Suivez-nous

Actualités

Voiture autonome : Waymo mise sur la Jaguar I-Pace

Waymo, premier détenteur du Jaguar I-Pace entièrement électrique aux États-Unis. Au programme, une phase de tests et d’analyses et un déploiement prévu pour 2020.

Il y a

  

le

 
Waymo Jaguar
Fin mars, suite à l’annnonce de leur partenariat, Waymo annoncait qu’il recevrait un certain nombre de SUV électriques Jaguar I-Pace en prévision de son futur service de conduite autonome.
Waymo, la filiale de Google, a annoncé avoir reçu ce jeudi ses trois premiers modèles I-Pace de Jaguar Land Rover. Ce sont les premiers véhicules présents aux Etats-Unis en dehors de la propre flotte de Jaguar. Les trois I-Paces ont commencé à faire chauffer les pneus dans la baie de San Francisco mais ne sont pour l’instant que destinés à une phase de tests, de recueillement de données et d’analyses. Jaguar a publié quelques clichés sur son blog.

Waymo, une filiale déterminée

En mars dernier, à l’occasion du Salon de l’Auto de New-York, les deux entreprises s’était données le délai de 2018 quant aux essais au public et de 2020 quant à la commercialisation de ces véhicules.
Selon un communiqué, c’est plus de 20 000 voitures en deux ans qui devraient intégrer le parc de Waymo, avec l’objectif de « desservir plus d’un million de voyages par jour ». Cependant, Jaguar ne fournira pas à Waymo une voiture prête à arpenter les rues sans pilote. Waymo devra y intégrer le matériel et les technologies supplémentaires nécessaires à une véritable automatisation du véhicule. Et pour cause, comme nous l’avions vu lors de la présentation et la première prise en main de la Jaguar I-Pace, à laquelle notre rédac’chef avait eu le privilège de participer en exclusivité, celle-ci n’est pas dotée de fonctionnalités de pilotage automatique.
D’ici là, l’entreprise continuera de s’appuyer sur sa flotte d’environ 600 mini-fourgonnettes, Chrysler Pacifica, qui constituera l’épine dorsale de son service de conduite autonome. La société de Google en a commandé 62 000 il y a quelques mois après les avoir testées plus tôt dans l’année en Arizona, à Atlanta et à San Francisco.
Ces voitures seront utilisées en tant que robots-taxis, des taxis autonomes, sans chauffeur.
L’entreprise veut que son service de véhicules autonomes soit intégré dans d’autres secteurs et à d’autres fins comme la livraison, la logistique, les transports en commun.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests