Suivez-nous

Cybersécurité

Une cyberattaque cause le décès d’une personne pour la première fois en Europe

Les cyberattaques sont plus présentes et surtout plus dangereuses que jamais.

Il y a

  

le

 
hackers
© Unsplash / Markus Spiske

Comme nous l’avons expliqué dans un précédent article, les cyberattaques sont omniprésentes ces derniers temps. Au mois de septembre, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) comptait déjà deux fois plus d’attaques que durant toute l’année 2019. D’après l’Anssi, les ransomware sont la technique la plus populaire utilisée par les hackers. Dans la plupart des cas, ce ne sont que les infrastructures et le matériel qui sont concernés par ces attaques. Toutefois, l’Allemagne vient de connaître son premier décès à cause d’une cyberattaque.

La pandémie de COVID-19 a transformé les hôpitaux en cible de choix pour les hackers. Débordés, ces établissements ne peuvent pas se permettre de rester à l’arrêt à cause d’un ransomware, les hackers estiment donc que les hôpitaux devraient payer la rançon plus facilement. Néanmoins, des hackers sont cette fois-ci allés beaucoup trop loin en causant la mort d’un patient. L’hôpital de Düsseldorf vient tout juste de confirmer cette nouvelle.

Les coupables contactés par les autorités.

Si c’est une première en Allemagne, c’est également le cas au niveau européen, mais aussi très certainement mondial. L’hôpital de Düsseldorf était aux prises d’un rançongiciel depuis plusieurs jours. Cette lutte a finalement causé ce drame dans la nuit du 10 au 11 septembre dernier. Alors que toutes les machines de l’établissement étaient paralysées à cause de cette attaque, le personnel a pris la décision de transférer cette patiente en état critique vers un hôpital situé à plus de 30 km. Malheureusement, ce trajet aura été fatal à cette patiente trop faible.

Immédiatement, une enquête pour homicide a été ouverte. La police est parvenue à entrer en contact avec ces malfaiteurs. Ces derniers se seraient montrés surpris par cette annonce, ils pensaient viser une université. Suite à ce drame, les hackers ont finalement libéré l’hôpital sans attendre la rançon. Ensuite, ils se sont volatilisés. Aujourd’hui, ils restent activement recherchés dans le cadre d’une enquête pour « homicide par négligence ».

Cette date marque un véritable tournant dans l’évolution de la cybercriminalité. Ce sont des actes malveillants à prendre très au sérieux desquels les gouvernements du monde devraient chercher à se protéger davantage.

Antivirus Bitdefender Plus
Par : Bitdefender
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Frédé

    21 octobre 2020 at 13 h 22 min

    Pour ceux/celles que ça peut intéresser/aider au niveau pro, je me suis tourné vers l’antivirus « Sentinel One » pour protéger l’entreprise (dont je m’occupe en IT) des rançongiciels. Ce logiciel utilise de l’IA et de l’analyse comportemental de process en plus des protections par signatures (il est multi-plateformes). Je dors mieux depuis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *