Windows Phone 7 : avantages et inconvénients

Alors que Microsoft a dévoilé officiellement en début de semaine sa nouvelle plate-forme Windows Phone 7 et les mobiles qui seront disponible en France et dans le monde à partir du 21 octobre prochain, je vous propose un petit tour d’horizon avantages et des inconvénients de ce nouvel OS mobile. Cinq avantages de Windows Phone

Alors que Microsoft a dévoilé officiellement en début de semaine sa nouvelle plate-forme Windows Phone 7 et les mobiles qui seront disponible en France et dans le monde à partir du 21 octobre prochain, je vous propose un petit tour d’horizon avantages et des inconvénients de ce nouvel OS mobile.

Cinq avantages de Windows Phone 7

1. Un système d’exploitation entièrement nouveau, pour les mobinautes et pour Microsoft. Les mobinautes vont bénéficier d’un OS à l’interface et à l’architecture inédites, qui change radicalement des standards auxquels il a été habitué jusqu’à présent. Ici pas de successions d’écrans à icônes, mais un environnement par « hubs », soit sept grands thèmes imbriqués entre eux de plusieurs façons, présentés sous la forme de « tiles » (carreaux), à savoir : Contacts, Photos, Jeux, Musique et Vidéo, Office et MarketPlace.

2. Un choix de constructeurs limité et très encadré. On voit qu’avant de lancer Windows Phone 7, Microsoft a observé la concurrence et ses propres erreurs passées. L’observation de la concurrence a probablement porté principalement sur l’iPhone et Android (et un peu BlackBerry, comme on peut le voir dans la publicité). Le constat est le suivant : l’iPhone fonctionne à merveille parce-qu’il est un appareil unique, dont le hardware et le software sont réalisés par la même entité. Idem pour BlackBerry. A l’inverse, comme c’était le cas avant avec Windows Mobile, Android est un peu trop dispersé en étant disponible sans limitation et sans contrôle sur n’importe-quel mobile de n’importe-quel fabricant qui a décidé de l’installer. Cet avantage d’ouverture peut aussi se révéler être un inconvénient de taille pour l’utilisateur, qui commence un peu à être perdu entre quatre versions différents, de nombreuses personnalisations, et au final des mobiles très disparates aux comportements parfois déroutants. Avec une conséquence inévitable : quand un mobile fonctionne  mal, difficile de savoir si cela provient de l’appareil ou de l’OS. En limitant le nombre de partenaires autorisés et en leur imposant des standards très stricts, Microsoft limite la casse et les risques pour l’image de son OS.

3. Une intégration optimale de Microsoft Office. C’est la moindre des choses, et les fonctions Word, Excel et PowerPoint étaient déjà présentes nativement dans les précédentes versions de Windows Mobile. Mais avec l’évolution de sa suite bureautique, l’effort d’intégration sur son OS mobile semble d’autant plus pertinente et incontournable. Avec un smartphone Windows phone 7, il est maintenant possible d’afficher, de modifier, de partager et de synchronisez des documents Microsoft Office, mais également de créer une note dans OneNote Mobile et de la synchroniser avec le web sans liaison filaire. On pourra aussi accéder à son intranet / extranet d’entreprise avec ses collaborateurs via SharePoint Workspace Mobile.

4. L’accès au rich media avec Silverlight (et bientôt Flash). Android 2.2 est capable de lire les formats multimédia en Flash 10.1, mais pas l’iPhone ni les mobiles BlackBerry. Windows Phone 7 n’est pas encore compatible avec Flash mais on sait que des contacts sont en cours avec Adobe[1]. En attendant, Silverlight, le format rich media de Microsoft directement concurrent de Flash et équipant environ 60% des ordinateurs dans le monde sera disponible sur Windows Phone 7. C’est également une bonne nouvelle pour les développeurs d’applications, qui n’auront qu’à faire un portage mobile de leur travail, à l’image que ce que nous avait déjà montré Loic en mars dernier avec l’application Seesmic pour Windows Phone.

5. Un bouton d’appareil-photo « intelligent ». Contrairement à l’iPhone ou à d’autres mobiles tactiles, Windows Phone garde un bouton physique pour les fonctions de capture photo/vidéo. Une fonction très pratique, d’autant qu’elle prend la priorité sur le reste, y compris quand le mobile est en veille ou verrouillé, puisqu’une simple pression prolongée sur celui-ci active immédiatement l’appareil-photo. Ceux qui ont essayé un jour de capturer spontanément une scène de quelques secondes avec leur iPhone apprécieront.

Cinq inconvénients de Windows Phone 7

1. Pas de copier-coller. Comme aux débuts de la première version de l’iPhone, cette lacune est aussi incompréhensible qu’énervante. Même si l’on sait qu’elle sera rapidement disponible, normalement début 2011 via une mie à jour du système, je ne comprends pas que Microsoft, pour qui le lancement de Windows Phone 7 est véritablement stratégique, ait pu faire l’impasse sur cette fonction vitale, surtout quand on voit à quel point son absence sur l’iPhone avait fait déjà râler en 2007/2008.

2. Pas de compatibilité avec le format Flash. Ok, comme nous l’avons vu dans la rubrique « avantages », ceci ne pourrait être que temporaire. Mais dans le contexte ultra-concurrentiel qui est celui des smartphones et dans lequel revient Microsoft, il est étonnant que la firme de Redmond n’ait pas fourbi TOUTES ses armes possibles pour frapper un grand coup d’entrée. Un OS dans lequel seraient implantés nativement et dès le lancement Silverlight ET Flash aurait calmé les autres éditeurs pour un petit moment, non ?

3. Pas de multitâche. Android est multitâche, BlackBerry est multitâche, l’iPhone est partiellement et à sa façon multitâche. Pas Windows Phone 7, en dehors des applications natives. Pas de basculement rapide et facilité entre deux applications non plus. On peut adresser à cette lacune les mêmes reproches et les mêmes arguments que pour l’absence de copier-coller et de Flash…

4. Pas d’écosystème d’applications. Les « nouveaux » entrants dans le marché du mobile partent avec un lourd handicap : une offre d’applications anémique, voire inexistante. A côté des 250.000 apps de l’iPhone et des 60.000 d’Android, le constat est cruel. Bien sûr on peut compter sur la base importante de développeurs indépendants Microsoft pour pallier rapidement cette lacune, mais il faudra attendre un peu. Or le mobinaute n’aime pas attendre. Les apps sont le nerf de la guerre.

5. Pas de compatibilité avec Mac OS dès le lancement. Même si Microsoft a laissé entendre via des messages un peu abscons sur Twitter qu’une application de synchronisation Windows Phone 7 – Mac OS serait disponible « plus tard en 2010 », rien n’est précisé ni officiellement confirmé. Ce qui signifie que pour les possesseurs d’Apple intéressés par Windows Phone 7 (si cela existe) et qui voudraient utiliser toutes les fonctions de leur mobile, il faudra attendre un peu.

En conclusion

Il y a certainement d’autres arguments favorables et défavorables à Windows Phone 7, et je vous invite à les poster en commentaires. Cette liste est délibérément factuelle et équilibrée par souci d’objectivité. Les points de vue subjectifs viendront une fois que nous aurons réellement les modèles finis en main et que nous les aurons testés durant plusieurs jours. Deux sentiments cependant prédominent à l’observation de cette nouvelle plate-forme : d’une part une volonté de reprendre le contrôle sur son OS de Microsoft vis-à-vis des constructeurs, ce qui garantit une meilleure qualité mais suppose en contrepartie une ouverture moindre par rapport aux versions précédentes, et des limitations qui pourraient s’avérer pénalisantes (l’absence de multitâche par exemple). D’autre part l’impression d’un OS très léché, bien pensé et innovant, mais qui semble sortir sans être totalement achevé dans ses fonctionnalités. Fini et loin d’être bâclé, certes, ce n’est pas la question, mais pas complètement mûr pour affronter la concurrence. Cela étant nous avions dit la même chose à propos de l’iPhone, et on a vu la suite…

A contrario, il semblerait que l’argument massue de ce nouvel OS soit sa convivialité et sa simplicité pour le grand public, impression renforcée par le message publicitaire diffusé depuis cette semaine sur le web et à la télévision. C’est aussi là que se jouera la bataille. L’iPhone a conquis le grand public parce-qu’il est d’une facilité d’utilisation et d’une intuitivité confondantes. Si Windows Phone 7 parvient à faire au moins aussi bien, ce seront déjà de précieux points marqués dans sa reconquête du marché mobile.

[1] rappelons que Flash sur Windows Mobile n’est pas une nouveauté : le player Flash a été disponible sur cette plate-forme il y a plusieurs années, des versions 4 à 7.


Nos dernières vidéos

43 commentaires

  1. Merci beaucoup pour ces avantages et inconvénients! Beau point de vue! Je pense que concernant le copier / coller, Microsoft a voulu jouer la carte de la sureté et minimiser les éventuels effets de bords qu’il pourrait y avoir ! Mais, étant développeur, j’ai du mal à imaginer tout de même comment un copier coller peut donner autant de fils à retordre … Tu prévois de faire des tests exclusifs de la plateforme prochainement ?

  2. Ayant eut la chance de « trés rapidement » tester WM7, je n’arrive pas a voir le « plus » de cette mouture.

    Bien sur il y a le coté nouveau et different, mais quelque soit le coté vers lequel se porte mon regard, je ne vois pas d’avancé interessante, par contre, je vois des régressions.

    Ce n’est pas plus simple ni intuitif à utiliser qu’un Iphone, c’est même l’inverse, et il n’y a pas plus de fonctionnalitées ni d’ouverture qu’un Android phone (la encore, c’est l’inverse).

    Bref, plutot que de prendre les qualités des concurrents pour les compiler dans un super téléphone, j’ai l’impression qu’on a pris les défauts de chacun pour les masquer par une interface nouvelle.

    Sans compter que MS arrive aprés la bataille, et que les utilisateurs d’iphone/android et dans une moindre mesure de rim ne vont pas avoir envie de switcher et de repayer toutes leurs musiques ET applications.

  3. Autres inconvénients :
    – la concurrence est terrible : l’iPhone est « sexy », Android c’est Google. Microsoft dans tout ça ? A part l’intégration d’Office qui le placerait éventuellement plus en face de Blackberry pour les pros… or le positionnement affiché est plutôt grand public….
    – il sort tard, très tard… les anciens utilisateurs de Windows Mobile (j’en fais parti) qui sont passé à un autre système seront très difficiles à récupérer.

    Autres avantages :
    – l’ergonomie/design originale ? Je suis curieux de voir ce que cela donne « en vrai ». Il ne plaira sans doute pas à tout le monde, mais peut éventuellement convaincre des futurs utilisateurs

  4. Il gagneront peut-être sur le marché des utilisateurs des entreprises et ce n’est pas un des moindres. Et c’est peut-être ces utilisateurs là qui sont principalement visés. La simplicité, l’intégration des outils microsoft… Dommage pour le copier/coller.

  5. Je suis d’accord avec la plupart des points sus-cités. Evidémment le copier-coller ( son absence ) est une abérration, mais bon le passé a déjà démontré que les ventes d’Iphone ne se sont pas effondrées pour autant.

    Cependant je trouve la tactique de Microsoft plutôt intelligente dans le sens ou il prends a contre-pied celle de Google et d’android. En cela c’est un choix judicieux et WindowsPhone pourrait constituer un medium entre un iPhone et un gPhone

  6. Réellement il y a qu’un seul vrai inconvénient dans la liste des 5 que tu as donnés: l’absence de magasin d’applications même si Bada et son Wave sont là pour nous rappeler que l’on convaincre sans pour autant posséder 200 000 applications. CQFD

  7. Je trouve ta comparaison plutôt complète, mais je serais un peu du même avis que coreight, Windows à pris beaucoup beaucoup de retard comparé à Apple ou Google. Il va encore falloir pas mal de pub grand public pour démocratiser le Windows Phone 7.

  8. Moé … le coup des utilisateurs en entreprise avec l’integration d’office, franchement, je n’y crois pas trop.

    D’autant que ladite intégration est déja trés trés poussé sur iphone (bizarrement).

    Perso, je verrais plutot l’exploitation d’un marché vacant. L’intégration multimédia poussé (video/jeu/musique/social) avec Win7/Xbox360/Live.

    Imaginer qu’on joue sur Xbox360, et qu’on peut continuer son jeu sur son tel quand on est en déplacement, la ça serait un VRAI plus.

  9. Excellent papier, Eric (un de + !)
    Je reviens sur tes inconvénients n°2 et 5, qui me semblent être très importants et pas si anodins que ça :
    – Point 2 : le support Flash non (encore) embarqué, faut croire que Microsoft se pose aussi des questions sur les nouveaux langages multimédia à venir, non ?

    – Point 5 : pas de compatibilité Mac, cela est un peu plus inquiétant : soit Microsoft a – une fois de plus – sous-estimé la plate-forme de synchro Apple, et c’est dommage car elle est en pleine expansion (cf les parts de marché gagnées chaque année)… soit elle a voulu sortir au + vite leur nouvel OS pour gâter les « moi-je-suis-PC » et d’un point de vue marketing ça me semble un peu maladroit.
    Y a t-il quelqu’un dans la salle pour imaginer le succès de l’iPhone sans qu’il soit fully compatible ? c’est la base même de la réussite d’un périphérique, non ?

  10. Gagner sur le marché de l’entreprise où il n’a pas encore l’outils de mobilité idéal ça touchera beaucoup plus d’utilisateur qu’on ne croit, l’utilisation ne restera pas cantonné simplement à une utilisation au sein de l’entreprise. La copier/coller pour 2011 c’est peut-être aussi une stratégie.

  11. OK pour une architecture nouvelle pour l’interface, mais le noyau de l’OS reste le même…

    De plus si les petites tuiles semblent bien sympathiques, elles sont totalement fermées aux développeurs tiers.

    Un détail qui casse un poil l’expérience utilisateur promue par MS.

    Quand a l’absence de couper/coller ou de multitâche… cela montre bien que MS cherche a apprendre de ses erreurs en ne jetant pas dans la nature une mauvaise solution qu’ils devrait supporter pour un temps indéfini.

    Assumer avoir besoin d’un temps de réflexion est somme toute un signe de maturité rassurante. Reste avoir si les clients veulent attendre.

    Apple a pu se le permettre. MS le peut-il ?

  12. Son seul point positif est à mon avis le côté professionnel de la chose qui permet des synchronisation dans tous les sens. (Chose que l’Iphone et consort ont du mal à mettre en place et ça se comprend…)

  13. Pingback: Windows Phone 7 : points forts et points faibles « Mobiles in the City !

  14. Intéressant article
    Merci

    Ça donne envie de le tripoter pour voir exactement ce qu’il a dans le ventre.

    L’intégration d’Office risque d’être un gros plus. C’est la partie avec Microsoft Exchange qui pourrait facilement séduire les entreprises.

    Concernant le flash, effectivement c’est bizarre qu’il ne soit pas présent mais pour moi ce n’est plus un critère négatif. Je l’ai testé sur iPad (jailbreaké) et les bannières flash sont plus gênante qu’autre chose et les quelques sites que tu visites en flash ne sont pas forcément adapté au tactile.

    A plus
    Cyril

    PS : dommage qu’on ne puisse pas étendre le champ commentaire textarea 🙁

  15. Juste pour info, avec un iPhone « jailbreaké » on peut transformer les boutons de volume en bouton de capture (photo et vidéo) 🙂

    Idem on peut exécuter l’app photo depuis le lock screen d’un simple glissé du doigt :p

    Bien vu de la part de Microsoft d’avoir intégré ça d’origine en tout cas!

  16. Mmmmmouais…. A part l’appareil photo je ne vois rien de bien convaincant.
    J’échangerais peut être mon iphone contre un android, sûrement pas contre un W7

  17. La carence d’application reste selon moi le plus gros inconvénient, surtout que, d’après la com, ce produit semble être grands public (en parlant de com, leur pub est quelque peu…déroutante…).
    Par contre bonne initiative que d’avoir réduit le nombre de constructeurs utilisant cet OS.
    Très bon article 😉

  18. J’ai actuellement un iphone 3GS et j’avoue, je n’aime pas. Mais alors, pas du tout… je ne le trouve pas pratique, et j’e n’ai pas réussi à me faire à certains choix ergonomiques (la photo en est un exemple).
    Le clavier tactile me rend dingue, il est parfois tellement lent que je me demande si c’est un crash du téléphone.
    Le seul fait de devoir gérer via iTunes m’agace au plus haut point, la chose étant incroyablement mal pensée.

    J’attendais de trouver le téléphone qui me réconciliera avec les smartphones, et peut être que le HTC sous windows phone 7 est celui-là… (j’utilise déjà Androïd sous archos sans être convaincue non plus)

  19. Franchement, vous avez déjà essayé d’utiliser un document word ou excel sur un téléphone?
    C’est inutilisable, du moins sur mon HTC touch.

    Ce nouveau WM7 me semble bien trop fermé. J’apprécie l’ouverture de WM6 qui me permet d’installer ce dont j’ai besoin, et de développer mes propres applis.

    Mon prochain smartphone sera sous Android…

  20. @Smashou :
    En terme de synchronisation je ne vois pas comment faire mieux qu’Android où depuis son mobile on accède directement à son compte Google (mails, contacts, agenda…)

    Inutile aujourd’hui de brancher son mobile à un PC pour ça, sauf pour l’échange de fichier, mais de ce côté pour ma part il me suffit de brancher en USB pour que mon mobile soit automatiquement reconnu comme un périphérique de stockage classique (que ce soit sous Windows ou Linux, pas testé sous Mac)

    Reste uniquement la suite Office (d’un autre côté Google Docs sur mobile s’y substitue très bien)

  21. J’ai du mal a voir en quoi la « synchro office » est un plus ? Sur Iphone et Android vous pouvez aussi lire/editer vos document office …

    Concernant Itunes, je ne vois pas en quoi il est si contraignant, personnellement, mis à part pour la mise a jour du firmware et une sauvegarde par ci par la, je ne l’ai jamais connecté … Ca sera également sur les WM7 (sauf pour les mises à jours, si c’est comme avant, ou MS n’en a jamais fourni, ou presque ..).

  22. J’ai lu ce matin que la carte SD ne pouvait pas être changée alors que le téléphone est allumé parce que Windows Phone ne lance la détection que pendant le démarrage… Voilà qui est bien utile donc… (ironique hein)
    Ça peut paraître futile mais quand on stocke régulièrement des fichiers sur sa carte SD (téléphone+clé USB c’est pratique) c’est assez frustrant de devoir redémarrer son portable pour récupérer sa carte mémoire (pour écouter de la musique par exemple).

  23. Le marché c’est android et en second iphone (en terme de croissance) wm7 n’apparaît ni meilleur fonctionnellement, ni plus beau, ni moins cher, ni revolutionnairement ergonomique, ni davantage compatible … En clair aucun point différenciateur ! Des pubs très discutable (pour moi le message est contradictoire), la cible prof ou grand public pas claire. enfin de compte … Il ne me fait pas envie!

  24. Je test l’un des Windows Phone 7 depuis plus de 3 semaines. Et en toute franchise, même si le téléphone est encore en version béta et même sans la fonction du copier/coller ou du Flahs Player, je dois dire que c’est tout simplement LE MEILLEUR OS pour un cell. Visuellement, c’est vraiment le plus beau, il est sobre, aucun flafla inutile, jsute l’essentiel et c’est ce qui fait son charme. La fonctionnalité des hub et des tuiles est géniale et, le plus important à mon avis, il fonctionne tout en douceur. Le téléphone ne bloque jamais, les transitions entre les différentes pages ou les applicaitons se font d’elles-mêmes sans lenteur.

    Le lecteur média (voir le Zune) est tout simplement génial et étant un gamer et un propriétiare d’une Xbox, l’intégration de Xbox LIVE est vraiment apprécié.

    Je ne suis pas un « vendu » Microsoft, comme je ne suis pas un lover/hater d’Apple. Personnelement, la marque ne m’importe peu, tant que le porduit est bon. Et WP7 est tout simplement BON! C’est le os que j’attendais depuis longtemps. Avec l’ajout du copier/coller et de Flash, il va être parfait!

  25. Pingback: Windows Phone 7 : avantages et inconvénients | tutoriel gratuit

  26. carrement daccord avec toi fred. je ne comprend pas pourquoi la majorité des gens ici pensent que WP7 est nul et ne marchera pas à cause d’android et apple.

    j’ai également eu l’occasion de tester un wP7 et je trouve que cet os est une véritable petite bombe. Très ludique, animé, convivial et ça change de l’appli qu’on ouvre et qu’on ferme !

    pour les defaults cités, tous seront corrigés d’ici peu alors….pour les app il veulent aussi développer sur du moyen long terme 20 à 25000 app et pas 200 000 comme apple. franchement vous avez combien d’appli sur votre iphone ??? je préfère un catalogue de 25000 appli (bien suffisant) qui mise sur l’utilité et le qualitatif.

    En plus votre WP7 vous n’allez pas le payer 200 euros !

    le seul bémol que j’apporterai c’est juste qu’il va falloir effectivement un peu de temps pour s’habituer à ce nouvel os. mais sinon je trouve que son côté connecté en permanence est absolument génial !

    arrêté de critiquer et vous verrez bien quand vous testerez.

  27. merci déjà pour ces infos donnez nous en plus de comparaison avec l’iphone4,le samsung galaxy s,et le dernier NOKIA

  28. Pingback: Techno et médias sociaux – mes lectures de la semaine

  29. J’ai un iphone et meme un imac…
    Et j’ai hate d’essayé le nouveau W7
    Faut restez objectif, il est quasimement au niveau de la concurence sans le copier/coller (MDR) et 500 000 App qui ne servent à pas grand chose (PTDR)

  30. Pingback: Nouveau Windows Live Hotmail : disponibilité complète | Informatique, dépannage, assistance

  31. bonjour

    pour moi qui vais acheter un wp7 assurément, le gros point noir c’est l’absence de mémoire extensible sur ces produits. d’autant que seul le LG possède 16 go et les autre 8 go « seulement ».

    je ne comprends pas la stratégie de Microsoft. en quoi priver les téléphonne de mémoire extensible est-il profitable à MS qui l’a imposé aux constructeurs ?

  32. en fait on peut ajouter une carte micro SDHC aux wp7 contrairement a ce que prétend MS, mais uniquement dans le but d’augmenter l’espace de stockage tu telephone. La carte ne peut ni être retirée pendant que le portable est en cours d’utilisation, ni être lue par un ordi pour lire les données ou en ajouter.

    Les wp7 possèderaient tous un MSDHC sous la batterie que l’on peut remplacer par une autre allant jusqu’à 32 Go. L’opération nécéssite simplement un hard reset pour que la carte soit reconnue et fonctionnelle.

    En revanche pour éviter tout problème de ralentissement de l’OS du à la carte, il vaut mieux mettre une carte class 10 voire 8.

  33. Pingback: Windows Phone 7 : avantages et inconvénients « l'expert stratège mobile

  34. Personnellement, j’ai l’impression que Windows Phone 7 va faire un peu le même effet que Windows Vista : un OS soit disant innovant mais ce révélant n’être qu’un système pas fini.
    Reste donc à attendre ce que donnera Windows Phone 8 😉

  35. les américains défendent leurs marchés, les asiatiques aussi, les français qui vivent déjà au dessus de leur moyens pensent que nokia faisant faillite n’aura pas de conséquence pour eux. pas un mot sur cet article sur nokia. le nouvel n8 pas évoqué du tout. de tout façon il n’a peu de chance qui marche vu qu’ils n’est mis en valeur nul part. un comparatif des spécs seraient intéressantes. et aussi des logiciels de synchronisation, et aussi des service gratuit comme le gps. l’apn. c’est sûr qu’il va mettre 1 demi seconde de plus sur internet, ça vaut le coup de transformer l’europe en désert technologique pour cela.

  36. Avec Windows Phone 7.5 (sous Mango) tous ces inconvéniens cités sont plus valable ! Reste plus que les avantages ! J’ai carrement oublié mon ancien iPhone, après avoir hésité sur Android qui pour moi n’est qu’une pale copie du système Samsung+ios, le windows phone m’a paru inovateur

Répondre