Suivez-nous

Gaming

On a joué à… Crackdown 3, un mélange de fun et de cruelle déception

Notre test complet de Crackdown 3 sur Xbox One X, la nouvelle grosse exclu Microsoft, qui a connu un développement particulièrement chaotique…

Il y a

  

le

 

Crackdown 3 est enfin là !

Un temps attendue pour gonfler le line-up de la première Xbox, la licence Crackdown a finalement été lancée en 2007, sur Xbox 360. Tout comme le second épisode (lancé en 2010), Crackdown place le joueur dans la peau d’un « super agent » qui doit lutter contre une organisation terroriste. Au fil de ses exploits, et en ramassant différents orbes, ce dernier acquiert de nouveaux pouvoirs cosmiques phénoménaux, et peut améliorer son agilité, sa puissance de feu, sa conduite… En 2014, Microsoft officialisait Crackdown 3, un titre prévu sur Xbox One évidemment, et qui promettait de nous faire ressentir toute « la puissance du Cloud » et de la 4K (sur Xbox One X).

En effet, contrairement aux opus précédents, Crackdown 3 promettait d’inclure une mécanique de destruction très évoluée, reposant sur le cloud. A la manière d’un Red Faction, on allait ainsi pouvoir faire s’effondrer des immeubles et exploser des murs, le tout dans la joie et la bonne humeur. Toutefois, après cinq années d’un développement chaotique, Crackdown 3 est enfin disponible sur Xbox One (on n’y croyait plus), mais force est d’admettre que le titre est nettement moins flamboyant qu’escompté…

Une formule inchangée

La formule reste ici la même, et il s’agit à nouveau d’incarner un super agent de l’Agence, dont les pouvoirs vont augmenter au fur et à mesure de l’aventure. Chacune des aptitudes peut grimper de plusieurs niveaux, offrant alors de nouvelles possibilités à notre agent, et pour cela, il faudra évidemment effectuer des actions en rapport avec l’aptitude en question (le fait de conduire développe la conduite, le fait de se battre à mains nues développe la force…).

Crackdown 3

Les premiers instants en compagnie de Crackdown 3 sont plutôt agréables, et on retrouve avec joie ce système de jeu assez simple finalement, mais néanmoins très plaisant, mélangeant un peu de GTA avec du Saints Row et un soupçon de Just Cause, sans oublier ce côté « levelling » très gratifiant et assez prenant mine de rien. La première mission est assez dirigiste, et ce n’est qu’une fois le premier boss occis que la map s’ouvre enfin.

Crackdown 3

Dès lors, il est possible de se déplacer partout dans New Providence, à la recherche des orbes d’agilité, mais aussi d’ennemis à anéantir. Rapidement, on cherche à détruire des bâtiments et autres édifices… mais malgré nos assauts répétés, ces derniers restent en place. Et c’est plutôt « normal », car tout le côté « destruction » jadis mis en avant par Microsoft, est finalement dédié… au multijoueur uniquement. En solo, le jeu est donc assez classique, avec en prime un moteur physique somme toute très basique. Dommage…

Crackdown 3

Quelques moments de fun malgré tout

Toutefois, malgré une technique très light (y compris sur Xbox One X) et une direction artistique tout aussi quelconque, Crackdown 3 parvient on ne sait comment à accrocher certains joueurs (dont je fais partie), ne serait-ce que pour le côté levelling du personnage, toujours très gratifiant. A l’écran, les ennemis sont très nombreux, les explosions aussi, et on prend un certain plaisir finalement à incarner ce super-agent à l’aise dans toutes les situations.

Toutefois, ce petit plaisir initial laisse rapidement place à un peu d’ennui, la faute à une structure assez datée et à des objectifs ultra-répétitifs. Alors oui, le côté « défouloir » est plutôt amusant, mais il faut alors savoir se contenter de sessions de jeu assez courtes, pour ne pas voir l’ennui rapidement frapper à la porte du salon et s’asseoir à nos côtés sur le canapé.

Côté jouabilité, le titre est très rigide, très vieillot, et on est très loin ici des animations ultra-chiadées d’un Assassin’s Creed Odyssey ou d’un Spider-Man pour ne citer qu’eux. Il faudra parfois escalader certains bâtiments ou certaines tours pour accomplir des missions et/ou récupérer des orbes, ce qui sera l’occasion de pester face à un gameplay qui manque cruellement de précision. Idem en ce qui concerne la conduite, avec un pilotage on ne peut plus hasardeux…

L’essentiel est ailleurs ici, avec un Crackdown 3 très défoulant, qui consiste la plupart du temps à tout exploser sur son passage, sans forcément trop prendre le temps de réfléchir. Malgré quelques rares moments plutôt sympas, le tout reste quand même assez pauvret (dans tous les sens du terme), parfois assez mal pensé, et seuls les joueurs les plus conciliants accepteront d’aller au bout de l’aventure.

Microsoft Xbox One X 1 To au meilleur prix Prix de base : 499 €
Voir plus d'offres

Mon avis concernant Crackdown 3

Plutôt fun et entraînant durant la première heure de jeu, Crackdown 3 voit rapidement son intérêt s’effondrer (contrairement aux bâtiments), la faute à une réalisation technique datée, à une jouabilité très rigide, mais surtout à une progression ultra-répétitive et sans idée. Malgré tout, le jeu parvient parfois à offrir quelques bons moments et la collecte des orbes est (étrangement) assez addictive, mais globalement le titre est quand même très loin de tenir toutes ses (belles) promesses. A tester éventuellement l’espace de quelques jours, via le Xbox Game Pass par exemple.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests