Suivez-nous

Réseaux sociaux

WhatsApp : vous devrez partager vos données avec Facebook pour utiliser l’application

La décision de la firme de Mark Zuckerberg ne laisse guère le choix aux utilisateurs.

Publié le

 
WhatsApp, Facebook, Telegram
© Presse-citron.net

Petit à petit, Facebook renforce l’intégration de ses plateformes de messagerie. Les utilisateurs de WhatsApp du monde entier reçoivent ainsi progressivement un message qui s’apparente à une forme d’ultimatum. Ils doivent accepter de partager leurs données personnelles avec Facebook d’ici le 8 février prochain sous peine de ne plus pouvoir utiliser leur compte à cette date.

Dans le détail, la compagnie souhaite que vous partagiez avec Facebook, Messenger et Instagram votre numéro de téléphone, vos données de transactions et votre adresse IP. Comme le précise un porte-parole de WhatsApp : « Il n’y a aucun changement dans les pratiques de partage de données de WhatsApp dans la région européenne découlant des conditions d’utilisation et de la mise à jour de la politique de confidentialité. (…) Il est toujours vrai que WhatsApp ne partage pas les données d’utilisateur WhatsApp de la région européenne avec Facebook dans le but que Facebook utilise ces données pour améliorer ses produits ou publicités. »

Si ces données étaient déjà partagées par le passé, il était autrefois possible de ne pas transmettre ces informations aux autres services de la compagnie alors qu’il sera bientôt impossible de refuser.

Dans un message publié en ligne, WhatsApp précise :

En tant que membre de la famille d’entreprises Facebook, WhatsApp reçoit des informations de cette famille d’entreprises et les partage avec elle. Nous pouvons utiliser les informations que nous recevons d’eux, et ils peuvent utiliser les informations que nous partageons avec eux, pour aider à exploiter, fournir, améliorer, comprendre, personnaliser, soutenir et commercialiser nos services et leurs offres.

Une intégration renforcée des services qui pourrait déplaire

Depuis des années, Facebook réfléchit à des moyens de dégager des revenus via son service de messagerie très populaire. Comme le notent à juste titre nos confrères de BFM, cette évolution peut s’analyser comme une volonté de l’entreprise de transformer la messagerie en interface à destination des entreprises. Tandis que Facebook et Instagram se destineraient à leurs campagnes publicitaires, WhatsApp pourrait ainsi devenir un espace permettant de développer leur relation client.

Toutefois, cette stratégie n’est pas sans risque. Outre le fait qu’elle pourrait agacer certains utilisateurs à qui on ne laisse guère de choix, elle intervient dans un contexte très particulier pour Facebook. La compagnie fait en effet l’objet de poursuites antitrust aux États-Unis de la part de la Federal Trade Commission ainsi que de quarante-huit procureurs généraux. Dans le cadre de ce procès qui pourrait déboucher sur le démantèlement de l’entreprise, les rachats de WhatsApp et Instagram sont pointés du doigt comme « une atteinte à la concurrence ». Dès lors, l’intégration renforcée des services pourrait ne pas être du goût des régulateurs.

Précisions : Depuis la publication de cet article, nous avons obtenu de plus amples informations de la part de Facebook. WhatsApp a accordé en 2016 à ses utilisateurs la possibilité de ne pas transmettre leurs données personnelles aux autres services de l’entreprise. Cette fonctionnalité a par la suite été abandonnée. À noter que tous ceux qui, en 2016, ont refusé le transfert de leurs informations verront leur choix respecté.

Instagram
Par : Instagram Inc
4.6 / 5
14,9 M avis
4 Commentaires

4 Commentaires

  1. Alie

    7 janvier 2021 à 17 h 14 min

    Toutes les applications le font, il n’y à pas qu’eux, mais eux le disent contrairement à d’autres, puis bon si tu ne veux pas que ça soit partager, tu ne met aucune appli’ ou jeux.

    • Allen

      7 janvier 2021 à 17 h 30 min

      Tu ne mets pas internet carrément, puisque du moment que tu vas sur une page web, ton ip ou autre est partager d’office.

  2. Philippe

    7 janvier 2021 à 17 h 49 min

    Ils sont fous chez Facebook/Whatsapp/instagram. Ils sont sous le coup d’une enquête européenne et d’une enquête US pour abus de position dominante, et ils continuent malgré tout leurs partages. Vivement le démantèlement.

  3. Panda

    8 janvier 2021 à 9 h 58 min

    L’offre n’est déjà plus valable ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Abonnez-vous, et recevez chaque matin un résumé de l’actu tech

Les meilleurs forfaits

Les tests