Suivez-nous

Gaming

XCloud pourrait requérir une connexion de 5 mégabits par seconde

Grâce au game streaming, le joueur n’a plus besoin d’une machine puissante. En revanche, une connexion rapide est nécessaire.

Il y a

le

Une manette de Xbox Microsoft

Cette semaine, profitant de la GDC à San Francisco, Google a présenté Stadia, sa nouvelle plateforme de jeu vidéo en streaming. Celle-ci sera lancée cette année, et devrait être disponible en Amérique du Nord et en Europe. Dans une interview avec le site Kotaku, le patron de Stadia évoque la connexion requise pour jouer en streaming. “Nous avons pu faire beaucoup de tests sur cela avec le projet Stream l’an dernier, depuis le mois d’octobre. Pour avoir 1080p avec 60 fps, cela a requis approximativement 25 mégabits par seconde. En fait, nous utilisons moins que cela, mais c’est la limite que nous recommandons”, a-t-til déclaré. Avec le game streaming (ou le cloud gaming), le joueur n’a plus besoin d’avoir une machine puissante puisque les jeux sont exécutés sur des machines placées dans des serveurs.

En revanche, la nouvelle contrainte sera la vitesse de connexion. Et visiblement, en ce qui concerne cette nouvelle contrainte, le service de game streaming de Microsoft pourrait prendre l’avantage sur celui de Google.

XCloud pourrait fonctionner avec une connexion de 5 mégabits par seconde

A l’instar de Google, la firme de Redmond prépare également son entrée dans ce nouveau marché. Celle-ci a déjà présenté son projet xCloud. Dans une interview avec Eurogamer publiée avant la présentation de Stadia, Kareem Choudhry, responsable du gaming cloud chez Microsoft, a évoqué la connexion qui sera nécessaire pour utiliser xCloud. D’après lui, Microsoft envisage de passer sous la barre des 10 mégabits par seconde. Certaines des démonstrations de la firme auraient fonctionné avec une connexion de 9 à 10 mégabits par seconde. Mais avec les recherches de Microsoft, cela pourrait même descendre à 5 ou 6 mégabits par secondes.

Durant la présentation de Stadia, Google a mis en avant la puissance graphique de ses instances (l’équivalent d’une console dans les data centers), qui seraient élevées par rapport à celles des PlayStation 4 Pro et des Xbox One X.

En revanche, Microsoft pourrait atteindre une audience plus large s’il parvient à faire descendre la vitesse de connexion nécessaire à 5 ou 6 mégabits par seconde.

En tout cas, la guerre du cloud gaming a commencé, entre Microsoft et Google. Une note que Phil Spencer, le responsable de Xbox, aurait envoyée à ses collaborateurs suggère que la firme de Redmond a l’intention de riposter à la présentation de Stadia par Google lors de sa conférence à l’E3.

(Source)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests