Facebook veut s’attaquer aux logiciels antipubs

L’omniprésence des publicités sur internet a conduit de nombreux internautes à faire l’usage d’un bloqueur de publicités, perturbant quelque peu le modèle économique de nombreux sites web. Facebook a décidé de partir en guerre à contre-courant contre les AdBlocker.

Facebook : combien valez-vous pour le réseau social

Hier Facebook a annoncé qu’il allait modifier le code des encarts publicitaires de façon à ce que les bloqueurs de publicité ne puissent plus les détecter et qu’ils les interprètent comme un contenu classique. Pour ne pas s’attirer les foudres de ses utilisateurs, Facebook va toutefois permettre aux internautes de pouvoir paramétrer eux mêmes les sujets des publicités qu’ils ne souhaitent plus voir.

Facebook veut s’attaquer aux AdBlocker

Le réseau social a expliqué : « Si vous ne voulez pas voir de publicité à propos de certains sujets comme les voyages ou les chats, vous pouvez retirer ces sujets de vos préférences publicitaires ». La démarche veut rendre justice aux éditeurs de contenus qui méritent une contribution en contrepartie de la gratuité du travail effectué et des services ou des contenus qu’ils proposent.

Facebook souhaite que les utilisateurs règlent eux-mêmes les paramètres de la publicité ciblée, de cette façon ils n’auront plus l’impression d’être un produit et pourront voir uniquement les publicités sur des produits qui les intéressent.

Lutter contre l’hypocrisie des bloqueurs de pubs qui asphyxient les créateurs de contenu

Le réseau social souhaite également donner un coup de pied dans la fourmilière, car de plus en plus de sociétés d’adblocker ne jouent plus leur propre jeu, en permettant à des sociétés de les rémunérer pour ne plus bloquer leurs publicités. Une réelle injustice, car ils privent les créateurs de contenu de leurs revenus, tout en percevant eux même un revenu pour afficher les publicités…

Facebook a souligné : « Plutôt que de payer ces entreprises pour débloquer nos publicités – comme certaines d’entre elles nous l’ont proposé par le passé – nous préférons que ce soient les utilisateurs qui aient le contrôle ».

Il n’est pas impossible que cette nouvelle stratégie, soit aussi une conséquence de son entretien avec la CNIL, l’autorité française chargée de la protection des données personnelles, qui reproche à Facebook d’utiliser les données personnelles des utilisateurs pour proposer des publicités ciblées. De nombreuses CNIL européennes ont déjà évoqué ce point à de nombreuses reprises avec le géant américain, qui a peut-être trouvé un compromis.

Source


Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
PlayStation manette jeux vidéo pixabay
PlayStation 4 Neo : un événement Sony se tiendra bien le 7 septembre

Il est très fort probable que Sony lève le voile sur la PlayStation 4 Neo lors de cet événement à...

Fermer