Telegram peut enfin mettre à jour son appli iOS (et se conformer au RGPD)

Telegram, qui accusait Apple de bloquer les mises à jour de son application iOS, peut de nouveau envoyer ces mises à jour. Ce blocage aurait empêché l’application (qui vante son chiffrement et de la confidentialité sur sa messagerie) de se conformer au RGPD.

Telegram passe la barre des 100 millions d'utilisateurs

Contrairement à la majorité des grandes plateformes sur mobile, Telegram, dont le cheval de bataille est (justement) le chiffrement et la confidentialité, n’était pas en mesure de mettre à jour son application iOS à temps pour se conformer au RGPD.

Jeudi, Pavel Durov, le patron de Telegram, accusait Apple de bloquer les mises à jour de son application sur iOS. « Apple empêche Telegram de mettre à jour ses applications iOS à l’échelle mondiale depuis que les autorités russes ont ordonné à Apple de supprimer Telegram de l’App Store », écrivait-il dans un billet. « La Russie a interdit Telegram sur son territoire en avril parce que nous avons refusé de fournir des clés de décryptage pour toutes les communications de nos utilisateurs aux agences de sécurité russes. Nous croyons que nous avons fait la seule chose possible, en préservant le droit de nos utilisateurs à la vie privée dans un pays en difficulté ».

Retour des mises à jour

Un jour après la publication de ce message, Telegram est de nouveau en mesure de mettre à jour son application, d’après Pavel Durov, cité par notre confrère TechCrunch. « Nouvelles incroyables – Apple vient de passer en revue avec succès notre dernière mise à jour pour Telegram iOS, et nous avons été en mesure d’expédier une nouvelle version avec des corrections et des améliorations attendues depuis longtemps sur l’App Store », lit-on dans un nouveau message.

Pour l’heure, Apple n’a pas encore commenté cet incident. Et on ne sait pas encore exactement pourquoi les mises à jour de Telegram ont été bloquées.

Sur les 200 millions de personnes qui utilisent Telegram dans le monde, 14 millions habitent en Russie.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.