Suivez-nous

Réseaux sociaux

Twitter dénonce un blocage du réseau social au Bélarus à cause des manifestations

Le gouvernement du pays a bloqué Twitter en pleine période de manifestations.

Il y a

  

le

 
Twitter site
© Unsplash / Kon Karampelas

Au Bélarus, les résultats des élections présidentielles ont entrainé de nombreuses manifestations. Et pour cause, le chef de l’État, Alexandre Loukachenko, a été donné gagnant avec 80,08% contre sa rivale Svetlana Tikhanovskaïa, une victoire que beaucoup affirment truquée.

En conséquence, de nombreux opposants sont descendus dans les rues afin d’afficher leur mécontentement. Plusieurs heurts ont éclaté entre les manifestants et les forces de l’ordre dans la capitale de Minsk dimanche soir, tandis que les protestations continuent encore en ce début de semaine.

« Nous constatons le blocage et la restriction de Twitter au Bélarus »

Dans ce contexte particulièrement tendu, les autorités auraient réagi en bloquant Twitter, affirme le réseau social. Dans un message, ce dernier indique : « Nous constatons le blocage et la restriction de Twitter au Bélarus en réaction aux protestations contre le résultat des élections […] Les coupures d’Internet sont extrêmement préjudiciables. Elles violent fondamentalement les droits humains et les principes de l’Internet ouvert ».

Les autorités du pays n’auraient pas seulement tenté de restreindre l’accès à Twitter, mais aussi à d’autres services. Access Now, une association à but non lucratif sur les droits numériques, évoque le blocage de plusieurs sites et de certains VPN, ce que les journalistes locaux ont confirmé.

Nikolai Kvantaliani, facilitateur en Bélarus pour le Forum de la société civile du Partenariat oriental, a déclaré à CyberNews : « Nous n’avons qu’un seul fournisseur d’accès Internet principal. Sur certains sites web, le trafic chiffré a été bloqué. De même, les sites qui permettent aux utilisateurs d’enregistrer leurs votes ont été bloqués ». Selon lui, seul Telegram est encore actif quoique largement ralenti, ce qui rend la communication et l’accès à l’information plus difficile.

Le Belarus n’est pas le seul pays à bloquer Twitter lors d’un conflit. La Turquie, le Venezuela ou encore l’Egypte ont fait de même, sans parler du cas de la Chine qui restreint régulièrement l’accès aux contenus partagés sur les réseaux sociaux, particulièrement lors de périodes électorales ou de manifestations (dans le cas de Hong Kong). Plusieurs pays sont également coupables de censure, à l’exemple de la Chine, mais aussi de l’Inde, un État pour qui plusieurs messages sont considérés comme une atteinte à l’harmonie communautaire du pays.

Twitter
Par : Twitter, Inc.
4.5 / 5
16,7 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Boris

    24 août 2020 at 18 h 29 min

    En Français, le Bélarus n’existe pas, il s’agit de la Biélorussie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests