Suivez-nous

Réseaux sociaux

Une amende record à Facebook, pour son utilisation de la reconnaissance faciale

Une amende record pourrait tomber sur l’entreprise de Facebook, s’élevant à bien plus que les 5 milliards de dollars réglés il y a quelques semaines pour Cambridge Analytica. Le stockage et l’utilisation de données biométriques de ses utilisateurs a conduit à un vote à l’unanimité des juges.

Il y a

le

Facebook reconnaissance faciale
© Unsplash / Glen Carrie

L’appel de Facebook aura été refusé, à l’unanimité. Le géant du numérique, déjà dans une récente affaire avec son réseau Instagram, additionne une nouvelle dérive au sujet de l’utilisation de données personnelles. En 2015, la communauté du réseau social avait pointé du doigt une fonctionnalité de Facebook, reconnaissant le profil de nos amis par simple traitement d’une photo postée sur la plateforme. De multiples utilisateurs de l’Illinois avaient ainsi souligné que cette dernière ne respectait pas la loi Biometric Information Privacy Act (BIPA), en vigueur dans leur état.

Facebook utilisait des données de reconnaissance faciale sans accord

Tout part en effet de l’Etat de l’Illinois, où la loi exige la divulgation de l’information par une entreprise, lorsque celle-ci utilise des données biométriques telles que celles issues de la reconnaissance faciale. Une règle que Facebook ne respectait pas depuis 2015, avec son outil de suggestions d’identification qui proposait automatiquement le profil des personnes présentes sur une photo.

Il y a un mois, l’entreprise de Mark Zuckerberg avait déjà réglé la somme de 5 milliards de dollars auprès de la Federal Trade Commission (FTC), afin de régler et clore son affaire de Cambridge Analytica. Aujourd’hui, l’instance américaine explique que Facebook « trompait des dizaines de millions d’utilisateurs disposant du paramètre de reconnaissance faciale de Facebook appelé “Suggestions d’identification”, car ce paramètre est activé par défaut, et la politique de mise à jour des données suggère que les utilisateurs doivent s’inscrire pour avoir la reconnaissance faciale activée pour leurs comptes ».

Des milliards de dollars de dommages et intérêts à régler ?

La somme réglée à la FTC était la plus haute jamais mesurée. Pourtant, Facebook ne semble pas en avoir terminé. Le vote de la cour d’appel de San Francisco devrait faire valoir un nouveau montant à régler, bien plus important.

Selon l’agence Reuters, suite au procès, Facebook pourrait être imposée d’une amende supplémentaire. Les estimations s’envolent, car il s’agirait ici de payer les dommages et intérêts, de potentiels millions d’individus. Entre 7 et 35 milliards de dollars sont estimés.

Pour l’Union américaine pour les libertés civiles, il s’agit là d’une « grande victoire pour le droit à la vie privée, et elle admet les dangers posés par l’utilisation accrue des technologies de reconnaissance faciale ». Après son affaire avec Cambridge Analytica, Facebook n’a décidément pas le casier vide, en matière de divulgation des données personnelles.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

4 Commentaires

4 Commentaires

  1. Jimmy Cram

    9 août 2019 at 20 h 41 min

    Petite question simple: comment sont évalués les montants qu’aurait à payer Facebook dans cette affaire ? parce-que ça me parait disproportionné; à savoir que je n’utilise pas ce réseau social donc je n’ai aucun lien avec lui, mais cette question me hante presque, je ne comprends pas.

  2. Jimmy Cram

    9 août 2019 at 20 h 42 min

    qu’aurait => qu’auraient

    • Jimmy Cram

      9 août 2019 at 20 h 49 min

      null, non, c’était bon : « les montants qu’aurait à payer Facebook »

  3. Patrick Huet

    11 août 2019 at 11 h 20 min

    Autre question : pourquoi les gens ne recherchent-ils pas des solutions qui soient respectueuses de la vie privée ?

    Il en existe pour tant. Comme la gamme de services proposés par la plateforme « Framasoft » qui leur offre tout ce qu’il faut comme outils. Dont un réseau social fiable.
    Peut-être serait-il de bon aloi d’en parler plus en détail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests