Connect with us

Gaming

On a joué à… Assassin’s Creed Odyssey (Spoiler : et on a adoré !)

Une petite année après l’excellent Origins, Assassin’s Creed est de retour, avec un nouvel opus sous-titré Odyssey, emmenant le joueur au coeur de la Grèce Antique.

Il y a

le

Détour par la Grèce Antique avec Assassin’s Creed Odyssey

L’an dernier, après un break nécessaire dans son processus de développement, la saga Assassin’s Creed a permis aux joueurs de découvrir l’origine des assassins, avec un épisode basé en Egypte d’une impressionnante qualité. En cette fin d’année 2018, Ubisoft nous invite à une odyssée en Grèce, pour nous plonger en plein coeur de la Guerre du Poloponnèse. Un épisode une nouvelle fois très réussi, d’une richesse hallucinante, avec un côté RPG toujours plus prononcé et quelques nouveautés bienvenues. Et bien que je ne sois pas un amoureux de la première heure de la licence, force est d’admettre qu’Ubisoft a une nouvelle fois abattu un travail herculéen pour offrir aux joueurs un titre d’une qualité assez éblouissante.

test assassin creed odyssey

Ainsi, Assassin’s Creed Odyssey va « innover » dès son entame, avec la possibilité pour le joueur d’opter pour Alexios, ou un personnage féminin baptisé Kassandra. Ce n’est pas la première fois qu’un jeu de la licence permet d’incarner une femme, mais cela permettra ici de vivre une aventure différente en fonction du héros choisi, un peu comme dans un Dishonored. Rapidement, le jeu signé Ubisoft nous plonge dans cette ambiance homérique toujours aussi passionnante, à grands renforts de cutscenes tout d’abord, qui devraient adorer les adeptes de 300. Un Odyssey qui laisse rapidement le joueur incarner son héros, et découvrir toute l’immensité de ce nouvel opus, lorgnant toujours un peu plus du côté du RPG.

Les meilleures consoles
Nintendo Switch
Microsoft Xbox One X
Sony PlayStation 4 500

En effet, à l’instar de The Witcher 3 (sacrée référence donc), Assassin’s Creed Odyssey est une véritable invitation à la découverte, à l’exploration, à la fouille de chaque recoin de la (gigantesque) map. Outre l’objectif principal, le jeu regorge de quêtes annexes et autres missions secondaires, avec en prime le retour ici des batailles navales et d’un système de confrérie. Rapidement, il faudra donc apprendre à gérer sa troupe, avec un personnage principal à faire évoluer (compétences, équipement, armes…), mais aussi un navire à upgrader, et des équipiers à recruter. Assassin’s Creed Odyssey laisse également la possibilité de choisir de nombreuses répliques dans les dialogues, et si certains choix sont anecdotiques, d’autres peuvent par exemple empêcher le déblocage d’une mission, voire sacrifier un personnage. Sympa.

> Lire aussi :  Et si vous jouiez à Assassin's Creed Odyssey sur Chrome ?

test assassin creed odyssey

Graphiquement, après l’énorme baffe infligée par l’épisode précédent, Assassin’s Creed Odyssey est évidemment somptueux, avec des décors d’une richesse assez phénoménale, avec toujours le cycle temporel bien présent ici. Certes, en cherchant bien, on décèle ça et là quelques petits bugs d’affichage, sans compter une IA pas très futée (notamment en mode infiltration) ou encore des combats qui traînent un peu en longueur, mais quel plaisir de pouvoir visiter la Grèce Antique sous le prisme Assassin’s Creed. A chaque instant, on ne peut que louer le travail abattu par Ubisoft, avec une direction artistique vraiment très impressionnante, et un niveau de détail qui force le respect. Comme toujours, on croisera sur notre route quelques illustres figures de l’époque, mais on vous laisse évidemment le plaisir de la découverte.

test assassin creed odyssey

On l’a dit, outre la quête principale, Assassin’s Creed Odyssey propose également une multitude de tâches annexes, qui s’imbriquent assez parfaitement dans la narration globale. Le système de mercenaires en fait partie, et si le joueur vient à se montrer un peu trop virulent avec la population locale, il sera alors pourchassé par certains mercenaires. On pourra d’ailleurs occire tous les mercenaires du jeu pour grappiller des places dans le classement. A cela s’ajoutent également des dirigeants de région à éliminer, lesquels seront plus ou moins protégés en fonction des actions réalisés en amont dans la région en question.

> Lire aussi :  L'outil de traduction de hiéroglyphes est presque prêt !

Dans cet opus, exit le bouclier d’Origins, place à la parade et à un système de compétences à utiliser via une jauge (type « mana ») dédiée, preuve une fois de plus de la volonté d’Ubisoft d’aller vers l’action-RPG, avec pas mal de réussite il faut bien l’admettre. Sur notre version PS4 Pro, on regrette simplement quelques chargements un peu fréquents (et longuets). Rappelons au passage que Ubisoft et Google souhaitent nous permettre de jouer à cet Assassin’s Creed Odyssey directement via Google Chrome.

test assassin creed odyssey

Bref, un Assassin’s Creed Odyssey d’une richesse phénoménale, plus complet et détaillé que jamais, avec un accent RPG toujours plus prononcé, une exploration replacée au coeur du jeu et une Grèce Antique toujours aussi passionnante, soit autant d’éléments qui siéent parfaitement aux nouvelles aventures de Kassandra et Alexios. Bref, foncez !

Sony PlayStation 4 Pro 1 To au meilleur prix
 Cdiscount
 Boulanger

Mon avis sur Assassin’s Creed Odyssey

On avait quitté Assassin’s Creed sur un Origins pharaonique, on le retrouve dans une forme olympienne avec Odyssey. Plutôt que de proposer un copier-coller dans un autre univers, Ubisoft a fait le pari (gagnant) de proposer de nombreuses nouveautés et améliorations, avec un côté RPG plus prononcé, des batailles navales épiques, un système de combat repensé, des quêtes annexes mieux intégrées, un environnement vaste et dense, une sensation de liberté jouissive… Certes, on retrouve toujours les bugs classiques d’Assassin’s Creed, notamment une IA défaillante ou quelques incohérences visuelles, mais globalement, quelle impressionnante démonstration de force de la part d’Ubisoft, tant sur le fond que sur la forme. Clairement l’un des meilleurs titres de cette année 2018, voilà qui est dit.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests