Suivez-nous

Réseaux sociaux

Twitter veut vous faire lire les articles avant de les retweeter

Twitter veut encourager ses utilisateurs à lire un article avant de le partager sur le réseau social grâce à une nouvelle fonctionnalité.

Il y a

  

le

 
Twitter Trump
© Unsplash / Sara Kurfeß

Alors que la guerre est déclarée entre Twitter et le président américain Donald Trump, le réseau social continue à annoncer de nouvelles mesures en lien avec les fake news, la désinformation ou encore les contenus haineux.

La dernière fonctionnalité en date de Twitter concerne les articles partagés sur le réseau social. En effet, ce dernier souhaite que les utilisateurs lisent un article avant de le partager, ce qui pourrait éviter qu’il soit retweeté en masse et mal interprété à cause de son titre par exemple.

Lire avant de partager

Dans un tweet, la plateforme de Jack Dorsey indique : « Partager un article peut susciter une conversation, aussi vous voudrez peut-être le lire avant de le tweeter. Afin de promouvoir une discussion informée, nous testons une nouvelle invite sur Android : lorsque vous retweetez un article que vous n’avez pas ouvert sur Twitter, nous pouvons vous demander si vous souhaitez l’ouvrir en premier ».

Plus concrètement, Twitter affichera un message lorsque l’utilisateur souhaite retweeter un article qu’il n’a pas ouvert afin de l’encourager à le lire. Toutefois, ce dernier aura tout de même la possibilité de le partager sans l’avoir consulté.

Jack Dorsey a partagé le message en ajoutant un commentaire limpide : « Avez-vous lu l’article que vous vous apprêtez à diffuser ? ». Dans les commentaires, il a été soutenu par Elon Musk, fidèle adepte de Twitter qui communique régulièrement via le réseau social. Celui-ci a indiqué : « Très bon point. De nombreux articles sont retweetés en fonction de titres qui ne correspondent pas au contenu ».

Si cette fonctionnalité est déployée dans un contexte où les relations entre Twitter et Donald Trump sont tendues, il faut également rappeler que les élections présidentielles américaines ont lieu dans environ cinq mois. Plusieurs plateformes sociales, comme celle de l’oiseau bleu, mais aussi Facebook, souhaitent limiter au maximum la propagation de fausses nouvelles et l’ingérence russe qui a eu lieu lors des précédentes élections.

Cette période explique également —en partie, pourquoi Twitter a décidé d’être plus rigoureux avec les contenus partagés par Trump. Il y a quelques jours, la plateforme a épinglé deux tweets du Président en affichant une étiquette indiquant  : « vérifiez les faits sur le vote par correspondance » pour inciter l’utilisateur à se renseigner sur le sujet via des sources fiables. Autant dire que le chef d’État a réagi peu après, si bien qu’il a appelé à la régulation forte du réseau social avec un décret.

Twitter
Par : Twitter, Inc.
4.5 / 5
16,6 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. akaba05

    11 juin 2020 at 12 h 06 min

    Bonjour,

    Bon article mais un « Donald Musk » s’est glissé à l’intérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests