Suivez-nous

Mobilités Urbaines

Un fabricant de trottinettes électriques fait faillite sans rembourser ses clients

Cette startup de trottinettes électriques n’a pas tenu ses promesses et doit mettre la clé sous la porte. Dans sa chute, Unicorn provoque des conséquences désastreuses pour ses clients.

Il y a

  

le

 
Unicorn
© Unicorn

Unicorn est une jeune startup spécialisée dans la confection de trottinettes électriques pour particuliers, elle a été fondée par le cofondateur de Tile, l’entreprise qui produit des trackers pour ne plus perdre ses affaires. Malheureusement, on ne peut plus parler de Unicorn au présent, puisque la compagnie vient tout juste de faire faillite.

L’entreprise américaine avait reçu seulement 350 précommandes, après avoir dépensé tous ses fonds en annonces publicitaires sur Facebook et Google. Les clients ont tous reçu un mail dans lequel il est écrit que l’entreprise n’a pas les fonds nécessaires pour livrer ses trottinettes, et qu’elle ne pourra pas non plus rembourser les précommandes. Il est important de préciser qu’il s’agit de trottinettes d’une valeur de 699 dollars.

Il y a 6 mois à peine que Unicorn vît le jour. Cette startup voulait se positionner comme une alternative aux services déjà établis comme Bird ou Lime, mais pour particuliers. Son look innovant, sa couleur blanche, avait fini de compléter une longue liste de caractéristiques technologiques, que ce soit le suivi GPS (spécialité de Tile) ou le verrouillage activé par smartphone.

Comment Nick Evans a pu en arriver là ?

Nick Evans justifie son choix dans le texte suivant : « Nous aurions pu continuer à aller de l’avant et à prendre plus de commandes, ce qui continuerait à financer l’entreprise, et si nous l’avions fait, nous aurions pu livrer le produit, mais nous n’aurions peut-être pas pu vendre suffisamment de licornes, donc en faisant cela nous risquerions plus de commandes de personnes. Nous avons donc pris la décision très, très difficile d’arrêter.

Une grande partie des revenus est allée au paiement d’annonces Facebook pour amener du trafic vers le site. Une partie a également été versée à notre fabricant sous la forme d’un acompte pour la construction des trottinettes, mais malheureusement, cet acompte ne peut pas être utilisé pour une partie des scooters que nous avions l’intention de commander.

Malheureusement, le coût des annonces était tout simplement trop cher pour créer une entreprise durable. Et comme le temps continuait de se refroidir aux États-Unis et que de plus en plus de machines d’autres sociétés arrivaient sur le marché, il devenait de plus en plus difficile de vendre des Unicorn, entraînant un coût plus élevé pour les publicités et moins de clients. »

Côté clients, l’incompréhension règne. Plusieurs ont témoigné et sans surprise la plupart sont choqués de cette annonce. Rebecca Buchholtz, une cliente, explique que cette trottinette était le cadeau de sa fille pour Noël, désormais elle n’a plus les moyens de lui offrir autre chose. De son côté, Matt Furhman, un autre client, déclare : « Je trouve choquant que quelqu’un comme Nick Evans qui a la reconnaissance de son nom et son influence dans la communauté technologique grâce à Tile, opère de manière si frauduleuse ».

8 Commentaires

8 Commentaires

  1. Dodutils

    9 décembre 2019 at 22 h 13 min

    je ne comprends pas l’intérêt de cet article, une société qui ferme ses portes par faillite et ne rembourse pas ses clients il y a en des tas, le fait que se soit une société qui devait produire des trottinettes ne change rien au problème.

  2. tof

    10 décembre 2019 at 8 h 38 min

    Peut-on s’en réjouir?? Cette mode ridicule qui entraîne notamment de nouvelles incivilités sur nos trottoirs sans parler de la dangerosité pour les personnes âgées…Société du spectacle et du consumérisme très bien documentée par cetgte photo absurde de représenattion du « bonheur sur roulettes »; Il y en a tant que cela ravi..LOL les ravis de la crèsche, stupides sur roulettes…

    • Alexandre

      10 décembre 2019 at 10 h 42 min

      Commentaire stupide au possible. Je vous rappelle qu’on disait la même chose pour les voitures, les vélos, les carte bancaires, l’électricité, les ampoules… et france telecom disait ca aussi d’internet quand ils avaient le minitel. Heureusement que le monde se fiche des gens comme vous sinon on taperai encore sur des silex pour faire du feu.

  3. Eragon

    10 décembre 2019 at 8 h 59 min

    Manifestement l’auteur de cet article n’a jamais entendu parler de Linux, c’est allucinant. Pour info les serveurs, la recherche, l’IA, tout se fait sous Linux. La seule raison qui a empêché Linux de percer dans la bureautique, malgré des logiciels très efficaces, c’est les marges fantastiques de Microsoft réinvesties massivement en marketing et lobbying. En France l’éducation nationale a par exemple signé des accords honteux. Alors ne vous inquiétez pas pour la Chine, elle se portera bien mieux avec un OS et des logiciels libres. Et avec un peu de chance ça mettra remettra Microsoft à sa place au niveau mondial. Accessoirement, MacOS X est aussi un Unix, basé sur un cousin de Linux (Free BSD). Enfin, beaucoup de logiciels grand public que tout le monde utilise régulièrement tant sous Windows, MacOS ou Linux, sont des logiciels libres : VLC, LibreOffice, Mozzila, Thunderbird, etc. Et en bonus la NSA ne pourra plus espionner si facilement !

  4. Alex

    10 décembre 2019 at 14 h 35 min

    La faillite et surtout en raison qu’il y a énormément de concurrence. Perso je trouve que c’est un super moyen de transport. Les seul que ça dérange c’est les imbécile en voiture dans la circulation.

  5. Patrick

    10 décembre 2019 at 19 h 53 min

    Il s’agit au fond d’une gestion désastreuse de son entreprise.
    Dilapider ses fond en annonces publicitaires hors de prix pour trouver de nouveaux clients plutôt que de produire les articles payés par les premiers clients.
    C’était aller au devant des problèmes.

    S’il voulait de nouveaux fonds, il fallait faire appel à des investisseurs ou faire un prêt à la banque en présentant les 350 premiers clients.

    Au grand jamais, on utilise l’argent d’articles pré-payés pour autre chose que la production de ces articles.

  6. Le Fion

    11 décembre 2019 at 14 h 24 min

    Encore une tanche de plus comme tof…. Il y en a plein les trottoirs des personnes comme elles… une vraie catastrophe !!!

  7. A ton avis

    11 décembre 2019 at 22 h 14 min

    Oh…pauvre petite gosse de riche qui n’aura pas son cadeau de noël… mince alors !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests