Wikipédia se fait vandaliser et c’est Google qui en paie les frais

Google a accidentellement associé des républicains au nazisme. Wikipédia serait à blâmer.

Source : Vice News

Comme le montre une capture d’écran conservée par Vice, jeudi, Google a accidentellement inclut le nazisme parmi les idéologies du parti républicain de Californie, dans la fiche du parti que la firme de Mountain View affiche sur son moteur de recherche.

Les républicains, dont certains membres pensent déjà que les géants du numérique ont une préférence pour les partis libéraux, n’ont bien entendu pas bien réagi à cette erreur.

« Il est scandaleux que le plus grand moteur de recherche au monde ait qualifié de nazis des millions de républicains californiens », a déclaré le représentant républicain Kevin McCarthy de Californie, cité par Vice. « Ceci est juste le dernier incident dans une tendance inquiétante à calomnier les conservateurs ».

Une erreur sur Wikipédia

Les informations affichées par Google dans ces fiches proviennent le plus souvent de Wikipédia. Et ce serait l’encyclopédie qui serait à blâmer.

« Nous avons des systèmes qui prennent le vandalisme avant qu’ils n’affectent les résultats de recherche, mais parfois les erreurs passent, et c’est ce qui s’est passé ici », a déclaré Google dans un communiqué relayé par le Time. « Cela aurait été corrigé systématiquement une fois que nous aurions traité le retrait de Wikipédia, mais quand nous avons remarqué le vandalisme, nous avons travaillé rapidement pour accélérer ce processus afin de supprimer les informations erronées ».

En substance, c’est Wikipédia qui a été vandalisé, puis l’information erronée est remontée jusqu’à la fiche de Google sur le parti républicain de Californie.

Comme l’explique le Time, Google n’est pas responsable des contenus générés par des utilisateurs (dans ce cas précis, les contributeurs de Wikipédia), tant qu’il supprime l’information dès réception d’une notification.

Néanmoins, cet incident montre les risques que prend Google en basant ses fiches d’information sur les articles de Wikipédia, qui est assez régulièrement victime de vandalisme.

Cet incident a lieu alors qu’au début du mois de mai, le parti républicain de Californie a banni un candidat aux sénatoriales de sa convention, à cause de ses propos antisémites.

Sinon, il est à noter qu’en plus d’utiliser Wikipédia pour ses fiches d’information sur son moteur de recherche, Google a également décidé d’utiliser l’encyclopédie en ligne pour contrer des théories du complot sur YouTube.


Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.