Vie privée vie publique

Quand vous avez un échange de mails (privés, donc) avec un correspondant, ayez toujours en tête que certains ont l’étonnante habitude de s’empresser de les publier, sur leur blog ou ailleurs. Par maladresse, mais aussi dans certains cas par pure malveillance. Rappelons aussi que ceci est illégal.

Quand vous avez un échange de mails (privés, donc) avec un correspondant, ayez toujours en tête que certains ont l’étonnante habitude de s’empresser de les publier, sur leur blog ou ailleurs. Par maladresse, mais aussi dans certains cas par pure malveillance. Rappelons aussi que ceci est illégal.


19 commentaires

  1. Eric

    @Clément : ??? ça m’étonnerait, à quelle occasion ? On peut citer un extrait de correspondance privée si on masque les auteurs, leurs coordonnées et tout ce qui peut permettre de les identifier, et ça m’est déjà arrivé, notamment pour dénoncer un spam, mais sinon il y a peu de chances, sauf avec l’accord écrit du correspondant bien sûr.

  2. Ah, je ne savais pas que tu avais le droit tant que l’auteur n’est pas identifiable.
    Dans ce cas tu n’as en effet pas enfreint la loi 😉
    (je pensais à un article où tu relatais tes mails avec un lecteur qui t’avait critiqué puis, une fois que tu l’avait contacté, avait fait moins le malin – quelque chose comme cela).

  3. Oooohhh cette petite guéguerre avec (…) fait sourire, sachant que les deux hommes, s’ils se parlaient directement, sauraient qu’il y a du respect de chaque côté.
    Que chacun s’occupe de son assiette au lieu de regarder le plat du voisin, au lieu de se livrer à des « guerres » fratricides.
    La blogosphère n’arrivera donc jamais à se souder pour devenir une vraie influence, un vrai lobby. Dommage.

  4. C’est toujours difficile de se faire une idée du ton d’une personne à travers un mail.

    Souvent c’est par mails interposés que les pires conflits naissent !
    @GuAM : Comme tu l’as dit; rien de telle qu’une bonne discussion avec une bonne bibine pour calmer les tensions ! 🙂

  5. @ouguiliang passe me voir, c’est plus simple, j’t’offre une asahi super dry !

    bah, j’ai pas suivit la lutte donc j’ignore la prise de bec, mais un rappel a la loi est toujours le bienvenus !

    Que ce passe t’il avec twitter ? puis’je retwitter le feed de quelqu’un sans probleme ?

  6. Pour revenir au thème de fond de ce rapido, que faire alors pour éviter ce genre d’écueil ? La création de deux adresses mail, une pour les destinataires « de confiance » et l’autre pour tous les autres ?
    Il faudrait presque une fonction similaire au « cacher mon numéro » des mobiles.

  7. Eric

    @coreight : non l’idée est plutôt d’être prudent (pour ne pas dire méfiant) vis-à-vis de son interlocuteur et tjs avoir en tête que ce que l’on écrit, même dans un cadre privé, pourra un jour se retrouver en place publique, donc faire gaffe à ce qu’on écrit.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.