Connect with us
Red top

Réseaux sociaux

Twitter proposera bientôt des services payants

Il y a

le

Le sujet est connu et rebattu : Twitter, malgré sa croissance fulgurante, malgré le nombre de ses visiteurs et malgré sa notoriété en pleine explosion, ne rapporte pas un centime, ni à ses fondateurs, ni à ses utilisateurs. C’est moche.

De par la structure même du service, auquel chacun peut accéder via une galaxie d’applications décentralisées sans jamais passer par le site web Twitter.com, et la nature par essence « zapping » de son utilisation, il paraît en effet difficile de mettre en place une vraie stratégie de monétisation du service : personne, y compris les créateurs du site, n’est en mesure de dire avec certitude comment faire du chiffre avec Twitter.

twitterencore

Mais bien sûr, chacun a ses propres idées, et selon DigitalBeat, Biz Stone, co-fondateur de Twitter a indiqué récemment quelques pistes sur les projets de mise en place de services payants, qui viendront en complément des fonctions actuelles. Pour Biz Stone il n’est pas question de dénaturer le service, mais d’ajouter des fonctions qui seront davantage destinées aux entreprises, les aidant à mieux utiliser le service pour leur marketing.

> Lire aussi :  Twitter est victime d'un bug et envoie des notifications incompréhensibles

Parmi ces fonctions payantes figureront probablement des outils analytiques puissants, mais également la possibilité de certifier son compte, privilège gratuit réservé actuellement à une poignée de célébrités.

En fait, s’il paraît difficile d’imaginer aujourd’hui comment rentabiliser le service, c’est probablement avec l’étude de ses usages que jailliront les meilleures idées, des idées que nous ne pouvons pas encore imaginer aujourd’hui. La certification payante des comptes en est une bonne illustration : cette fonction, à laquelle personne n’aurait pensé il y a encore quelques mois, va devenir cruciale, voire stratégique pour les entreprises dans les semaines et les mois à venir. Il suffit de voir l’énergie dépensée par certaines marques en communiqués (peu visibles) pour démentir que tel compte Twitter n’est pas celui de la société, et tenter de le faire supprimer…

Ça c’est pour Twitter, mais quid des utilisateurs ? Est-il imaginable que certains membres comptant plusieurs dizaines, voire centaines de milliers de followers et/ou délivrant une information de qualité puissent un jour en tirer des revenus en rapport avec leur travail de veille, sur la base d’un écosystème que nous pourrions comparer à ce qui s’est naturellement fait sur eBay avec quelques e-commerçants ? Twitter devrait à mon avis réfléchir également à cette possibilité plutôt que laisser un service connexe un peu rafler la mise en utilisant l’une de ses API…

> Lire aussi :  Twitter poursuit le déploiement de son application Lite, la version allégée pour les pays émergents

Reste la question de la publicité : avec un tel potentiel d’utilisateurs, il paraît inconcevable que Twitter n’essaie pas un jour où l’autre d’en tirer un quelconque profit auprès d’annonceurs qui probablement n’attendent que cela. Comment ? La question reste entière. Comme elle l’était aux débuts de Google. Avant que ce dernier n’invente Adsense/Adwords…

PS : à propos de Twitter en entreprise, je vous invite à prendre connaissance de cette étude réalisée et publiée par Grégory Pouy : Twitter pour les entreprises : une présentation complète de l’essentiel

25 Commentaires

25 Commentaires

  1. Zen_Gk

    26 août 2009 at 10 h 49 min

    Twitter est un bon service mais il à quand même du mal à percer en France et le modèle économique pour le moment 🙁
    Si avec ça il gagne pas d’argent à mon avis Twitter risque d’avoir des problèmes à la longue.

  2. Clark

    26 août 2009 at 11 h 09 min

    franchement fallait s’y attendre

  3. DGa

    26 août 2009 at 11 h 47 min

    Sa sera le tour de google d’intervenir –> on rachète :p

  4. Semageek

    26 août 2009 at 11 h 54 min

    Perso je pense pas que twitter soit mal en France, au contraire, le phénomène commence réellement à percer. On commence à en entendre parler de plus en plus sur les médias traditionnels comme la télévision ou la radio.
    Mais pour conquérir le public français, c’est sûr qu’il faudra encore franchir quelques barrières d’aprioris.
    Quand à la monétisation de services sur Twitter, il fallait s’y attendre, il y a une grosse part de gâteaux encore inexploitée.
    Ce n’est pas pour rien que Twitter n’a jamais été vendu, je pense qu’il ont un gros projet derrière, et que l’on ne voit que la partie immergé de l’iceberg.
    Une fois que la conquête du public sera rendu plus homogène en terme de critères d’ages, catégorie socio-culturelles et pays, je pense que l’on verra d’autres nouveautées.
    Twitter gère bien le coté croissance et marketing de son service, en ne le surchargeant pas trop, histoire de rameuter le plus de fidèles.
    En tous cas Twitter, j’adore, mais j’adore sans pub, sans lourdeur et sans Tweets sponsorisé…

  5. buzz-tweet.com

    26 août 2009 at 11 h 54 min

    Une solution pour monétiser un peu un compte twitter (@buzz_tweet_fr), nous avons proposé la possibilité de twitter une message sponsorisé sur un compte assez « followé ». Le paiement se fait par micro-paiement et permet de cibler un large public (en fonction de la popularité du compte).

    Dans la cas de @buzz_tweet_fr, les tweets, qui en font son succès, sont générés automatiquement via un algorithme de remontée des tweets les plus RT. Sur ce genre de compte, pas de souci éthique pour diffuser les messages d’autres personnes. Pour un compte d’un utilisateur, c’est moins évident.

  6. Eric

    26 août 2009 at 12 h 12 min

    Cela étant, quand je vois ce que Twitter est en train de devenir par ici depuis que tous les kikoolol ont débarqué (grosse affluence cet été), trolls et autres langues de putes, je commence à avoir de sérieux doutes sur son avenir, et en tout cas sur l’utilisation que j’en ferai dans les mois qui viennent.
    On peut vendre un compte Twitter ? Si ça intéresse quelqu’un qu’il fasse une offre 🙂

  7. Darklg

    26 août 2009 at 12 h 17 min

    Monétiser le service du côté des utilisateurs, pourquoi pas, mais le trafic envoyé depuis Twitter n’est il pas déjà suffisamment rémunérateur ? 😉

    • Eric

      26 août 2009 at 12 h 56 min

      @Darklg : bof, difficile à dire, j’ai près de 9000 followers et Twitter m’apporte en moyenne à peine 200 visites/jour

  8. greg

    26 août 2009 at 12 h 33 min

    Clairement aux US et en GB, Twitter est devenu beaucoup plus grand public et les utilisateurs de la 1ère heure déchantent vraiment car ils sont ensevelis de kikou /lol effectivement…

  9. Xu

    26 août 2009 at 12 h 52 min

    Pour twitter, je dirais : services premiums pour les utilisateurs et surtout pour les entreprises, et mise en avant de certains comptes officiels (entreprise, célébrités) en home via de la pub. À défaut d’être particulièrement innovant, cela devrait faire rentrer quelques pépettes sans dénaturer le service. Et contrairement à Facebook qui propose DÉJÀ tout ça aux marques, un utilisateur ne coûte pas grand chose à Twitter (pas de photos, vidéos, interactions compliquées comme sur facebook).

    Quant aux pubs dans les tweets, hormis quelques sympathiques exemples du genre Hellotipi, c’est un peu comme les posts sponsorisés : un bon moyen de tuer à petit feu le support.

  10. Saternius

    26 août 2009 at 12 h 58 min

    En tant qu’utilisateur modéré de Twitter, je vais régulièrement sur le site, même si je twitte en général via une API. Pourquoi ne pas mettre un peu de pub sur le site dans la sidebar de droite, même toute petite ? J’ai du mal à voir le problème…

  11. Xu

    26 août 2009 at 12 h 58 min

    Eric > un bon moyen de régler les problèmes des trolls sur twitter serait d’avoir une option qui permettrait de n’avoir les @… que des gens que l’on follow.

  12. Darklg

    26 août 2009 at 13 h 10 min

    @Eric Pour certains blogs plus modestes, le pourcentage est plus élevé, et ça permet de lancer un blog / site à moindre coût, et c’est surtout ça que je souligne 🙂

  13. Silvergroover

    26 août 2009 at 13 h 19 min

    En attendant un mec qui s’appelle BIZ et qui est chargé de trouver des solutions payantes ils ne pouvaient pas mieux trouver. Mais comme dit eric ca commence a sentir mauvais twitter avec la masse grasse qui debarque. Marre de la populasse. Qu’ils restent sur msn et incredimail !

    • Eric

      26 août 2009 at 14 h 15 min

      @ Silvergroover et sur VDM 🙂

  14. Filemon

    26 août 2009 at 14 h 08 min

    Google n’a rien inventé avec Adsense/Adwords!, ils ont tout volé à Overture et ont étouffé l’affaire avec un paiement d’1 milliards de dollars à l’époque.

  15. Pingback: Gagnez de l'argent avec vos vidéos YouTube | Presse-Citron

  16. arf

    26 août 2009 at 16 h 08 min

    Si les entreprises payent, il vont vouloir avoir accès largement à des statistiques sur les comptes free. Quid de notre vie privée sur les nombreux clavardages de twitter ?

  17. silvergroover

    26 août 2009 at 16 h 38 min

    @Eric : Ouahhh VDM je l’avais oublié celui là. Le summum de la purge sur le web.

  18. Manu

    26 août 2009 at 16 h 43 min

    Des Tweets sponsorisé vont certainement voir le jour sur quelques twitter bien ciblés

  19. Pingback: Twitter Trackbacks for Twitter va proposer des services payants | Presse-Citron [presse-citron.net] on Topsy.com

  20. blogaudir8

    27 août 2009 at 10 h 24 min

    La stratégie bien connue du Net, sortir un truc gratuit sympa et faire payer après genre Google 😉

  21. nina

    27 août 2009 at 12 h 01 min

    Qui passe son temps à faire tweettweet? pour le fun ?

    http://www.papygeek.com/wp-content/uploads/2009/07/Twitter-Community1.jpg

  22. Galdon

    11 septembre 2009 at 15 h 51 min

    Je ne comprends pas pourquoi ils n’essaient pas la pub, ou alors ils pourraient vendre de l’information à des entreprises, faire de l’audit quoi.

  23. god

    25 novembre 2009 at 10 h 12 min

    Un service payant est une bonne idée surtout s’il y a réellement une valeur ajoutée en terme de traitement et d’analyse de l’information. Cela pourrait s’avérer un outil puissant pour les webmarketeurs et chargés de veille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières news

Les bons plans

Les tests