Suivez-nous

Sciences

Virgin Galactic réussit son vol d’essai et atteint l’espace pour la première fois

L’entreprise Virgin Galactic a accompli son premier vol habité dans l’espace avec succès en envoyant un avion suborbital à la frontière de l’espace, soit 82,7 kilomètres d’altitude.

Il y a

  

le

 
Virgin Galactic
© Virgin Galactic

Virgin Galactic a annoncé qu’elle avait réalisé son premier vol spatial avec succès, si bien que son avion suborbital SpaceShipTwo s’est envolé au-delà de la frontière de l’espace, selon les normes fixées par l’armée américaine, avant de réatterrir avec succès dans le désert de Mojave, en Californie.

Grâce à ce spectaculaire, l’entreprise est la première à faire un vol habité dans l’espace depuis l’année 2011. À l’époque, c’est la NASA qui avait mis fin à son programme de navettes spatiales.

Virgin Galactic vise les vols commerciaux

Le 13 décembre, l’avion SpaceShipTwo s’est ainsi propulsé à 2,7 kilomètres d’altitude. Par conséquent, les deux pilotes Mark Stucky et Frederick Sturckow ont pu faire l’expérience de l’apesanteur lors du vol. Le vol comprenait également la présence de dispositif de la NASA ainsi qu’un mannequin baptisé Annie.

Richard Branson, fondateur du groupe Virgin, a déclaré au sujet de cette réussite : « Nous avons montré aujourd’hui que Virgin Galactic peut ouvrir l’espace au monde […] Pour la première fois dans l’histoire, un vaisseau habité, construit pour transporter des passagers venant du privé, a atteint l’espace ». Pour rappel, l’entreprise avait déjà tenté une initiative similaire quatre ans plus tôt. À l’époque, le premier modèle de SpaceShipTwo s’était écrasé, un événement qui avait causé la mort du copilote et de graves blessures au pilote.

D’ici mars 2019, c’est-à-dire dans quelques mois à peine, Virgin Galactic espère être en mesure de réaliser son premier vol commercial. D’ailleurs, Richard Branson souhaite bien en faire partie. Plus de 600 personnes ont déjà réservé un billet afin de pouvoir assister aux premiers voyages, dont Leonardo DiCaprio.

L’entreprise devra faire face à Blue Origin, la société avec laquelle Jeff Bezos, fondateur d’Amazon, souhaite également envoyer des gens faire du tourisme spatial. SpaceX a le même projet, mais il semblerait que la société d’Elon Musk ne soit pas encore prête à lancer son premier vol commercial, qui devrait avoir lieu dans quelques années.

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Duncan Idaho

    14 décembre 2018 at 17 h 23 min

    Ben… Non. Virgin a atteint l’espace selon les normes américaines, pas pour le reste du monde. La limite de l’espace est fixée à 100km.

    • Michel Deschamps

      14 décembre 2018 at 19 h 57 min

      Oui, tout à fait. C’est pour pouvoir attribuer le titre d' »Astronaute » aux pilotes de X15.
      De plus, bien qu’on entretienne la confusion, il n’y a rien de commun (sinon le risque d’accident) entre un vol suborbital comme celui-ci et un vol orbital. Dans un vol suborbital, la rentrée de l’atmosphère se fait à faible vitesse (et automatiquement), puisqu’au sommet de sa trajectoire, la vitesse est égale à zéro. Par contre, dans un vol orbital, la rentrée se fait à près de 8km/s, ce qui nécessite notamment, des rétrofusées, qui peuvent tomber en panne, pour ralentir (environ 100m/s) l’engin afin que son nouveau périgée se trouve assez bas pour que le freinage atmosphérique commence à se faire sentir, un angle de pénétration très précis, un bouclier thermique et implique un risque beaucoup plus élevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests