Suivez-nous

Gaming

UFC Que Choisir veut imposer à Nintendo de réparer gratuitement les joy-con de sa Switch

L’association UFC Que Choisir met la pression à Nintendo, et exige la réparation gratuite des joy-con défectueux.

Il y a

  

le

 
© Nintendo

UFC Que Choisir aussi a des soucis de joy-con

Rappelez-vous, il y a quelques semaines de cela, on évoquait sur Presse-Citron le souci qui touche certaines manettes de Nintendo Switch, un problème baptisé « joy-con drift ». Un souci qui touche les manettes détachables de la Switch « classique », mais qui est également de la partie sur la récente Switch Lite, ce qui encore plus problématique…

Du côté de l’association UFC Que Choisir, on a décidé de mettre en demeure Nintendo de procéder à la réparation gratuit des joy-con défectueux. Selon l’association, il ne s’agit pas ici d’un problème technique, mais bien d’une obsolescence programmée.

« Ces pannes apparaissent quelques mois après l’achat, quel que soit le profil du joueur (âge, fréquence d’utilisation…) » indique ainsi UFC Que Choisir. Du côté de chez Nintendo, on propose déjà un programme de remplacement/réparation gratuit du ou des joy-con en question, dans le cadre d’une garantie constructeur de deux ans.

Au-delà, il faut impérativement passer par le « forfait réparation » mis en place par Nintendo, qui s’élève à 45 euros. A noter qu’en cas de refus, le client doit payer 15 euros pour récupérer sa manette défectueuse, ou bien laisser Nintendo détruire le produit…

Une attaque en justice bientôt ?

Ainsi, selon l’association de consommateurs, Nintendo laisserait sciemment des manettes défectueuses sur le marché, de manière à pouvoir facturer les réparations des modèles hors garantie. On pensait en effet que Nintendo allait profiter de sa Switch Lite pour revoir la conception même des sticks analogiques, pour éviter tout souci, mais cela n’a finalement pas été le cas. UFC Que Choisir a d’ores et déjà annoncé qu’elle attaquera Nintendo en justice si le groupe ne réagit pas rapidement.

L’association invite même les consommateurs victimes de ce défaut à compléter un appel à témoignage afin de lui faire part de leur expérience sur cette panne et de l’éventuelle prise en charge proposée par Nintendo.

De notre côté, malgré une Nintendo Switch datant du 3 mars 2017, avec deux joy-con supplémentaires, et une Nintendo Switch Lite acquise le 20 septembre dernier, aucun souci de type « joy-con drift » n’est à déplorer. Chez certains joueurs, le problème s’est déclaré sur le tard, chez d’autres, notamment sur Switch Lite, le souci s’est manifesté dès les premiers jours d’utilisation… A voir quelle sera la réaction de Nintendo France face à ce sujet visiblement de plus en plus délicat.

Nintendo Switch Lite
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests