Suivez-nous

Séries

Vampires sur Netflix : on regarde ou on zappe ?

On avait dit qu’on ne craquerait pas pour Vampires, mais il faut bien s’occuper ces derniers jours.

Il y a

  

le

 
Netflix pense que l'on avait besoin d'une autre série de vampires
© DR

On continue notre revue d’effectif des séries récentes et que vous pourriez binge-watcher sur Netflix.  Après la saison 3 d’Elite et celle du Protecteur, on se tourne vers une série made in France avec Vampires. On limite au maximum les SPOILERS dans cet article, mais si vous ne voulez rien savoir, mieux vaut passer votre chemin. 

Commençons par un aveu. Lorsque l’on vous a présenté Vampires il y a quelques semaines, on avait fait une promesse : ne pas aller au bout de la série si elle n’en valait pas la peine. Mais, le confinement lié au coronavirus peut faire voler en éclats vos plus belles promesses. On a donc tout regardé. Cela méritait-il d’y passer quelques heures ? Revue d’effectif.

Vampires, des limites du fantastique en France

Le mythe du vampire a-t-il encore sa place au XXIe siècle ? On pourrait penser que l’on en a fait le tour, même si le genre connaît un renouveau ces dernières années. Cette fois, c’est la France qui se lance avec Vampires, une série qui  prend le quartier de Belleville pour cadre. Mélangeant fresque sociale et fantastique, Vampires peine à définir ses vampires. Le soleil ne les tue pas (mais presque), pas de métamorphose, ni d’immortalité, mais une vie très allongée.

Si le scénario pourrait par moment se révéler très séduisant, on ne peut que regretter une ambiance visuelle par trop psychédélique qui dessert le propos. On mélange aspects réalistes et fantastiques, allant sans cesse de l’un à l’autre, alors que les créateurs essaient de dépeindre une société communautariste des deux côtés des crocs, sans vraiment y arriver. On aurait aimé mieux, sans doute plus long aussi ou au moins un tant mieux utilisé, tant Vampires donne parfois l’impression d’une perpétuelle course en avant, perdant son temps dans des triangles amoureux adolescents qui n’ont pas grand chose à faire là.

Quid d’une saison 2 ? Pour l’instant rien n’est sûr. Interrogé par Première, Benjamin Dupas, le co-créateur de la série a expliqué attendre le feu vert de Netflix. Les idées sont déjà là et surtout la fin de cette première saison composée de seulement 6 épisodes nous laisse sur un beau cliffangher.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests