Une assurance auto propose un mouchard GPS pour faire baisser ses primes

TomTom vient de conclure un partenariat avec une compagnie d’assurance britannique, qui module ses tarifs selon le comportement de conduite de l’automobiliste.

Le cauchemar des automobilistes, ou plutôt des chauffards, est-il en train de devenir réalité ?

La division Business Solutions de TomTom, le leader mondial du GPS, vient de conclure un partenariat technique avec Motaquote, une compagnie d’assurance britannique, qui permettra d’établir des contrats dont la prime sera calculée en fonction du comportement de conduite de l’automobiliste.

tomtom

Le contrat « Fair Pay » sera souscrit sur la base du volontariat, et permettra aux clients assurés d’être récompensés par des primes réduites. Il ne s’agit donc pas de pénaliser les mauvais conducteurs mais de gratifier les bons, même si en creux le résultat est exactement le même. Selon ses initiateurs, la solution Fair Pay « permet aux conducteurs de contrôler leurs primes d’assurance en agissant directement sur leur propre comportement de conduite, plutôt que de subir des primes fixées en fonction des facteurs de risques tels que la zone géographique, le sexe, l’âge ou encore le type de véhicule. »

Les conducteurs qui souscriront à l’offre Fair Pay bénéficieront d’un système de navigation TomTom Pro 3100, spécialement conçu pour cette offre de service, ainsi que des  fonctionnalités  Active Driver Feedback et de l’accès aux services LIVE. Cela leur permettra notamment d’être alertés directement dès que leur comportement de conduite est considéré trop brutal par le mouchard, par exemple en virages ou dans les freinages. Ils bénéficient également de TomTom HD Traffic pour des informations en temps réel sur les conditions de circulation.

Emmenez votre courtier en promenade

Mais ce n’est pas tout, et c’est là que le système devient probablement quelque peu intrusif : les véhicules seront aussi équipés d’un boitier de géolocalisation TomTom afin d’enregistrer les événements et les habitudes de conduite du conducteur. Des informations qui seront accessibles en ligne directement par le souscripteur de l’offre ou envoyées automatiquement par email à son intention sous forme d’un tableau de bord personnalisé, regroupant l’ensemble des trajets parcourus et des données de comportement de conduite.

Donc maintenant, à condition que vous l’acceptiez bien sûr, votre agent d’assurance s’invitera à vos côtés dans votre auto, et vous dira comment il faut conduire. Une information qui pourrait bien faire le bonheur des hackers : non seulement ils vont pouvoir faire baisser leur prime d’assurance, mais ils gagnent en bonus un joli système TomTom installé gratuitement.

Notez cependant que ce type de dispositif de surveillance volontaire « pay as you drive » existe déjà, dans une forme moins sophistiquée, notamment avec les assurances au kilomètre.

Sinon, si vous voulez conduire tout en souplesse et douceur, vous sortez un petit billet de 100.000 et vous investissez dans la nouvelle Porsche 991, qui est équipée d’un G-mètre (oui, un accéléromètre, comme sur les smartphones) affichant accélérations latérales et longitudinales en temps réel sur un écran digital du tableau de bord. Le jeu consistera alors à faire le moins possible bouger la petite boule. Mais avec 400 chevaux sauvages dans le dos, il se peut que vous trouviez d’autres jeux…

(image : TomTom)


Nos dernières vidéos

24 commentaires

  1. Bonjour,

    Cette phrase « Emmenez votre courtier en promenade » est énorme. J’ai éclaté de rire et failli tomber de ma chaise malgré que le sujet traité ne soit pas drôle du tout pour la plupart des assurés.

    amicalement

  2. Ou va t-on ? Déjà la surveillance à pied avec des caméras dans la rue, et maintenant en voiture. Même si ce n’est pas pour pénaliser à la base, c’est toujours des données stockées.

  3. Mon Dieu, si bien conduire se résume simplement à ne pas accélérer trop vite ou freiner trop fort, on est bien mal barré …
    Le pire, c’est que parfois « bien conduire » signifie justement à avoir su freiner fort ou accélérer vite pour éviter un accrochage.

    En vérité, je me demande comment un programme analysant les kilomètres parcourus, la géolocalisation, et les G enregistrés, est capable d’estimer si vous avez bien conduit ou pas. Où sont les vraies valeurs intéressantes : les changements de files prévenus avec clignotant, les feux respectés, les conduites sobres, reposées et alertes ?!

    Quant à annoncer fièrement que ce programme (qui va bien au-delà d’un Big Brother tant craint !) proposé par TomTom est le cauchemar des « chauffards », je crois surtout qu’il faut se demander si ce n’est tout simplement pas le cauchemar de l’homme libre ?
    C’est dès le début que ce système est intrusif, en jugeant bêtement votre conduite sur des chiffres (à la manière de notre bien-aimé gouvernement actuel), alors que le propre de la conduite c’est justement que c’est complètement situationnel. D’ailleurs, celui qui prend son volant en se disant « ça sera le même parcours, déjà fait 50 fois » augmente considérablement ses risques d’accrochage en estimant que rien ne change dans ce fameux parcours.

  4. Salut,

    C’est un peu n’importe quoi ce système, comment veulent-ils savoir si on conduit bien ou pas, juste avec un boitier GPS ?

    Depuis quand une conduite « douce » est un gage de bonne conduite? On peut très bien conduire doucement et faire n’importe quoi, ne pas s’arrêter aux stops, coller la voiture qui vous précède…

    J’espère que c’est un buzz fait pour faire de la pub, parce que c’est totalement stupide. Le but d’un assureur est de payer le moins de primes possibles, et donc pourquoi pas de récompenser les personnes ayant peu d’accidents (c’est pour ça qu’on a un système -discutable- de bonus en France), mais en l’occurence, ça ne servira absolument à rien !

    Après concernant les boitiers qui mesurent uniquement les kilomètres parcourus, pourquoi pas, puisque effectivement on peut considérer que plus on roule et plus on a de risques d’avoir un accident.

    Si ça sort je veux m’abonner, ça sera un délice à traffiquer pour faire croire à l’assureur qu’on roule à 5km/h de moyenne 🙂

    P.S.: concernant l’accéléromètre embarqué, la Nissan GT-R en a un aussi, avec une jolie interface dessinée par Polyphony Digital 🙂 (Gran Turismo…)

  5. Il me semble que les assurances de La Poste avaient un projet de ce type à destination des jeunes conducteurs, il y a de cela 3 ans.

  6. « Big brother is watching you » version automobile, avait-on bien besoin sérieusement ? J’en doute, m’enfin avec la surveillance vidéo généralisée même dans les rues, c’est malheureusement d’époque :-/

  7. @We vibe @Alex

    Calculer une prime d’assurance, c’est une affaire de statistiques… si la compagnie d’assurance sait qu’en moyenne les conducteurs jeunes ont plus d’accidents… et que vous etes jeune conducteur, elle vous fera payer plus cher sans savoir/pouvoir juger si vous etes un conducteur prudent ou pas.

    une info supplémentaire sur le conducteur entraine des calculs statistiques supplémentaires et des ajustements supplémentaires au niveaux des primes d’assurance…

    dans le cas décrit dans l’article… le mouchard ne juge pas votre conduite, il fait remonter des informations qui alimenteront des statistiques…
    si l’assureur par ce système arrive à calculer par exemple qu’un conducteur qui a tel écart type sur sa vitesse a plus de risque d’avoir des accidents, il aura la possibilité de répercuter un surcoût ou une décote sur la prime. C’est imparable mais tout sauf absurde.

    C’est pas un avenir radieux pour le libre arbitre mais le jour où vous aurez le choix entre une assurance « libre » et une autre 2 fois moins chère avec le mouchard… on verra vraiment les choix qui seront faits.

  8. Pingback: Une assurance auto propose un mouchard GPS pour faire baisser ses primes | SerenDeep | Scoop.it

  9. bah si, en général, les gens qui conduisent souplement et en respectant les limitations de vitesse conduisent bien, ne vous déplaise 🙂

  10. jcfrog > c’est faux, ou en tout cas c’est loin d’être systématique.

    Les statistiques montrent que la plupart des d’accidents est n’est pas due à la vitesse, mais à :
    – l’alcool / les médicaments
    – l’inattention
    – la fatigue / somnolence
    – le mauvais respect des distances de sécurité
    – et je ne parle pas des stops / feux grillés, etc.

    Comment tu fais pour vérifier ça avec un boitier GPS ? Le gouvernement voudrait faire croire qu’il n’y a que la vitesse qui est dangereuse, mais c’est très loin d’être le cas!

    Julie

  11. julie > on ne doit pas lire les même chiffres 🙂

    de toute façon ce n’est pas un concours, on peut lutter contre la vitesse et l’alcool au volant.

    pour le reste, cet article est la meilleure preuve de l’impact de la vitesse: un assureur est un être froid sans morale, c’est un calculateur, si il fait des remises dans ce sens c’est que ses stats prouvent que cela réduit le nombre d’accidents.

  12. « un assureur est un être froid sans morale, c’est un calculateur, si il fait des remises dans ce sens c’est que ses stats prouvent que cela réduit le nombre d’accidents. »

    +1 n’en déplaisent aux commentateurs à la réaction épidermique

  13. Eric

    @We Vibe : même si cela nous dérange et que l’on aime la conduite sportive et les voitures puissantes (c’est mon cas), on ne peut aller contre les statistiques. Une conduite douce et apaisée est bien plus sûre. Bien sûr il y a des cas extrêmes (freinage d’urgence, déviation brutale de trajectoire pour éviter un accident…) mais cela reste exceptionnel et le système en tiendra compte, par rapport au temps d’utilisation et aux kms parcourus.

  14. @julie > les causes d’accidents que tu décris sont justes. Et les conséquences sont généralement vitesse, trajectoires anormales et freinages appuyés, donc parfaitement détectables par l’outil présenté (à vérifier bien sûr).

  15. @ignatius > Euh oui effectivement ce sont les conséquences, mais seulement lorsque l’accident est arrivé ou est en train d’arriver, donc trop tard !

    Le système ne sert à rien dans ce cas, et détectera tout de même ce conducteur comme un « bon » conducteur, tant qu’il n’aura pas eu d’accident…

  16. @julie > Conduite à risque ne veut pas dire accident systématique ! L’outil détectera des anomalies de conduite si le conducteur somnole par ex. ou est sous l’emprise de l’alcool (vitesse excessive par ex). Il pourra ainsi être sanctionné sans avoir nécessairement causé un accident.

  17. @ignatius > Là je crois que tu rêves… L’outil se bornera probablement juste à vérifier que vous ne dépassez pas la vitesse limite à l’endroit où vous êtes. Le reste est trop compliqué à interprêter !

  18. Pingback: Une assurance auto propose un mouchard GPS pour faire baisser ses primes | Canal Mobile | Scoop.it

  19. La prochaine version (1.10) de l’application mobile TomTom intégrera la navigation assistée par Twitter et Facebook. Cela signifie qu’elle sera capable d’établir automatiquement des itinéraires basés

  20. Pingback: TOM TOM : Une assurance auto propose un mouchard GPS pour faire baisser ses ... - Presse-citron | assurance pay as you drive | Scoop.it

  21. Sur nos routes française le sentiment d’oppression est déjà beaucoup trop élevé pour ne pas en rajouter…est ce que l’expression liberté individuelle en encore un sens en Europe ? le toujours plus de surveillance commence a devenir de moins en moins vivable…

  22. La compagnie AA avait sortie à peu près au même moment, un système quasi identique, sauf que dans ce cas là, il était proposé aux clients d’installer carrément une boite noire au sein du véhicule qui transmettrait aux assureurs les pratiques du conducteurs. Mais là où c’est intéressant, c’est lorsque l’on apprend que la petite boite noire pourra appeler automatiquement les secours en cas d’accidents.

Répondre