Zuckerberg évoque l’un de ses plus grands regrets

Mark Zuckerberg aurait probablement lancé un concurrent d’iOS et d’Android.

Mark Zuckerberg a créé un réseau social utilisé par plus de 2 milliards de personnes et qui génère près de 5 milliards de dollars, rien qu’au premier trimestre 2018. Néanmoins, le PDG de Facebook a certains regrets.

Et l’un de ceux-ci concerne les plateformes mobiles

Durant l’annonce des résultats trimestriels de l’entreprise, Mark Zuckerberg a révélé l’un de ses plus grands regrets. Pour lui, Facebook n’a pas joué un rôle suffisamment important dans le mobile. « Pour être honnête, nous n’avons pas su être une entreprise de matériel ou de système d’exploitation », a-t-il expliqué.

Et c’est normal car les deux plateformes mobiles majeures, Android et iOS, sont arrivées alors que Facebook n’était encore qu’une « petite » entreprise. Ces deux plateformes sont centrées sur les applications alors que pour Mark Zuckerberg, les plateformes mobiles auraient dû être conçus autour des utilisateurs et des relations.

« L’un de mes grands regrets dans la façon dont nous avons dirigé l’entreprise jusqu’à maintenant, c’est que j’ai l’impression de ne pas avoir eu une influence suffisante sur la façon dont les plateformes mobiles se sont développées, pour les rendre meilleures, car elles ont été conçues en même temps que Facebook, à ses débuts. iOS et Android sont arrivés en 2007, nous étions une toute petite entreprise à ce moment-là, donc ce n’était juste pas quelque chose sur quoi on travaillait ».

Bien entendu, les choses ont évolué et aujourd’hui, Facebook est un mastodonte de l’économie tech et ne se limite plus au logiciel. Facebook a racheté Oculus VR, dans l’optique de créer des expériences sociales en réalité virtuelle. Le numéro un des réseaux sociaux développerait aussi des haut-parleurs connectés, et travaillerait même sur ses propres processeurs.

(Source)


2 commentaires

Commenter