Connect with us

Réseaux sociaux

Vos messages privés Twitter ont peut-être été envoyés à d’autres personnes

Comme Donald Trump, vous abusez peut-être de Twitter. Alors la dernière annonce de la plateforme pourrait vous inquiéter.

Il y a

le

Vos messages privés Twitter ont peut-être été envoyés à d'autres personnes

Opération transparence pour Twitter

C’est une révélation plutôt gênante. Heureusement pour Twitter, c’est la plateforme elle-même qui l’annonce et il ne s’agit pas d’une découverte réalisée par un utilisateur. L’entreprise a donc envoyé un message à certain de ses utilisateurs vendredi. Elle assume avoir été victime d’une faille de sécurité le 10 septembre dernier. Attention toutefois, ce n’est pas quelque chose de complètement nouveau non plus, selon Associated Press, le bug était en fait présent depuis mai 2017 sur la plateforme.

Lundi 10 septembre, nous avons identifié un bug qui a pu provoquer l’envoi d’un ou de plusieurs de vos messages privés ou tweets protégés (si votre compte était protégé) à des développeurs Twitter qui n’étaient pas autorisés à les recevoir.

Certains cas très spécifiques uniquement

Faut-il s’inquiéter et réviser très vite tous les messages privés que vous avez envoyé durant l’année écoulée ? Les choses sont un peu plus compliquées que cela. La faille semble plus spécifique. Elle concerne spécifiquement des messages privés échangés entre des utilisateurs et des entreprises qui utilisent Twitter pour leur service clientèle. Selon les chiffres annoncés par la plateforme, cela concernerait seulement 1% des utilisateurs. Les développeurs concernés ont été contactés par Twitter pour qu’ils suppriment les informations qu’ils auraient pu recevoir.

> Lire aussi :  Bad buzz pour le CEO de Twitter qui invite à aller au Myanmar

C’est une rentrée chargée pour Twitter après une première affaire au début du mois de septembre. Le site sous le feu des critiques aux Etats-Unis, notamment de la part des conservateurs a reconnu avoir filtré les comptes de 600.000 personnes. Des polémiques qui sont plutôt de mauvais goût alors que l’entreprise cherche justement à convaincre des sites web de jouer la carte de la monétisation. Il s’agit d’un programme « permettant aux éditeurs d’offrir du contenu en temps réel à leurs publics et de générer des revenus supplémentaires grâce à des publicités ciblées ». Mais auront-ils encore envie de le faire ?

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests