Suivez-nous

Objets connectés

Voyeurisme ? Ring aurait licencié 4 employés pour avoir abusé de leurs accès aux vidéos d’utilisateurs

Ring, filiale d’Amazon spécialisée dans les caméras de surveillance, aurait indiqué à des sénateurs américains qu’elle a déjà licencié 4 employés pour avoir abusé de leurs accès à des vidéos d’utilisateurs.

Il y a

  

le

 

Par

Des yeux de chat
© kropekk_pl (via Pixabay)

Ring, la filiale d’Amazon spécialisée dans les caméras de surveillance, aurait admis avoir licencié 4 employés qui étaient accusés d’avoir abusé de leurs accès pour regarder des vidéos d’utilisateurs sans que cela soit justifié.

C’est ce qu’indique Motherboard (Vice) dans un article publié cette semaine. D’après le média américain, Ring aurait fait cette révélation dans une lettre adressée à des sénateurs américains, qui avaient fait part de leurs préoccupations concernant la façon dont l’entreprise gère les données de ses utilisateurs.

« Au cours des quatre dernières années, Ring a reçu quatre plaintes ou demandes de renseignements concernant l’accès d’un membre de l’équipe aux données vidéo de Ring », lirait-on dans cette lettre. D’après Motherboard, l’entreprise aurait expliqué que si ces employés avaient accès à ces vidéos, ceux-ci auraient abusé de ce privilège en tentant d’accéder à plus de données que ce qui était nécessaire dans le cadre de leurs travails.

Dans tous les cas, Ring aurait licencié les employés concernés pour violation du règlement, après avoir enquêté. Et des mesures auraient déjà été prises par la filiale d’Amazon pour limiter le nombre de personnes qui peuvent accéder à des vidéos de caméras de surveillance. Actuellement, seulement trois personnes au sein de l’entreprise auraient ce privilège.

Un sujet sensible

Si les caméras connectées présentent un réel avantage pour les utilisateurs, ce type de produit présente également de nouveaux risques, comme les abus par des salariés des constructeurs, ou le piratage des caméras. D’ailleurs, comme nous l’indiquions dans un précédent article, en fin d’année, un Américain porté plainte contre Ring suite à un piratage dont il a été victime.

Et dernièrement, Xiaomi a également fait les titres de la presse high-tech suite à un bug sur ses caméras de surveillance. En substance, une personne a indiqué qu’à cause du bug, son écran affichait des flux provenant des caméras de surveillances d’autres personnes.

La gestion des données de ces caméras est un sujet sensible, dans la mesure où ces caméras sont installées dans les maisons des utilisateurs et que celles-ci peuvent même filmer des moments intimes.

Amazon Prime Video
Par : Amazon Mobile LLC
4.5 / 5
2,1 M avis
2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Patrick

    9 janvier 2020 at 19 h 25 min

    Et avec les miroirs connectés des salles de bain, nous n’avons pas fini de voir apparaître ce type d’abus.

    Plus d’un (ou d’une) vont en faire la désagréable expérience, quand leur « amis » leur communiqueront la vidéo de leurs ablutions en tenue d’Adam ou d’Eve qui circulera sur les réseaux.
    A part bien sûr quelques starlettes en mal de notoriété qui sauront utiliser savamment ce nouveau média pour leur promotion….

  2. Dodutils

    9 janvier 2020 at 20 h 05 min

    Pourquoi utiliser le conditionnel ? la lettre indique clairement « …Ring has received four complaints … after determining that the individual violated company policy, terminated the individual. »

    Donc il « ont » viré 4 personnes surtout que l’on sait qu’Amazon ne fait pas vraiment de le social compatissant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests