Violation de brevets : Apple gagne son procès contre Samsung, et la facture est salée

Débutée en 2011, la bataille des brevets qui opposait Apple à Samsung semble enfin s’être terminée. Résultat, Samsung doit dédommager Apple à hauteur de… 120 millions de dollars. 

Apple VS Samsung

Si l’on entendait beaucoup parler de Samsung ces dernier jours, ce n’était certainement pas à propos de cette affaire juridique mais plutôt à cause de ses publicités. La dernière en date met en lumière un jeune homme qui, après des années de fervente fidélité à l’iPhone, se décide finalement à passer chez Samsung. Ce n’est pas la première fois que Samsung mentionne clairement Apple dans ses publicités, lui rendant finalement hommage. Les publicités de Samsung de ce type élèvent, contre leur gré, Apple au rang d’une référence que la firme coréenne n’arrive pas à rattraper. Retour à l’affaire pour laquelle les deux rivaux s’écharpent depuis bon nombre d’années.

Après avoir multiplié les appels et les recours, les tentatives de Samsung semblent finalement êtres vaines, puisque la Cour suprême des Etats-Unis a condamné la firme à payer 120 millions de dollars. D’une part, le montant d’une hauteur de 119,625 millions de dollars demandé en 2011 devra être réglé, mais ce n’est pas tout. La société coréenne devra aussi payer les dommages et intérêts causés par cette affaire, un montant qui sera défini par la Cour en 2018.

brevets Apple Samsung

En cause, une violation des brevets déposés par Apple, qui concernait par exemple la célèbre fonctionnalité « Glisser pour déverrouiller ». Samsung avait aussi été accusé d’avoir copié le design de l’iPhone : reprise des coins arrondis, bordure supérieure et pavé d’icônes. Puis en 2012, Apple reprochait à la firme d’avoir violé 6 de ses brevets sur les 7 déposés. Néanmoins, ces exemples ne sont qu’un pan des divergences que les deux firmes ont pu rencontrer face à la justice durant toutes ces années.

Malgré la durée et les rebondissements dus à cette longue affaire, les deux concurrents semblent aussi être capable de trouver des intérêts communs : après tout, c’est Samsung qui est chargé des écrans de l’iPhone X.

Source


Nos dernières vidéos