Ubuntu prépare aussi un smartphone utilisable comme un PC

Le genre d’idée qui pourrait dans le temps mettre à mal l’industrie des PC.

Ubuntu-on-phones-product-image

Personnellement, j’aime cette idée : utiliser le processeur et la mémoire RAM d’un mobile (haut de gamme) afin de s’en servir comme d’un PC, à condition d’être muni d’un écran, d’un clavier et d’une souris.

Celle-ci n’est pas nouvelle, mais elle n’a pas encore percé. Par exemple, Andromium (développé par des anciens employés de Google) permet déjà d’utiliser un smartphone Android comme un PC, avec quelques applications, notamment pour la bureautique.

Très récemment, Microsoft a également dévoilé une fonctionnalité de Windows 10 for Phone qui permet de lancer des applications universelles comme si elles se lançaient sur un PC. Un écran, un clavier et une souris sont bien entendu requis.

Quant à Canonical, il y avait pensé depuis longtemps. Souvenez-vous, en 2013, il avait déjà développé le téléphone Ubuntu Edge, qui pouvait démarrer sous Android, Ubuntu Touch mais aussi reproduire l’environnement desktop de cet OS basé sur Linux.

Ubuntu Edge

Et bien que le projet fût abandonné, faute d’avoir réuni les fonds nécessaires sur la plateforme de financement participatif Indiegogo, cette idée de convergence  entre PC et téléphone ne semble pas avoir été abandonnée, surtout qu’à l’heure qu’il est, Microsoft planifie déjà la sortie de mobiles sous Windows qui bénéficieront de fonctionnalités similaires.

Cependant, à ce stade, on ne peut encore se contenter que d’une courte déclaration de Mark Shuttleworth, fondateur de la fondation Ubuntu :

« Je voudrais annoncer que nous allons vendre un appareil, cette année, avec un constructeur – qui tiendra dans votre poche ; qui sera un téléphone et qui vous offrira une expérience d’ordinateur ».

En parlant de convergence, sachez aussi que Google travaille quant à lui sur un dispositif qui permettra d’exécuter des applications Android comme des applications pour le navigateur Chrome.


Nos dernières vidéos