Connect with us

Actualités

Voici comment fonctionne l’algorithme de recherche de Twitter

Les trois choses prises en compte par l’algorithme de recherche de Twitter.

Il y a

le

Twitter Verified Badge

Après avoir été accusé de censure (notamment par des républicains aux Etats-Unis), Twitter a réagi et révélé une partie du fonctionnement de son algorithme de recherche.

D’après un article publié sur le blog de la plateforme de microblogging, pour une recherche dont le résultat comporte 30 000 tweets, voici les facteurs qui sont pris en compte :

  • « Les tweets de personnes qui vous intéressent devraient être bien classés »
  • « Les tweets qui sont populaires sont susceptibles d’être intéressants et devraient être bien classés »
  • « Les tweets d’acteurs de mauvaise foi qui ont l’intention de manipuler ou de diviser dans la conversation devraient être classés plus bas »

Précédemment, Twitter avait déjà évoqué ses efforts pour rendre la plateforme moins toxique et pour donner moins de visibilité aux « acteurs de mauvaise foi ». La semaine dernière, il a encore indiqué trois signaux qu’il utilise pour identifier ces acteurs :

  • Des propriétés du compte qui permettent de déterminer son authenticité. Par exemple : la confirmation de l’adresse e-mail, si le compte a été récemment créé, si l’utilisateur a mis une photo de profil, etc.
  • Ce que vous faites sur Twitter. Par exemple : qui vous suivez, qui vous retweetez, etc.
  • Comment les autres interagissent avec votre compte. Par exemple : qui vous a bloqué, qui vous suit, etc.
> Lire aussi :  Twitter met en avant les vidéos en direct au-dessus de la timeline

Pas de shadow ban, mais une lutte contre les « mauvais acteurs »

Après un problème qui a affecté ses suggestions de recherche, Twitter a été accusé de censurer certaines idées politiques. En réaction à ces accusations, la plateforme a insisté sur le fait qu’il ne pratique pas de shadow ban. Une pratique qui consiste, d’après sa définition, à « délibérément rendre le contenu de quelqu’un introuvable à tout le monde à l’exception de la personne qui l’a posté et à l’insu de cette personne ».

« Nous classons les tweets et les résultats de recherche. Nous faisons cela parce que Twitter est le plus utile quand il est pertinent », explique la plateforme. « Ces modèles de classement tiennent compte de nombreux signaux afin de mieux organiser les tweets pour une pertinence opportune. Nous devons également nous occuper des acteurs de mauvaise foi qui ont l’intention de manipuler ou de nuire à une conversation saine ».

Mais surtout, Twitter affirme qu’il ne pénalise pas un compte en se basant sur son idéologie ou sur son point de vue politique.

> Lire aussi :  Vous pourrez regarder la keynote d’Apple en direct sur Twitter

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Dernières news

Les bons plans

Les tests