Connect with us
Red top

Sciences

Vidéo : la NASA simule la collision de deux trous noirs

Les trous noirs sont des objets célestes particulièrement complexes à comprendre car ils poussent la physique jusqu’à ses propres limites. Les scientifiques doivent souvent extrapoler lorsqu’ils évoquent ces singularités. Une simulation vidéo nous montre pour la première fois la collision de deux trous noirs supermassifs.

Il y a

le

choc de deux trous noirs

Les scientifiques n’ayant jamais pu observer la collision de deux trous noirs supermassifs avec leurs télescopes, ont décidé d’avoir recours à la puissance de calculs de l’un des ordinateurs les plus puissants de la planète pour élaborer une simulation de ce choc. De cette façon, il sera plus facile de débusquer ce phénomène cosmique dans l’immensité de l’univers, car on saura un peu plus ce qu’il faut réellement chercher.

Un supercalculateur simule la collision de deux trous noirs

Pour ce faire, les chercheurs du Goddard Space Flight Center de la NASA ont mis à contribution les 9 600 cœurs du processeur de Blue Waters, un puissant supercalculateur situé sur le campus de l’université de l’Illinois, qui a tout de même dû triturer les informations pendant 46 jours…

L’expérience a d’ailleurs été riche d’enseignements car en plus d’une belle vidéo de simulation, que nous avons mis en bas d’article, les chercheurs disposent désormais d’informations très intéressantes pour mieux chercher ce type de collisions dans l’espace. En effet, la vidéo nous montre deux événements majeurs, le premier se déroule peu avant la collision, les gaz émanant des trous noirs se mettent à lâcher des émissions de rayons UV et X en quantité pharamineuse. Il serait donc possible en cherchant ce type d’émissions de prévoir une future collision et d’observer le choc.

> Lire aussi :  Pour Thomas Pesquet, la réussite de SpaceX est « une question de moyens »

La seconde information se voit aussi clairement sur la simulation, le choc entre les deux trous noirs, produit des disques de gaz très chauds autour des deux singularités et crée un cercle très froid entre les deux trous noirs. Une nouvelle fois cette information permettra de mener des recherches, en utilisant ces critères restrictifs pour tenter de débusquer un jour la première collision, afin de l’observer en temps réel.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières news

Les bons plans

Les tests