Suivez-nous

Gaming

Test eFootball PES 2020 : FIFA 20 a (vraiment) de quoi trembler…

Le nouveau eFootball PES 2020 est enfin disponible, et le dernier-né de Konami est une impressionnante réussite sur (presque) tous les points. Le test !

Il y a

le

Test eFootball PES 2020 PS4
© Konami

Le test de eFootball PES 2020 !

On l’appelait jadis ISS, puis Pro Evolution Soccer (PES), c’est aujourd’hui sous l’appellation eFootball PES 2020 que la célèbre simulation footballistique made in Konami signe son retour. Malgré la perte douloureuse l’année dernière de la licence UEFA, PES compte bien, une bonne fois pour toutes, écraser à nouveau son éternel concurrent FIFA, comme c’était le cas jusqu’à… PES 6 sur PS2. Pour cela, Konami promet une technique revue, un gameplay plus réaliste, de nouvelles licences, des modes de jeu corrigés… Après de longues heures de test sur cet eFootball PES 2020, on peut confirmer que (presque) tous les voyants sont au vert.

eFootball PES 2020 au meilleur prix

En effet, si l’interface reste toujours d’une austérité déprimante, eFootball PES 2020 est une incontestable réussite une fois sur le terrain. Outre une mise en scène générale plus soignée (mais qui manque encore et toujours d’ambiance), le dernier-né de chez Konami transpire la passion, et offre un niveau de détail assez exceptionnel.

test pes 2020 interface

Un sens du détail que l’on retrouve balle au pied, avec des mouvements très réalistes, des animations très travaillées, mais aussi au second plan, avec une foule de petites animations secondaires (des joueurs qui trébuchent, qui chambrent l’adversaire, qui font des appels de balle…), et qui renforce ce sentiment de réalisme assez bluffant.

Une technique et une authenticité bluffantes

A cela s’ajoute une technique assez exceptionnelle, avec notamment une modélisation des joueurs plus impressionnante que jamais. Durant notre test, nous avons notamment admiré à plusieurs reprises divers ralentis, en mode image par image, pour apprécier tout le travail effectué sur les animations, et profiter par exemple de ce petit extérieur du pied, de cette frappe enroulée de toute beauté ou simplement d’un petit geste technique magistralement reproduit.

test pes 2020 lyon marseille

Certes, lors de notre test, nous n’avons pas échappé à quelques cafouillages bien rageants parfois, ou même à quelques réactions bien débiles (du ballon et/ou des joueurs) ou à des fautes totalement imaginaires, mais globalement, on a souvent l’impression d’assister à une vraie retransmission TV, avec en prime une nouvelle caméra de jeu par défaut très réussie.

Globalement, cet eFootball PES 2020 reste très intuitif et peut tout à fait se jouer comme un « PES à l’ancienne« , même s’il conviendra quand même ici de dompter les nouvelles techniques de dribble, notamment le dribble en finesse (via le stick droit).

test pes 2020

Oui, c’est but…

Le jeu récompense évidemment les actions intelligemment menées, mais rien n’empêche de tenter une frappe lointaine ou une bonne vieille reprise de volée à 25 mètres, ce qui procure toujours un plaisir assez indescriptible. On regrettera quand même quelques réactions « étonnantes » de la part des défenseurs, pas toujours bien placés d’ailleurs, et des changements de joueurs (via L1) qui cafouillent un peu parfois.

Qui a les droits ? Qui a les droits…d’faire ça ?

Si la bataille FIFA/PES se joue essentiellement sur le terrain, elle est également bien présente en loges présidentielles, avec notamment la désormais traditionnelle guerre des licences. En 2020, Konami est parvenu à récupérer quelques licences de prestige, à commencer par la Série A italienne, avec évidemment la Juventus en exclusivité, et donc absente de FIFA 20.

A cela s’ajoutent divers clubs « partenaires », comme Manchester ou encore Barcelone. En revanche, pas de trace du championnat allemand (Bundesliga) ici, mais qui sera bien présent dans FIFA 20, et seules trois équipes répondent à l’appel (Schalke 04, Leverkusen et le Bayern Munich).

Bien sûr, eFootball PES 2020 permet également de retrouver la Ligue 1 et la Ligue 2, mais aussi des championnats plus originaux comme la Liga Aguila colombienne, le championnat chilien, la Premier Liga Russe, la Jupiler Pro League belge… Sympa, mais rien qui ne saurait faire oublier les grands absents de ce PES 2020, à savoir le championnat allemand, mais aussi les championnats anglais et espagnols, avec de fausses équipes, de faux logos…

licences pes 2020

Le championnat espagnol à gauche… sans les droits

On se croirait parfois revenu au bon vieux temps des Roberto Larcos, Djerkoff et autres Ziderm… c’était marrant en 1998, moins en 2019. A noter que les versions PS4 et PC peuvent être « corrigées » via un patch mis au point par la communauté PES, contrairement à la version Xbox One.

Des défauts oui, mais un vrai plaisir de jeu

Pour le reste, eFootball PES 2020 propose évidemment de nombreux modes de jeu, avec la possibilité de lancer des matches rapides, de mettre en place de tournois, de participer à des championnats… Ceux qui souhaitent se lancer dans le coaching pourront profiter d’un mode Ligue des Masters joliment revisité, avec en prime la présence d’entraîneurs de légende comme Cruyff, Zico, Romario ou encore Maradona.

En ce qui concerne le mode Vers une Légende, ce dernier permet d’incarner un seul et unique joueur sur le terrain. Un joueur que l’on pourra créer de toute pièce si on le souhaite, mais rien n’empêcher d’incarner un joueur existant si on le souhaite.

test pes 2020 ps4

Au final, ce nouveau eFootball PES 2020 permet de profiter d’un vrai plaisir de jeu, avec une construction toujours aussi importante, mais sans jamais occulter le plaisir de décocher une frappe lointaine, de déborder sur les côtés, de réaliser ce fameux une-deux dévastateur, ou encore cette petite passe en profondeur lobée que l’on affectionnait tant. Sur le terrain, le titre de Konami est donc une franche réussite, ce qui n’est clairement pas le cas en ce qui concerne l’interface ou même l’ergonomie générale du titre. Idem du côté des commentaires…

(NB : Lors de notre test de eFootball PES 2020, la section online n’était pas encore disponible. Impossible donc de jauger le mode My Club ou même la section multijoueur).

Mon avis concernant eFootball PES 2020

Vous l’aurez compris en parcourant ce test, hormis des menus austères, des commentaires moyens et quelques licences qui manquent encore et toujours à l’appel, difficile de trouver à redire concernant ce eFootball PES 2020 une fois sur le terrain. Le dernier-né de la saga permet de profiter d’une technique époustouflante avec certes un léger manque d’ambiance parfois, mais un souci du détail juste jamais vu jusqu’ici. Sans parler de la modélisation des joueurs, juste confondante de réalisme. La jouabilité est également au rendez-vous, avec un gameplay à la fois précis, réaliste et diablement accrocheur, même si on n’échappe pas à quelques cafouillages malheureux et autres réactions de balle parfois « bizarres ».

Bref, sans disposer des moyens de l’ogre FIFA, Konami parvient à proposer un nouveau PES vraiment excellent à (presque) tout point de vue. Pour Konami, le plus gros défi consiste désormais à (re)conquérir les nombreux anciens joueurs de PES qui sont passés sur FIFA, et qui jurent (parfois un peu aveuglément d’ailleurs) uniquement par ce dernier. « Playing is believing » comme on dit.

eFootball PES 2020

44,99€
8

Note Globale

8.0/10

On aime

  • Visuellement incroyable
  • Un réalisme souvent bluffant
  • Ce gameplay jouissif
  • La nouvelle caméra TV
  • Les modes Vers une Légende et Ligue des Masters

On aime moins

  • Les menus toujours aussi austères...
  • Toujours un certain manque de contenu (et d'ambiance parfois)
  • Encore quelques cafouillages rageants...
  • Les commentaires
2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Cris

    13 septembre 2019 at 12 h 00 min

    Note Globale

    9

    Ce PES est tout juste magnifique niveau jeux une vraie simulation contrairement à fifa qui nous propose une version 19.1 tout juste « amélioré » niveau jouabilité et 0 amélioration concernant la modélisation des joueurs en pâte à modeler et leur mouvement parfois digne de la petite fille de l’exorciste dans les escaliers (jambes tordu, frappe improbable dos au but, joueur qui surf sur la pelouse …et j’en passe) sans parler du vraie paytowin qu’est le mode FUT. Je suis passé sur fifa depuis le fifa 10 car PES avait sombré mais là avec cet opus ils peuvent vraiment rapatrier les anciens fidèles car c’est un vraie plaisir manette en main et une fois le patch de CYPES importé, plus de problème de licence car même la bundesliga est présente! Je repasse à PES cette année sans regret depuis le temps que j’attendais ça !!

  2. Dario

    20 septembre 2019 at 14 h 28 min

    Note Globale

    6.5

    Je l’ai acheté suite notamment à votre test et à la demo qui m’avait bien plu. Franchement, je suis un peu déçu. Niveau gameplay, c’est très agréable, c’est vrai, même si je vois pas en quoi c’est plus réaliste que fifa.

    Ce qui me dérange le plus, ce sont tous les petits « contre-temps » qui gâchent le plaisir au bout d’un moment: chargement des matchs très très lent, intervention de l’arbitre (plan sur lui) à chaque faute qui du coup bloque le jeu et hache énormément le match alors que dans fifa c’est plus fluide avec le système de jeu rapide du coup franc et celui de l’avantage qui on dirait n’existe pas sur pes.

    Tout ça pour dire, que malgré un gameplay très plaisant, je vais quand même prendre aussi fifa car sans parler du gameplay, qui moi me convient, le jeu est beaucoup plus ergonomique à utiliser tout simplement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publication recommandée

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests