Suivez-nous

Smartphones

Vie privée : voici comment iOS 13 a rendu le ciblage publicitaire plus compliqué

Les changements sur iOS (et sur Android) rendent la vie dure aux publicités qui sont ciblées en fonction de l’emplacement exact de l’utilisateur.

Il y a

  

le

 

Par

iPhone 11 Pro Max Face
© Presse-citron.net

iOS 13 a apporté pas mal de nouveautés au système d’exploitation mobile d’Apple. Mais pour ceux qui veulent contrôler les informations qui sont transmises aux développeurs d’applications, ce sont probablement les nouvelles fonctionnalités pour gérer les données de géolocalisation qui étaient les plus importantes.

En effet, iOS 13 permet aux utilisateurs d’iPhone de mieux contrôler l’accès à leurs informations de géolocalisation par les applications tierces, par exemple avec la possibilité de n’autoriser cet accès qu’une fois.

Mais en plus de cela, le système d’exploitation envoie régulièrement des rappels pour signaler à l’utilisateur qu’une application collecte ses informations de géolocalisation, ce qui permet ensuite de bloquer cet accès ou bien de continuer à autoriser.

Et visiblement, ces modifications apportées par Apple ont eu leurs effets puisque de plus en plus d’utilisateurs d’iPhone refusent ces accès. Or, il arrive que ces informations soient nécessaires pour des plateformes publicitaires (qui collaborent avec des développeurs d’apps) pour cibler les pubs en fonction de la localisation précise de l’utilisateur.

L’effet iOS 13 commence à se faire sentir

À défaut de statistiques officielles sur les interactions des utilisateurs d’iOS avec ces nouveaux contrôles, le magazine Digiday a interrogé des responsables chez les plateformes qui collaborent avec des développeurs.

Et visiblement, l’arrivée des nouveaux contrôles sur le système d’exploitation d’Apple a eu des effets importants.

Benoit Grouchko, qui dirige l’entreprise de technologie publicitaire Teemo, révèle par exemple au magazine qu’actuellement, c’est souvent 50 % des personnes qui acceptent de fournir leurs données de géolocalisation même lorsqu’une application n’est pas active. Il y a trois ans, ce taux était presque de 100 %.

Une autre entreprise, Location Science, indique que six semaines après l’arrivée d’iOS 13, 7 utilisateurs d’iPhone ciblés sur 10 avaient déjà cette version du système d’exploitation. Et 80 % des personnes qui ont eu accès aux nouveaux contrôles proposés par Apple auraient refusé l’accès aux données de géolocalisation lorsqu’une app n’est pas active.

Par ailleurs, on notera qu’à l’instar d’iOS 13, Android 10 propose de nouveaux contrôles qui permettent à l’utilisateur de mieux restreindre l’accès aux données de géolocalisation par les apps tierces. Néanmoins, même si les fonctionnalités sont équivalentes, Android 10 se déploie plus lentement qu’iOS 13, ce qui fait qu’il est fort probable que pour le moment, les changements sur Android ont encore un faible impact.

Sinon, il est à rappeler que ces nouveaux contrôles ne peuvent restreindre que l’accès aux données de géolocalisation fournies par le système d’exploitation. Et en exploitant d’autres données, des entreprises comme Facebook peuvent encore deviner l’emplacement d’un utilisateur, même lorsque ces accès sont bloqués.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests