Suivez-nous

Startups

Transferwise valorisée 3,5 milliards de dollars lors d’une opération secondaire

Avec cette opération secondaire, Transferwise atteint une valorisation record pour une fintech européenne.

Il y a

le

transferwise
© Presse-citron

Le spécialiste de transferts d’argent Transferwise est aujourd’hui l’une des rares licornes dans la fintech à être non seulement rentable, mais qui n’a pas non plus besoin besoin de lever d’argent pour financer son développement. La pépite britannique vient d’annoncer une opération secondaire qui valoriser la jeune pousse à 3,5 milliards de dollars : il ne s’agit pas d’une levée de fonds, mais simplement d’un financement secondaire où certains actionnaires existants revendent leurs actions à de nouveaux investisseurs.

(Enfin) une fintech rentable

Ainsi, les premiers investisseurs – mais surtout les premiers employés – ont eu la possibilité de revendre une partie de leurs actions pour générer quelques profits substantiels : cette opération a vu 292 millions de dollars être échangés entre les anciens et nouveaux actionnaires. Le co-fondateur du groupe, Kristo Käärmann a toutefois préciser « qu’aucun investisseur n’a vendu plus de 20 % de sa participation » lors de cette opération.

Pour cette opération, les plus grands fonds de capital risque américains ont mis la main à la poche : Lone Pine Capital (Snap, Uber), Lead Edge Capital (Alibaba, Asana, Spotify, Uber), Andreessen Horowitz (AirBnb, Facebook, Slack) ont acheté des actions sur le marché secondaire, au même titre que les fonds britanniques Vitruvian Partners (Just Eat, Vestiaire Collective) ou encore Baillie Gifford.

Transferwise devient la plus garnde fintech européenne

Avec ce niveau de valorisation, Transferwise dépasse ainsi le spécialiste des paiements Checkout qui a levé 230M$ en Série A pour une valorisation à 2 milliards de dollars, et la start-up britannique se positionne au même niveau que Greensill qui vient tout juste de boucler un tour à 800M$ auprès de SoftBank. Elle se distingue toutefois de ces dernières du fait qu’elle soit déjà rentable – ce qui est un argument fort pour les investisseurs.

Après avoir levé 397 millions de dollars depuis sa création en 2011, la fintech britannique est parvenue à séduire 5 millions de clients avec sa plateforme de transferts d’argent à l’international. Elle se félicite d’avoir pu faire économiser un milliard de dollars de commissions bancaires à ses clients.

Elle permet de payer jusqu’à 8 fois moins de frais sur ses virements internationaux par rapport à une banque en ligne traditionnelle grâce à sa communauté grâce à une méthode habile: elle réconcilie des demandes inversées de ses clients (par exemple : 1000 EUR contre du USD et l’équivalent en USD pour de l’EUR) et facture une commission minime sur chaque opération. Chaque mois, c’est l’équivalent de 4 milliards de dollars qui transitent par la solution Transferwise. « La France connaît une croissance rapide et constitue notre deuxième marché dans la zone euro », derrière le Royaume-Uni, explique le co-fondateur.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests