Connect with us

Actualités

Trump limoge son chef de la diplomatie à travers Twitter

Donald Trump est connu pour ses frasques et son talent pour choquer l’opinion par ses méthodes ou ses propos. Il vient de le démontrer une nouvelle fois, en limogeant son Secrétaire d’État via un simple tweet, sans aucune discussion préalable entre les deux hommes…

Il y a

le

Donald Trump Fire and Fury

Imaginez-vous. Secrétaire d’État Américain. Vous venez de faire une vraie petite tournée diplomatique sur le continent africain. Éthiopie, Kenya, Nigeria ou encore Tchad… Quelques jours intensifs de voyage. A peine revenu sur le sol américain, vous êtes limogé. Non pas après un entretien en bonne et due forme, non… A travers un message publié sur le réseau social Twitter. C’est le scénario humiliant et terriblement dans le style de Donald Trump que vient de vivre Rex Tillerson.

Tillerson n’avait pas parlé avec Trump

En effet, si selon CNN, il avait été prévenu la semaine dernière qu’il serait remplacé, aucune information précise, ni aucun délai ne lui avait été communiqué. Et selon le sous-secrétaire Steven Goldstein (lui aussi renvoyé), il aurait appris la nouvelle à travers Twitter. « Le Secrétaire d’État n’a pas parlé avec le Président et ignore la raison de son renvoi, mais il est reconnaissant d’avoir pu servir et continue à penser que servir le public est une tâche noble qu’il ne faut pas regretter ».

Les méthodes originales de Donald Trump

Est-ce vraiment surprenant de la part de Donald Trump d’adopter de telles méthodes ? Tout d’abord pour sa défense, Rex Tillerson aurait aussi pu apprendre la nouvelle en lisant le Washington Post qui a sorti l’information avant que le président ne la confirme sur Twitter.

> Lire aussi :  Donald Trump lance un avertissement pour Google, Facebook et Twitter

Mais, cela reste presque quelque chose de classique pour Donald Trump dont les méthodes de gestion du personnel sont surprenantes. L’an dernier, James Comey, l’ancien directeur du FBI avait lui appris son licenciement à travers les médias. Il avait d’ailleurs cru dans un premier temps qu’il s’agissait d’une blague.

Désormais, les critiques commencent à apparaître sur sa façon de gérer le personnel de la Maison-Blanche alors que les départs se sont multipliés ces derniers mois. Rachel King, journaliste à Fortune Magazine s’interroge ainsi, comment se fera le prochain licenciement : Snapchat Stories ? Message privé sur Instagram? Il faudra sans doute attendre encore un peu pour le savoir…

 

 

 

> Lire aussi :  Quel avenir pour le bouton "j'aime" de Twitter ?

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Dernières news

Les bons plans

Les tests