Tweet13, petits cryptages entre amis

La petite application Twitter du jour : Tweet13 développé par Kévin Dunglas avec Django, JQuery et l’API Twitter, permet de chiffrer vos updates Twitter avec ROT13 et d’ajouter en option un lien pour déchiffrer le message. Pourquoi pas, mais je pense qu’il aurait fallu laisser la possibilité de fournir le lien direct de décryptage aux

La petite application Twitter du jour : Tweet13 développé par Kévin Dunglas avec Django, JQuery et l’API Twitter, permet de chiffrer vos updates Twitter avec ROT13 et d’ajouter en option un lien pour déchiffrer le message.

Pourquoi pas, mais je pense qu’il aurait fallu laisser la possibilité de fournir le lien direct de décryptage aux personnes de son choix, et pas à toute la communauté car dans ce cas le cryptage ne sert pas à grand chose.


Nos dernières vidéos

7 commentaires

  1. En même temps le principe de ROT13, c’est jutement qu’on chiffre et qu’on déchiffre de la même manière.
    Cet algorithme décale juste les lettres de l’alphabet de 13 caractères, mais comme l’alphabet en contient 26, il suffit de l’appliquer une seconde fois pour retomber sur ses pattes.

  2. j’ai du mal a comprendre l’interet. pour moi c’est un non sens : crypter une chose pour certaines personnes, alors que si on ne désire pas que tout le monde le voit, il suffit d’utiliser une autre plateforme, ou, mieux, un bon email.
    m’enfin, j’ai du rater un truc là.

  3. @eyes l’objectif de Tweet13 n’est pas de « crypter » quelque chose. Note d’ailleurs que sur le site le terme « obscurcir » est employé et que dans l' »à propos » il est bien précisé que ce chiffrement n’offre aucune sécurité.

    L’intérêt et juste de masquer un texte, de prévenir son potentiel lecteur qu’il peut être cru, révéler l’intrigue d’un film, donner la solution d’un jeu, …
    Un peu comme les textes écrits en petit et à l’envers qui donnent les solutions des jeux dans les magazines papier.
    Utiliser ROT13 c’est réclamer un acquiescement du lecteur.

    Ici c’est surtout un clin d’œil à Usenet. Sur ce lointain ancêtre de Twitter, ROT13 était très utilisé (c’est une fonction de base de nombreux news readers). ROT13 fait parti du folklore d’Internet.

  4. Pingback: Le best of de la semaine #5 [Spécial Twitter] | Alexandre Debotte

  5. Pingback: Tweet13 sur Presse-Citron - Web, UNIX & Rock'n'Roll !

Répondre