Suivez-nous

Objets connectés

Under Armour arrête les objets connectés et rend ses produits inutilisables

Under Armour met fin à la prise en charge de ses objets connectés, que ce soit sa balance, son bracelet connecté ou son moniteur de fréquence cardiaque. Tous les appareils perdent donc leurs avantages.

Il y a

  

le

 
Under Armour
© Under Armour

Comme de nombreuses marques dédiées au sport, Under Armour a tenté de se tourner vers les objets connectés dédiés au suivi de la santé. Toutefois, l’entreprise a arrêté de s’y consacrer en 2017, car le succès escompté n’était pas au rendez-vous.

Avant de prendre cette décision, Under Armour a dévoilé trois produits connectés : une balance, un bracelet ainsi qu’un moniteur de fréquence cardiaque. Les deux premiers coûtaient respectivement 180 dollars contre 80 dollars pour le moniteur. La marque proposait aussi un pack des trois produits à 400 dollars baptisés UA HealthBox.

Des produits Under Armour qui deviennent inutiles

La veille du Nouvel An, Under Armour a retiré l’application de suivi UA Record de Google Play et de l’App Store sans prévenir ses utilisateurs. Début janvier, la marque a finalement annoncé qu’elle ne proposait plus l’application en question, mais que celle-ci allait devenir obsolète. En effet, le service ne bénéficiera plus de mises à jour ni de support client. À terme, l’app deviendra donc complètement inutile… Au même titre que les objets connectés.

Tout l’avantage de la balance, du bracelet et du moniteur était de pouvoir suivre son activité physique et sa santé avec l’analyse du poids, des calories, de la fréquence cardiaque, des objectifs et autres. Et ce n’est pas tout, car Under Armour invite ses utilisateurs à passer sur l’application MapMyFitness, sauf que cette dernière ne supporte pas toutes les fonctionnalités des produits connectés de la marque.

Outre le fait que les produits connectés vont perdre toute leur utilité justifiant un tel tarif, Under Armour n’a pas non plus été très prévenant avec ses clients en retirant soudainement l’application des Stores de Google et Apple. L’entreprise ne semble pas non plus prête à offrir une solution fonctionnelle à ses utilisateurs.

Cette décision prise par Under Armour représente une bonne partie de la problématique conséquente aux objets connectés. Elle n’est pas sans rappeler les Nabaztag, ces lapins connectés sont revendus à une entreprise qui n’arrive finalement plus à suivre le coût et l’entretien des serveurs —et décide de les fermer. À l’époque, la société avait tout de même rendu open source le code de ces produits pour que leur développement puisse continuer.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests