Twitter fait l’acquisition de Smyte, un service contre les abus en ligne

Twitter rachète la société Smyte pour mieux s’armer contre les trolls.

Alors que Twitter continue de faire le ménage afin de doper sa croissance, la plateforme de microblogging confirme aujourd’hui qu’il a fait l’acquisition de Smyte, un service spécialisé dans la lutte contre les abus en ligne.

Lutte contre les abus

Si les détails de l’acquisition ne sont pas connus, voici ce qu’indique Twitter dans un communiqué :

« Qu’il s’agisse d’assurer la sûreté et la sécurité de certaines des plus grandes entreprises du monde ou d’acquérir une expertise dans un domaine spécialisé, les années d’expérience de Smyte dans ces domaines apportent un éclairage précieux à notre équipe. L’équipe de Smyte a traité de nombreux problèmes uniques liés à la sécurité en ligne et croit en la même approche proactive que celle que nous adoptons pour Twitter: arrêter les comportements abusifs avant qu’ils n’influent sur l’expérience de quiconque ».

La plateforme de microblogging annonce également que les employés de Smyte vont rejoindre l’équipe de Twitter. Et la petite entreprise va réduire ses opérations avec des clients existants, comme Indiegogo, GoFundMe ou Musical.ly. En effet, Twitter s’intéresse à son expérience et ses technologies, mais pas à son potentiel de croissance.

Twitter fait le ménage

Au mois de mai, Twitter a annoncé une mise à jour importante de son algorithme, visant à réduire la visibilité des trolls sur le fil d’actualité, la recherche et les conversations.

Et pour identifier ceux-ci, Twitter ne se base pas sur le contenu, mais sur le comportement.  « Par exemple : un compte qui n’a pas confirmé d’adresse email, une même personne qui crée simultanément plusieurs comptes, des comptes qui Tweetent à plusieurs reprises et mentionnent des comptes qui eux-mêmes ne les suivent pas, ou encore, un comportement qui pourrait indiquer une attaque coordonnée », expliquait Twitter. « Nous examinons également comment les comptes sont connectés à ceux qui ne respectent pas nos règles et comment ils interagissent les uns avec les autres ».

(Source)


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies