Suivez-nous

Tests

Test iPhone 13 et 13 mini (2021) : Pomme de Reinette et Pomme d’Happy

L’iPhone 13 et l’iPhone 13 mini sont les deux nouveaux iPhone destinés au grand public. Nous les avons utilisés pendant plusieurs jours. Voici notre test complet.

Publié le

 
iphone 13 vs 13 mini taille
© Presse-citron

Comme chaque année, les mois de septembre et octobre sont rythmés par les nouveaux smartphones d’Apple. En 2021, la famille iPhone 13 ne révolutionne pas le genre. Logique puisque les iPhone 12 marquaient une évolution majeure par rapport à leurs prédécesseurs.

Néanmoins, Apple améliore certains éléments clés : écran, autonomie, performances, appareil photo. Après plusieurs jours d’utilisation, découvrez notre test de l’iPhone 13. 

L’iPhone 13 et l’iPhone 13 embarquant les mêmes technologies, nous regroupons nos impressions dans un seul et même test. Une partie dédiée à l’iPhone 13 mini va analyser ce que ses petites différences impliquent dans l’usage au quotidien.

Prix et date de sortie des iPhone 13 et 13 mini 

L’iPhone 13 et l’iPhone 13 mini sont disponibles dans les mêmes coloris : Rose, Bleu, Minuit, Lumière stellaire et (Product)RED. Ils se déclinent en trois capacités : 128, 256 et 512 Go. Il faudra opter pour la version Pro afin de bénéficier d’une capacité jusqu’à 1 To de stockage.

L’iPhone 13 est commercialisé à partir de 909 euros. Les modèles 256 Go et 512 Go sont disponibles aux tarifs respectifs de 1029 euros et 1259 euros. Ponctuellement, il arrive que le smartphone profite d’un rabais entre 30 et 50 euros chez un revendeur.

L’iPhone 13 mini, lui, est le plus “abordable” des nouveaux iPhone. Il est proposé à partir de 809 euros (128 Go). Les deux autres versions avec des capacités de stockage supérieures sont commercialisées aux prix de 929 euros et 1159 euros.

L’œil du cyclope

Dire que l’iPhone 13 change peu par rapport à son prédécesseur serait un euphémisme. En réalité, Apple aurait pu coller un “S” derrière l’iPhone 12 que personne n’aurait ressenti le moindre émoi.

Doit-on s’en offusquer ? Absolument pas. D’abord, parce que Tim Cook a déjà déclaré que les changements esthétiques majeurs surviendraient désormais tous les deux voire trois ans. Ensuite parce que le design de l’iPhone 12 reste toujours un modèle d’esthétisme.

L’iPhone 13 s’habille donc toujours d’une belle robe en verre brillant (attention aux traces de doigts) recouverte d’un revêtement Ceramic Shield annoncé comme le plus résistant du marché (sans plus de précisions). 

iphone 13 design

L’iPhone 13 (à droite) et l’iPhone 13 mini (à gauche) © Presse-citron

Toujours certifié IP68 (résistant à une immersion dans l’eau jusqu’à 6 mètres de profondeur pendant 3 heures), l’iPhone 13 est un poil plus lourd que son prédécesseur. Rassurez-vous, on ne ressent absolument pas ce léger embonpoint, la prise en main reste agréable. 

Les boutons physiques sont positionnés aux mêmes emplacements et Apple n’est pas décidé à lâcher son satané port Lightning. Mais alors qu’est-ce qui change ? Au risque de nous répéter, pas grand chose.

En réalité, seule la disposition des capteurs photo en diagonale marque une différence esthétique par rapport à l’iPhone 12. Nous la trouvons plus agréable à l’œil que les deux optiques verticales du modèle de l’année dernière. Mais les goûts et les couleurs, chacun est libre de se faire son avis.

L’autre élément distinctif est plus discret. Apple a en effet réduit la largeur de l’encoche renfermant Face ID de 20%. En revanche, elle est légèrement plus épaisse. Pendant ces quelques jours de test de l’iPhone 13, difficile de voir une grosse différence à l’oeil nu mais la prouesse technique reste admirable. Lorsque l’on sait la multitude de capteurs nécessaires au bon fonctionnement de cette technologie on ne peut que saluer le travail des ingénieurs tant en matière de miniaturisation que d’optimisation de l’espace.

Vous l’aurez donc compris, l’iPhone 13 est presque le frère jumeau de l’iPhone 12. Ce n’est donc pas son design qui pèsera sur la balance si vous possédez déjà le modèle de l’année dernière. En revanche, si vous avez un iPhone 11 ou modèles antérieurs, vous ne serez pas déçu du voyage.

Un plus bel écran mais…

Comme l’iPhone 13 Pro, l’iPhone 13 embarque un écran Super Retina XDR reposant sur une technologie OLED. Le tout est certifié HDR10, HLG et Dolby Vision. Apple promet une amélioration de la luminosité de l’ordre de 28% pour atteindre les 800 nits en extérieur et les 1200 nits grand maximum. C’est donc mieux que l’année dernière mais toujours moins bien que la version Pro. Logique.

Nous ne nous attarderons pas sur la qualité d’affichage de l’écran de 6,1’’ de l’iPhone 13. Apple améliore encore une recette qu’il maîtrise parfaitement, aussi l’écran de l’iPhone 13 flattera la rétine de tous les utilisateurs aussi exigeants soient-ils.

iphone 13 qualite ecran

© Presse-citron.net

Malgré tout, nous ne pouvons nous empêcher de ressentir une petite pointe de déception (c’est un euphémisme) et ce, pour une simple raison : contrairement aux deux modèles Pro, l’iPhone 13 est amputé de ProMotion. 

Cette technologie disponible depuis longtemps sur les iPad Pro a été intégrée dans les nouveaux iPhone 13 Pro et 13 Pro Max. Elle permet de faire varier la fréquence de rafraîchissement de l’écran de 10 à 120 Hz. De cette façon, les animations et défilements sont plus fluides (pratique sur les réseaux sociaux ou les jeux par exemple) ce qui apporte un confort non négligeable au quotidien. Cette fréquence étant adaptative, elle consomme moins d’énergie. Vous le verrez plus bas dans ce test, mais l’iPhone répond parfaitement sur ce point.

iphone 13 taille

© Presse-citron.net

Aussi fantastique soit-elle, cette technologie est donc réservée aux modèles les plus chers. Avec l’iPhone 13, vendu tout de même 909 euros, on doit donc se limiter à une fréquence de rafraîchissement de 60 Hz. A titre de comparaison, la plupart des smartphones sous Android vendus aux alentours de 500 euros (et même moins) embarquent des écrans de 90 ou 120 Hz. 

Petit chameau

Comme les chameaux dans le désert, l’iPhone 13 est capable de déployer une énergie folle pendant de longues heures avant de retrouver des forces. La nouvelle disposition des composants et la réduction de Face ID permettent à Apple d’intégrer une batterie plus imposante. Selon la marque, cela permet à l’iPhone 13 d’améliorer d’1h30 la très bonne autonomie de son prédécesseur.

iphone 13 vs 13 mini

© Presse-citron

En réalité, Apple fait bien mieux que cela. Alors que nous devions recharger l’iPhone 12 au mieux après une journée et un début de matinée, l’iPhone 13 peut déborder jusqu’au milieu d’après-midi. Nous avons obtenu ces estimations pour une utilisation standard d’un smartphone, sans pousser sur les usages gourmands comme la vidéo, la photographie ou encore les jeux mobiles.

Si vous faites partie des utilisateurs intensifs, comptez plutôt sur une bonne journée d’autonomie avec une recharge aux alentours de minuit. L’iPhone 13 fait certes moins bien que les modèles Pro mais il figure tout de même parmi les bons élèves sur son créneau. Cette prouesse est d’autant plus remarquable qu’Apple figurait encore il y a trois ans parmi les plus mauvais dans ce domaine.

câble Lightning Apple

© Unsplash / Brett Jordan

Nous aurions beaucoup aimé en dire autant du système de recharge accompagnant ces excellentes performances. Mais au-delà de ne pas être à la hauteur des attentes, Apple déçoit. 

D’abord parce qu’Apple s’obstine à intégrer un port Lightning alors que le reste de ses produits a adopté l’USB-C, pour certains depuis belle lurette. Ensuite parce que l’iPhone 13 ne peut prendre en charge qu’une puissance de charge de 20 W ce qui, dans le meilleur des cas, permet de faire un 0 à 100 en 1h30. Bien trop long par rapport à la concurrence, tout comme le 0 à 50% en seulement 30 minutes.

Ces scores ne s’améliorent pas avec un chargeur MagSafe plafonné à 15 W, encore moins avec un chargeur sans fil Qi limité à 7,5 W. Apple est donc loin d’égaler ses rivaux directs, notamment OPPO et Xiaomi, qui sont deux références en la matière (lire nos tests respectifs sur ces derniers).

Excès de vitesse sur l’A15

Comme chaque année, la sortie d’un nouvel iPhone rime avec le lancement d’une puce de nouvelle génération. En 2021, la puce A15 Bionic succède donc à l’A14 et promet un gain de performances de l’ordre de 50% pour le CPU et 30% pour le GPU (partie graphique).

iphone 13 test

© Presse-citron.net

La puce A14 étant la plus puissante du marché avant l’arrivée de la nouvelle génération, l’A15 Bionic lui ravit donc logiquement ce titre et largue complètement la concurrence sous Android. Au concours de kikalaplugrosse (sur les benchmarks donc) les quatre iPhone 13 gagnent donc haut la main.

Dites-vous bien que la puissance de cette puce est telle que vous ne parviendrez jamais à en venir à bout, quels que soient vos usages. L’iPhone est plus que jamais un ordinateur de poche et répond donc aux attentes de 100% des utilisateurs.

Cet arsenal s’accompagne d’iOS 15, dernière version en date de l’OS mobile d’Apple. Nous avons déjà analysé en long en large et en travers les principales nouveautés de ce cru dans un article dédié ainsi que dans le test de l’iPhone 13 Pro. Nous éviterons donc la redite. Retenez juste qu’iOS 15 gagne en maturité tout en restant aussi simple d’utilisation.

La photo sublimée

Comme chaque année, les plus grosses différences entre les iPhone 13 et les versions Pro reposent sur le matériel photographique. Alors que le 13 Pro et le 13 Pro Max embarquent trois nouveaux capteurs, l’iPhone 13 et le 13 mini doivent se “contenter” de deux anciens capteurs. Oui, mais pas n’importe lesquels.

iphone 13 qualite photo

© Presse-citron.net

Le module grand-angle (f/1,6) s’accompagne en effet du même capteur principal que celui de l’iPhone 12 Pro Max. Il s’agit d’un capteur de 12 Mpxl accompagné de la Sensor-shift stabilization, une technologie permettant de stabiliser le capteur lui-même un peu à la manière d’un gimbal. 

L’ultra grand-angle (f/2,4), lui, ne change pas et s’accompagne donc d’un capteur de 12 Mpxl. Le capteur frontal TrueDepth est aussi identique (12 Mpxl – ouverture de l’objectif f/2,2). Tous sont capables de filmer en 4K à 60 im/s et en HDR Dolby Vision pour les deux modules dorsaux.

L’iPhone 13 disposant du même capteur principal que le 12 Pro Max, il dispose donc des mêmes talents photographiques. En un mot, il est excellent. De jour comme de nuit, ce capteur lancé l’année dernière figure encore parmi les plus performants du marché, encore plus avec l’amélioration du traitement numérique.

De jour, les clichés brillent donc toujours par leur réalisme, la justesse des couleurs et des contrastes ainsi que leur excellent piqué. Nous n’avons rien à redire non plus lorsque la lumière vient à manquer. L’iPhone 13 n’a pas à rougir de ses talents, bien au contraire. Les photos de nuit gagnent en détails et la maîtrise de la plage dynamique est ébouriffante. Bref, un régal.

Nous ne tarissons pas d’éloges non plus sur le rendu du module ultra grand-angle, toujours aussi maîtrisé dans de bonnes conditions de lumière. En revanche, cette optique montre ses limites en basse lumière avec une perte de détails flagrante par rapport au grand-angle. Les résultats restent corrects mais souffrent de la comparaison avec le capteur principal.

Toujours très à l’aise dans l’exercice du portrait, Apple améliore encore sa copie. L’intégration d’un capteur photo plus grand et d’un objectif avec une plus grande ouverture permet d’affiner le bokeh et le détourage. L’iPhone 13 s’impose ainsi comme l’un des meilleurs dans cet exercice aussi bien de jour que de nuit. 

Enfin, notons que les Photographic Styles sont aussi disponibles sur les modèles standard. Ces modes largement expliqués dans notre test de l’iPhone 13 en version “Pro” permettent, en gros, de choisir d’autres profils colorimétriques pour capturer des photos aux teintes plus chaudes ou plus froides. De quoi apporter une petite touche personnelle à l’ensemble.

L’iPhone 13 se montre aussi redoutable en vidéo, encore plus que son prédécesseur. Les vidéos sont plus stabilisées et la possibilité de tourner en 4K à 60 im/s en HDR Dolby Vision fait toute la différence. Le Cinematic Mode (sorte de mode portrait de la vidéo) est aussi disponible. S’il fait son effet, il doit encore être amélioré. Comme le mode portrait lors de ses débuts.

Finalement, on ne regrettera que l’absence de téléobjectif, optique toujours réservée aux modèles Pro. Dommage, car la copie aurait pu être presque parfaite pour cet iPhone 13.

iPhone 13 mini : petit mais costaud

L’iPhone 13 mini embarque exactement les mêmes technologies que l’iPhone 13 “standard”. Trois éléments changent : le format plus compact, la taille de l’écran (5,4’’) et la capacité de la batterie. 

Nous avons déjà largement abordé le premier point lors de notre test de l’iPhone 12 mini l’année dernière. L’iPhone 13 mini étant une quasi réplique, nous réitérons nos propos. Ce modèle est sans aucun doute le plus agréable à manipuler et transporter sur soi au quotidien. Il est aussi unique sur le marché, ce qui en fait un choix de luxe pour les amateurs de smartphones compacts.

Qui dit petit format dit petit écran. Et selon nous, une dalle de 5,4’’ avec une encoche n’est pas vraiment adaptée aux usages de 2021. La navigation web, l’utilisation des réseaux sociaux, la lecture de vidéos ou le jeu sont autant d’usages qui exigent des écrans plus grands pour un meilleur confort. 

En prime, l’iPhone 13 mini présente un défaut que ses frères n’ont pas : il manque d’endurance. Alors que les iPhone 13, 13 Pro et 13 Pro Max se hissent parmi les références du marché, l’iPhone 13 mini, lui, ne dépasse pas la journée d’utilisation. Toutes ces performances ont été confirmées lors de nos tests des iPhone 13.

Certes Apple améliore sa copie par rapport à l’année dernière, mais passer par la case recharge chaque soir demeure obligatoire. Et pour les plus connectés, nous conseillons toujours d’emporter un chargeur avec soi. Cela commence à faire beaucoup de petits défauts rédhibitoires en 2021.

D’ailleurs, si l’iPhone 13 mini rencontre le même accueil que son prédécesseur, Apple risque bien de ne pas poursuivre l’aventure du format compact. Wait and see.

Notre avis après ce test de l’iPhone 13

Avec l’iPhone 13, Apple peaufine encore sa recette. Toujours aussi élégante, cette nouvelle génération est plus performante, plus endurante mais aussi plus douée en photo. Au passage, Apple améliore la qualité de l’écran et augmente la capacité de stockage sans pour autant toucher au prix. On aime. 

Reste que les changements par rapport à l’iPhone 12 restent minimes et ne justifient pas un renouvellement cette année. En revanche, nous ne pouvons que vous recommander cet iPhone 13 à celles et ceux disposant d’un iPhone 11 ou modèle antérieur. 

Nous serons plus mesurés sur l’iPhone 13 mini qui, de par son format, présente des défauts rédhibitoires en 2021. Cela concerne notamment son autonomie très moyenne ou son écran riquiqui. 

Enfin, soulignons qu’Apple s’entête sur certains points malgré les critiques répétées des utilisateurs et observateurs. On pense notamment à ce satané port Lightning en lieu et place d’un USB-C ou encore l’intégration d’un écran 60 Hz sur un smartphone à presque 1 000 euros. Personne n’est parfait, même pas Apple.

iPhone 13

909€
8.5

Ecran et audio

8.5/10

Performances et interface

9.5/10

Autonomie et recharge

8.5/10

Appareil photo

8.0/10

Rapport techno-prix

8.0/10

On aime

  • Design toujours aussi élégant
  • Performances de folie
  • Excellente autonomie
  • Très bon appareil photo
  • Très bel écran

On aime moins

  • Toujours une dalle 60 Hz
  • Pas de téléobjectif
  • Ultra grand-angle perfectible (surtout de nuit)
  • Pas d'USB-C
  • Recharge trop lente par rapport à la concurrence
3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Abidi

    1 octobre 2021 à 12 h 05 min

    Quand un xiaomi 6,7 pouce pèse 201g c’est hyper lourd et encombrant mais quand l’iphone 13 pro max pèse 234 pour la même diagonale cela devient maniable et vous ne sentirez jamais le poids parce que c’est magique et l’écran même si il est en 60hrz il dépasse tout le monde et l’appareil photo même si c’est 3 fois 12 mega pixels cela surpasse toute les technologies du monde et d’ailleurs les cinéastes vont tous abandonnés leurs matériels lourds et encombrants et se contenter de l’iphone 13 pro max pour leurs prochains projets de films documentaires et autres car parmi les nombreux fonctions cachés de l’iphone c’est qu’il filme en 4k 8k et même 60k seulement après il peut vous effacer tous cela ou vous dire que la mémoire est pleine ou la partie tactile arrête de fonctionner ou vous dire simplement que vous êtes cons

    • TOF

      1 octobre 2021 à 14 h 12 min

      Ok Trongole

  2. Jo

    1 octobre 2021 à 14 h 14 min

    Bonjour,
    c’est très curieux d’écrire que le format mini est inadapté à 2021 alors qu’il vise précisément les gens, j’en suis, qui refusent d’avoir des téléphones immenses dans leur poche et se fichent de regarder des vidéos ou jouer sur leur téléphone… N’oublions pas qu’avant cette mode des écrans 6 pouces, les téléphones étaient tous beaucoup plus petits, y compris les premiers iphone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *