Test Honor 10 : un nouveau fleuron (presque) irréprochable

Après une présentation pleine de promesses à Londres à la mi-mai, il est grand temps de savoir ce que le Honor 10 et sa « Beauty in IA » ont à nous proposer.

Le Honor 10 à l’épreuve du test

On ne présente plus le groupe Honor, filiale de Huawei, qui propose depuis quelques années maintenant des smartphones à destination des « millenials« . Après le Honor 8 en 2016, le Honor 9 en 2017, le groupe a diversifié son offre en fin d’année dernière avec notamment le Honor 7X et le Honor View 10. En 2018, Honor a donc décidé de lancer son offensive Honor 10 il y a quelques semaines, depuis Londres, avec un smartphone qui s’approprie notamment les codes stylistiques en vogue, à commencer par la précieuse encoche. En effet, le dernier-né de la gamme Honor bénéficie d’un tout nouveau design, avec un large écran FullView de 5,8 au format 19:9, doté en son sommet d’une petite encoche. Cette dernière regroupe évidemment le haut-parleur, le capteur de proximité et la caméra frontale. Une encoche « plus petite et plus jolie que sur l’iPhone X » indiquait George Zhao lors de la présentation du smartphone.

Une fois extirpé de son packaging, le Honor 10 laisse donc apprécier son élégant design, mais également une excellente prise en main. En effet, malgré un écran à tendance XXL, force est d’admettre que le smartphone est très ergonomique, grâce notamment à une surface d’affichage optimisée. Côté look, on l’a dit, la face avant affiche un design plutôt premium avec une encoche assez stylée (mais que l’on peut néanmoins masquer de manière logicielle si on le souhaite), mais également un nouveau type de capteur d’empreintes digitales. Un capteur digital ultra-sonique, symbolisé uniquement par des petits pointillés. Au toucher, l’écran de cet Honor 10 est donc parfaitement lisse, sans le moindre bouton apparent.

Une fois sous tension, on ne peut qu’apprécier le rendu de l’écran 5,8″, en qualité Full HD+. Pas de dalle AMOLED ici, on retrouve une technologie IPS classique, mais qui propose malgré tout une excellente colorimétrie. Evidemment, l’écran est parfaitement réactif au toucher et la puissance embarquée par le Honor 10 permet de profiter d’une navigation vraiment impeccable. En effet, animé par un processeur Kirin 970 et soutenu par 4 Go de RAM, le smartphone n’a rien à envier à certains flagships. En résulte une interface très fluide, avec en prime une chauffe très modérée ressentie à l’arrière du smartphone, y compris lorsque l’on sollicite un peu le terminal. Un très bon point. L’ensemble tourne évidemment sous Android 8.1, avec une surcouche EMUI 8.1. Le smartphone n’est pas livré avec un OS aussi pur qu’un Nokia 8 (pour ne citer que lui), et il ne faudra que quelques secondes pour se débarrasser des quelques applications superflues installées par défaut. A noter que le smartphone embarque 64 ou 128 Go de mémoire selon la version choisie, mais ne propose pas de slot microSD.

A l’arrière du smartphone, on retrouve non seulement un dos en verre iridescent très classe, mais aussi un double capteur photo, avec une promesse écrite blanc sur bleu : « AI Camera ». Un capteur qui se compose d’un module 24 mégapixels, associé à un second module de 16 mégapixels, le tout, soutenu par une IA annoncée comme révolutionnaire. Cette dernière se charge en effet de reconnaître les séquences, afin d’appliquer automatiquement les meilleurs réglages pour un rendu impeccable. Dans les faits, l’ensemble est un peu moins réussi qu’escompté, avec des photos dont les couleurs sont souvent saturées, avec en prime des détails parfois sacrifiés. On préférera donc désactiver le mode AI, ce qui permet d’obtenir des photos de très bonne qualité, et autrement plus fidèles à la réalité.

A noter toutefois que ce mode IA est voué à rendre une photo très « waouh« , de manière à permettre à l’utilisateur de partager aussitôt cette dernière sur les réseaux sociaux. Selon Honor, les couleurs sont volontairement très vives, et l’IA se charge par exemple d’appliquer automatiquement un flou en arrière-plan lorsque l’on prend un sujet en photo, sans passer forcément par le mode Portrait. Une fonction dans l’air du temps, adaptée à la cible Honor, et activable/désactivable en un clic donc.

La même photo, capturée sans IA (à gauche), et avec IA (à droite).

Côté vidéo, le Honor 10 permet de filmer en 4K ou en Full HD 60 fps (ainsi qu’en résolution inférieure évidemment). Là encore, le rendu est très propre, même si on a noté quelques soucis avec l’autofocus, qui a parfois un peu de mal à se synchroniser pendant un enregistrement. Gageons que tout cela sera corrigé via une mise à jour. Pour ce qui est du capteur en façade, pas de souci, le module 24 mégapixels est très généreux en détail, parfait pour les selfies, même s’il faudra prendre le soin de désactiver le mode « Beauté » pour espérer profiter d’un visage humain à l’écran.

Côté utilisation, le nouveau Honor 10 est vraiment très agréable à employer au quotidien, de par son format optimisé (comme expliqué un peu plus haut), mais aussi grâce à diverses fonctionnalités, comme le mode de recharge SuperCharge, qui permet de grappiller près de 50% d’autonomie en 25 minutes environ, ce qui peut s’avérer assez salvateur avouons-le. A cela s’ajoute une autonomie somme toute très respectable, via un bloc de 3400 mAh. Le capteur d’empreintes situé en façade s’avère lui aussi autrement plus pratique qu’un capteur dorsal, même si l’absence d’un « vrai bouton » semble occasionner quelques rares loupés parfois dans la reconnaissance. A noter également la présence d’un système de reconnaissance faciale pour déverrouiller le smartphone. Pratique certes, à condition d’enregistrer son visage dans d’excellentes conditions pour que cela fonctionne parfaitement. Les utilisateurs seront également ravis d’apprendre que le Honor 10 est livré d’office avec un film protecteur directement collé sur l’écran, sans oublier une housse de protection souple elle aussi présente dans la boite. Sympa !

Côté téléphonie, c’est du tout bon, avec des conversations limpides, une accroche réseau impeccable, sans oublier une interface très simple d’utilisation, que ce soit pour la section téléphonie ou message. Enfin, comment ne pas évoquer le prix de cet Honor 10, qui est proposé à 399 euros sur le site du constructeur comme chez la plupart des revendeurs. Un tarif plutôt aguicheur pour un smartphone à la fois sexy visuellement parlant, et plutôt efficace en terme de performances, mis à part cette fameuse « IA » finalement peu convaincante. A noter toutefois qu’une importante mise à jour sera proposée courant juin, et apportera quelques améliorations, notamment au niveau du capteur d’empreintes, des effets photos, du mode IA, de la chauffe du processeur, sans oublier la stabilisation vidéo ou encore un mode « fête » pour associer plusieurs Honor 10 et diffuser de la musique…

En mode Portrait, le Honor 10 permet de réaliser très aisément de chouettes effets bokeh, comme le prouve cet autoportrait.

On aime :
– Le design
– Une encoche très réussie
– Un écran très performant (mais pas OLED)
– Le capteur d’empreintes en façade
– La prise en main parfaite
– Film d’écran et housse de protection fournis
– La recharge rapide
– Les performances photo/vidéo
– Le prix

On aime moins :
– L’IA pas si « Beauty » que ça pour la section photo
– Le capteur d’empreintes, pas forcément irréprochable

Où acheter le Honor 10 ?

Vendu pour 399€, vous pouvez retrouver le Honor 10 chez la plupart des marchands. Le tableau des prix du Honor 10 ci-dessous est actualisé toutes les 30 minutes pour que vous connaissiez les meilleurs tarifs actuels.

Promo Honor 10

Conclusion

Pour 399 euros, le Honor 10 constitue un excellent choix pour qui recherche un smartphone à la fois très beau en terme de design, mais également très performant, sans oublier un côté très pratique dans le cadre d’une utilisation de tous les jours. On apprécie évidemment son coloris Phantom Blue très attirant pour les yeux, mais également sa face avant, avec une encoche très premium et un écran qui offre un excellent rendu en terme de colorimétrie. On regrette simplement une IA qui n’apporte rien de transcendant en photo, si bien que l’on oublie cette dernière très rapidement, ainsi qu’un capteur d’empreintes qui affiche quelques imprécisions parfois. Cela n’empêche pas le Honor 10 de constituer un excellent smartphone, incontestablement l’un des meilleurs en terme de rapport qualité/prix en tout cas.


5 commentaires

    • Stéphane Ficca le

      Hello !
      Cela a été rajouté dans l’article, c’est effectivement important pour certains utilisateurs 😉
      Après, à titre purement perso, je ne considère toutefois pas ça comme un vrai « défaut » ici, dans la mesure ou la version de base intègre 64 Go.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies