Google n’a pas tenté de racheter Telegram, ce sont des « conneries »

Des rumeurs disaient que Google a proposé de racheter Telegram pour un milliard de dollars.

Telegram Pavel Durov cc telegram

Pavel Durov, le PDG de Telegram. Image :By TechCrunch [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

Depuis ce mois d’avril, WhatsApp utilise chiffrement de bout en bout, ce qui signifie qu’a priori, seul le destinataire d’un message peut en lire le contenu.

Mais avant cela, l’application était parfois reprochée d’être une passoire de renseignements et d’être nettement moins sécurisée par rapport à son concurrent Telegram.

Celui-ci a fait de la confidentialité son principal avantage et bien qu’il ne compte pas autant d’utilisateurs que WhatsApp, il affiche depuis deux ans une excellente croissance de son volume de messages échangés par jour.

Par ailleurs, comme le rapporte le site The Next Web, des rumeurs selon lesquels Google aurait souhaité racheter Telegram pour 1 milliard de dollars ont circulé dans les médias en Russie (le créateur de l’application, Pavel Durov, est Russe).

Mais l’entreprise a décidé de mettre un terme à ces rumeurs. Selon un porte-parole, « ce ne sont que des conneries. Il n’y a pas eu de discussions sur un rachat, et nous ne n’envisageons rien de la sorte ».

En tout cas, que Google s’intéresse à cette application n’aurait eu rien d’étonnant. Telegram fait partie des applications de messagerie les plus populaires.

(Source)

Répondre

Lire les articles précédents :
Google Nexus
Google lance une division dédiée au hardware

Et c’est l’ancien PDG de Motorola qui sera à la tête de celle-ci.

Fermer