Suivez-nous

Tech

TSMC, le fabricant de puces d’Apple, construit une usine à 12 milliards de dollars en Arizona

L’entreprise taiwanaise, partenaire de la firme de Cupertino pour la fabrication de puces, construit une usine en Arizona.

Il y a

  

le

 
TSMC
© Gerd Altmann / Pixabay

TSMC, la société taiwanaise qui fabrique des puces pour Apple et pour d’autres grandes entreprises, construit une nouvelle usine en Arizona pour 12 milliards de dollars. Elle bénéficiera d’aides du gouvernement américain. Environ 1.600 emplois seront créés et elle produira environ 20.000 plaquettes de semi-conducteur par mois. C’est la deuxième fois que le géant taiwanais implante une usine aux États-Unis.

«Ce projet est d’une importance stratégique critique […] pour permettre aux entreprises américaines leaders de fabriquer aux États-Unis leurs produits utilisant des semi-conducteurs. […] TSMC salue le partenariat solide avec l’administration américaine et l’État d’Arizona sur ce projet.», a indiqué TSMC dans un communiqué.

Une implantation stratégique pour les États-Unis

Fondée en 1987 par Morris Chang, TSMC fabrique notamment les processeurs AMD, la puce A13 d’Apple et les processeurs Qualcomm utilisés dans les appareils Android. Même de grandes entreprises comme Intel ou Texas Instrument lui sous-traitent une partie de leur production.

Elle est par ailleurs en avance sur la technologie de fabrication à 5 nanomètres, la dernière technologie en matière de semi-conducteurs. C’est d’ailleurs celle-ci qui sera utilisée pour la puce A14 d’Apple nouvelle génération.

Elle fabrique également des puces hautement sensibles pour des projets défenses. L’implantation de cette usine sur le sol américain permettra de protéger les secrets industriels liés à la défense.

La Défense américaine, le Commerce et d’autres départements se sont effectivement montrés inquiets de l’externalisation de la production et de l’approvisionnement des puces auprès de la Chine.

L’implantation de cette usine taiwanaise est évidemment stratégique pour les États-Unis, au moment même où la Chine essaie de dominer la technologie de pointe. Le conflit avec Huawei n’est certainement pas étranger à ce type de décision. Le fait de ramener une production, certes taïwanaise, sur le sol américain est évidemment un moyen de contrôler les exportations. La construction débutera en 2021 et la production en 2024.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests