Suivez-nous

Internet

Une IA pourrait aider Airbnb à détecter les loueurs malveillants

En ayant recours à l’intelligence artificielle, Airbnb revendique pouvoir identifier les psychopathes, les narcisses et tous ceux qui pourraient représenter un danger pour les hôtes.

Il y a

  

le

 
Airbnb HotelTonight
© Unsplash / Andrew Neel

Les locations sur la plateforme Airbnb posent régulièrement de vrais problèmes de sécurité. Il peut s’agir d’arnaques à la location, ou encore de locataires qui dérapent complètement en organisant de grandes soirées complètement folles. Il y a quelques semaines, cela a dégénéré en fusillade aux États-Unis. Mais que faire face à ce genre de difficultés ? L’entreprise a déjà affirmé son intention de vérifier tous les profils qui sont inscrits sur la plateforme. Mais, à long terme, sa solution pourrait être très particulière et notamment miser sur l’intelligence artificielle.

Airbnb veut espionner les locataires

Pour l’instant, il s’agit simplement de brevets, par conséquent rien ne garantit donc avec certitude que ces projets deviendront réalité. Mais l’entreprise veut utiliser un outil basé sur l’intelligence artificielle pour compiler une quantité importante de données. Au programme, le casier judiciaire ou encore les posts sur les réseaux sociaux. L’idée ? Détecter les traits de caractère qui devraient inciter à la prudence, comme le narcissisme, la psychopathie ou encore les Machiavel en herbe.

C’est une entreprise nommée Trooly, acquise par Airbnb en 2017 qui s’occuperait de ce projet. On ignore dans quelle mesure l’entreprise de locations l’utilise déjà puisqu’elle n’a pas accepté de commenter sur le sujet. Elle explique toutefois analyser des centaines d’indicateurs différents qui sont utilisés pour détecter les activités suspectes avant qu’elles ne puissent se produire.

On peut aussi douter d’un point de vue médical de la pertinence réelle de cette analyse. Reste aussi à savoir si en tant que loueur, vous prendriez en compte ces informations. Selon les pays, Airbnb pourrait aussi faire face à des situations différentes, d’un point de vue de la législation. Cette information rassure toutefois sur la volonté de l’entreprise de lutter contre les dérives. Reste à savoir si cela sera suffisant.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Dwalin

    6 janvier 2020 at 17 h 18 min

    Les narcisses ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests