Suivez-nous

Auto-Moto

Volkswagen teste une flotte de e-Golf en conduite « hautement automatisée »

Volkswagen Group Research teste actuellement des véhicules automatisés dans la circulation urbaine, du côté de Hambourg.

Il y a

le

VW eGolf
© Volkswagen

Volkswagen teste sa conduite « hautement automatisée » à Hambourg

Le groupe Volkswagen annonce le lancement de premiers essais, en conditions réelles, dans une grande ville allemand, d’une flotte d’e-Golf équipées d’une conduite automatisée de niveau 4. Au total, ce sont cinq e-Golf équipées de scanners laser, de caméras, de capteurs à ultrasons et de radars qui vont sillonner les trois kilomètres du banc d’essai numérique de conduite automatisée et connectée installé à Hambourg.

Le constructeur précise qu’un banc d’essai numérique de neuf kilomètres destiné à la conduite automatisée et connectée est en cours de construction à Hambourg. Il devrait être achevé en 2020. Chacun des e-Golf configurée par Volkswagen Group Research est équipée de 11 scanners laser, de sept radars et de 14 caméras. Jusqu’à 5 Go de données sont transférés chaque minute pendant les essais de conduite, qui durent chacun plusieurs heures. Selon le constructeur, il s’agit d' »une puissance de calcul équivalente à quelque 15 ordinateurs portables, qui est installée dans le coffre de l’e-Golf« .

VW eGolf

Des pilotes d’essai à bord

Evidemment, pour des raisons assez évidentes de sécurité, des pilotes d’essai spécialement formés seront assis au volant pendant tous les essais de conduite réalisés à Hambourg afin de surveiller en permanence les fonctions de conduite et de pouvoir intervenir en cas d’urgence. L’objectif du groupe est d’être en mesure de proposer, dans quelques années, à ses clients des produits concrets de transport automatisé de biens et de passagers sur les routes publiques.

VW eGolf

« Les essais sont axés sur les possibilités techniques mais aussi sur les exigences en matière d’infrastructures urbaines« , commente Axel Heinrich, Responsable de Volkswagen Group Research. « Pour rendre la conduite encore plus sûre et plus confortable à l’avenir, il faut non seulement que les véhicules deviennent autonomes et plus intelligents, mais que les villes disposent d’un écosystème numérique permettant aux véhicules de communiquer entre eux ainsi qu’avec les feux de circulation et les systèmes de gestion du trafic. »

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests