Suivez-nous

Vidéo

YouTube : voici une astuce pour économiser 500 000 tonnes de CO2 par an

YouTube coûte très cher à la planète, mais la plateforme pourrait facilement réduire son empreinte carbone. Une équipe de chercheurs anglais a réfléchi à une solution qui lui permettrait d’économiser 500 000 tonnes de CO2 par an.

Il y a

le

YouTube logo
© YouTube

On parle beaucoup de YouTube récemment et pas forcément pour des bonnes raisons. L’entreprise joue un rôle évident dans la dissémination de fake news et ce même si elle tente de faire des efforts. Le contenu n’est toutefois pas le seul problème : le contenant a aussi de sérieuses conséquences sur l’environnement au vu du nombre gigantesque de vidéos qui sont regardées chaque jour. Des chercheurs britanniques ont mis au point une solution qui pourrait sérieusement diminuer l’impact en CO2 de la plateforme, sans pour autant pénaliser le nombre de vues.

Couper le flux d’images ?

Pour comprendre l’importance du sujet, il faut réaliser qu’un milliard d’heures de vidéos sont regardées chaque jour sur YouTube. Cela produit environ 10 millions de tonnes de CO2 par an. Pour réaliser ce que cela représente, on peut comparer ces chiffres à la production de dioxyde de carbone d’une ville comme Lyon, ou Glasgow.

D’après les chercheurs anglais, YouTube tricherait au niveau des annonces en indiquant seulement les émissions de CO2 générées par ses datacenters. Ces derniers ne représentent pourtant qu’une simple goutte d’eau sa consommation totale. En effet, les fournisseurs d’accès internet et nos ordinateurs, tablettes ou smartphones sont aussi partie prenante du système !

Les chercheurs sont venus avec une idée qui semble évidente pour réduire l’impact carbone sans baisser pour autant les usages de YouTube : concrètement, la plateforme sert souvent à écouter de la musique – sans même regarder les vidéos. Une pratique qui génère ce qu’ils nomment des « déchets numériques », représentant pas moins de 500 000 tonnes de CO2 par an selon leurs estimations.

Il suffirait alors de couper le flux d’images lorsqu’elles ne sont pas consultées pour économiser cette production si néfaste pour notre planète. Paradoxalement, si YouTube Premium permet déjà de couper l’écran, le signal vidéo est lui toujours envoyé. Il suffit donc du côté de Google d’aller un peu plus loin : un petit pas pour YouTube, un grand pas pour l’Humanité ?

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Michaël Bégin

    9 mai 2019 at 15 h 27 min

    Bonjour, j’attendais cette innovation depuis 2006. Je suis heureux qu’il se penche sur cela. Bravo!

  2. Coeur

    19 mai 2019 at 9 h 04 min

    Ou alors, vous téléchargez les vidéos sur votre PC, vous extrayez la bande son et vous avez votre musique.

    Mais, bon quand on a des GO à télécharger, il faut bien les utiliser inutilement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests