Suivez-nous

Réseaux sociaux

Toujours hanté par Cambridge Analytica, Facebook risque une très lourde amende en Australie

Si la plupart des internautes ont déjà oublié le scandale Cambridge Analytica, Facebook est toujours hanté par celui-ci. En Australie, où plus de 300 000 personnes auraient été affectées, l’équivalent de la CNIL vient d’annoncer une action devant la Cour Fédérale contre le numéro un des réseaux sociaux.

Il y a

  

le

 

Par

Application Facebook
© Joshua Hoehne (via Unsplash)

Deux ans après l’éclatement du scandale Cambridge Analytica, Facebook continue d’être hanté par celui-ci. Si le numéro un des réseaux sociaux a plus ou moins réussi à calmer l’opinion, en prenant des mesures pour sécuriser les données personnelles contre les possibles abus, celui-ci doit encore rendre des comptes à des gouvernements.

Par exemple, en 2018, Facebook a été condamné à payer 500 000 livres par le Commissariat à l’information du Royaume-Uni. En 2019, l’entreprise a également payé 5 milliards de dollars aux États-Unis, afin d’y clore ce chapitre.

Après le Royaume-Uni et les USA, l’Australie

Et Facebook pourrait aussi payer une lourde amende en Australie, où l’Office of the Australian Information Commissioner, l’équivalent de la CNIL, vient d’annoncer qu’elle a intenté une action contre le réseau social devant la Cour Fédérale.

« La déclaration déposée aujourd’hui devant la Cour fédérale allègue que, de mars 2014 à mai 2015, Facebook a divulgué les informations personnelles des utilisateurs australiens de Facebook à This Is Your Digital Life, en violation de l’Australian Privacy Principle 6 », indique un communiqué de la CNIL australienne. D’après celle-ci, 311 127 Australiens ont été affectés par le scandale et la plupart de ces personnes n’ont même pas installé l’application This Is Your Digital Life utilisée par Cambridge Analytica, mais leurs données ont été collectées parce que leurs amis ont utilisé cette application.

Facebook est aussi accusé de ne pas avoir pris de mesures raisonnables pour protéger les données de ses utilisateurs contre les collectes non autorisées.

Cambridge Analytica : le feuilleton continue pour Facebook

L’amende pourrait être très lourde pour Facebook en Australie. Dans son communiqué, la CNIL australienne indique que la Cour Fédérale peut imposer une sanction civile de 1 700 000 dollars « pour chaque atteinte grave et / ou répétée à la vie privée ».

Or, celle-ci indique également que plus de 300 000 personnes seraient concernées.

Ainsi, comme le note le site TechCrunch, l’amende potentielle pourrait atteindre les 529 milliards de dollars, alors que Facebook a payé 5 milliards de dollars aux États-Unis à du même scandale.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.7 / 5
103,5 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests