propre domaine (PHP 5 est nécessaire a priori) et de pouvoir bénéficier en même temps des statistiques avancées.

Intéressant, non ?


Nos dernières vidéos

8 commentaires

  1. Je vais aller tester mais étant donné que j’utilise twirl je suis dépendant du système que ce logiciel utilise. A moins qu’on puisse modifier le service proposé d’office.

  2. Pingback: Le partage de favoris à portée de tous avec ShareIn | Presse-Citron

Répondre