Suivez-nous

Vidéo

YouTube met à jour sa politique de lutte contre le harcèlement raciste, homophobe et autres

YouTube a annoncé une mise à jour de sa politique de modération visant à lutter contre les propos violents, sexistes, homophobes ou racistes. Voici ce qui va changer.

Il y a

  

le

 
YouTube sur un ordinateur
© Unsplash / NordWood

Si plusieurs YouTubeurs témoignent régulièrement du harcèlement qu’ils subissent sur la plateforme de vidéos, cette dernière semble réagir à leurs interrogations portant sur sa politique de modération. YouTube annonce une mise à jour visant à réguler ces propos ainsi que les contenus visant à diffuser des déclarations racistes, homophobes ou sexistes.

YouTube veut serrer la vis

Sur Twitter, YouTube résume les changements anti-harcèlement annoncés ce mercredi. Dans un premier temps, la plateforme indique qu’elle adoptera une position beaucoup plus stricte vis-à-vis des attaques répétées portant sur des caractéristiques comme « la race, les traits physiques, l’orientation sexuelle, la religion ou le sexe ».

D’autre part, toutes les menaces seront l’objet de répression de la part de YouTube. C’était le cas jusqu’ici, mais cela ne concernait pas les menaces implicites. Il sera désormais prohibé de s’exprimer par le biais de déclarations simulant la violence envers autrui. Tout le monde est concerné par cette modification, que ce soit les créateurs de contenu ou les utilisateurs du service.

Dans les cas de harcèlement, YouTube indique qu’il revoit sa politique dédiée au programme partenaire (PJP) et qu’il sera plus sévère avec ceux qui harcèlent dans leurs vidéos. Des contenus pourront être suspendus de ce programme, ce qui induirait leur démonétisation. Ces chaînes pourraient également être totalement fermées.

YouTube prévoit aussi de s’attaquer aux commentaires qui peuvent être toxiques, car il s’agit d’un espace où il est simple de proférer des insultes à l’égard d’un créateur de contenus. Ces derniers disposeront d’un nouvel outil qui devrait rendre la modération plus simple, si bien qu’ils pourront voir les commentaires douteux et décider de les supprimer avant leur publication. Reste à savoir si cela sera convaincant, car les YouTubeurs seront obligés de lire les commentaires avant leur suppression et il est certain que tous ne collaborent pas avec une personne pouvant le faire à leur place.

YouTube précise que cet outil dédié aux commentaires est disponible pour certains créateurs de contenu depuis le début de l’année 2019. Depuis, les signalements seraient en baisse de 75%.

Reste à savoir comment YouTube va s’atteler concrètement à la mise en place de ces politiques et si les créateurs et les utilisateurs seront satisfaits.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests